AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

{FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Jeu 4 Aoû - 5:55
Eryn Marélla & Eden A. Joly859 mots ▬ citation : Te Amo - Rihanna
All you need is love
I MOVE UNDER THE LIGHT BECAUSE I UNDERSTAND THAT WE ALL NEED LOVE, AND I'M NOT AFRAID. I FEEL THE LOVE BUT I DON'T FEEL THAT WAY. [...] I SAID TE AMO, WISH SOMEBODY WOULD TELL ME WHAT SHE SAID. DON'T IT MEAN I LOVE YOU ? I THINK IT MEANS I LOVE YOU.
Il était environ midi lorsqu'Eden arriva dans ce café plutôt bien côté de Centrale, un café peu bruyant mais avec une ambiance chaleureuse et conviviale, et dont la qualité des boissons n'était plus à prouver. Son regard balaya la salle l'espace d'un instant, avant qu'il n'avance vers le fond  pour s'installer à une table près de la fenêtre, afin de bénéficier de toute la lumière du jour. Naturellement, il était en avance, il allait donc attendre patiemment que son amie arrive avant de commander quoique ce soit. Il hésita à lui envoyer un message, songeant à son Holokit fourré dans la poche de son jean troué, mais Eden n'était pas si pressé que ça. Et puis, c'était Eryn, quand bien même elle pouvait se montrer maladroite, il fallait avouer qu'elle était relativement ponctuelle.

Eryn, c'était cette fille qu'il aimait tendrement. Il l'avait rencontrée au club de musique où elle jouait de l'euphonium et chantait également, parfois. Eden avait tout de suite reconnu ses talents de musicienne et de chanteuse ; pour cause, elle jouait divinement bien et possédait une des plus belle voix qu'il ait eut la chance d'entendre. Tant et si bien qu'Eden se retrouvait parfois tout intimidé lorsqu'il devait l'accompagner à la flûte, quand bien même il tentait de le cacher tant bien que mal.

En apprenant à se connaître, ils s'étaient alors rendu compte qu'ils avaient un nombre de points communs assez conséquent, ce qui n'avait fait que les rapprocher. Il en fallait peu pour approcher Eden et s'en faire un ami, mais Eryn restait une fille qu'il affectionnait tout particulièrement. Tout du moins, assez pour traîner avec elle régulièrement ou l'inviter à manger quand il le pouvait. Cette fois-ci, chose étrange, ce n'était pas lui qui l'avait invitée, mais bien elle qui lui avait donné rendez-vous dans un café de Centrale. Content qu'elle leur propose une sortie, Eden y avait vu une belle occasion de passer du temps avec son amie, et elle allait probablement être surprise de voir qu'il n'était pas venu les mains vides.

En effet, le week-end, Eden travaillait chez ce fleuriste qu'il assistait tandis qu'il lui apprenait les ficelles du métiers en lui enseignant le nom de chaque plante figurant au magasin. S'il avait pu se libérer durant sa pause déjeuner pour voir la jeune fille, il avait pensé à prendre quelques fleurs au magasin, songeant que cela lui ferait peut-être plaisir. À vrai dire, l'idée ne lui serait pas venu de lui-même si son patron ne lui avait pas annoncé qu'il pourrait emporter les fleurs qu'ils n'avaient pas vendu la veille.

Il était donc parti à la dernière minute en créant un bouquet à l'arrache, piochant des fleurs à droite à gauche selon leur couleur ou leur signification mais, eh, c'est l'attention qui compte non ? Et puis, il l'avait fait avec sincérité ce bouquet, le cœur y était. Avec Eden, il y était toujours.

Ainsi, enroulé délicatement dans un papier couleur lilas, il avait eu le temps de prendre quelques Bleuets, de la glycine et quelques roses roses. Il avait faillit prendre des violettes au passage, mais s'était ravisé, par manque de temps et d'envie. Son bouquet improvisé était loin d'être sublime, mais les fleurs s'accordaient mieux qu'il ne l'avait espéré. Il priait tout de même pour que son amie apprécie le cadeau, étant donné qu'il n'avait pas eu le temps d'aller lui acheter quelque chose de plus utile à la place. Même si, aux yeux d'Eden, aucune babiole au monde ne pourrait remplacer la beauté simple et naturelle d'une fleur.

Il se mit à sourire tout seul en observant son bouquet trônant sur la table. D'accord, il était finalement beaucoup plus joli que prévu, comme quoi. Le tout était tout de même qu'il plaise à Eryn, Eden serait terriblement déçu s'il s'avérait qu'elle ne l'aimait pas... Pire ! Et si elle était allergique ? Le jeune homme avait l'habitude d'offrir des fleurs du magasin à ses amis, mais c'était la première fois qu'il le faisait avec sa camarade. Et il n'avait jamais pensé à poser la question.

Sans plus attendre, Eden sortit son Holokit de sa poche et ses doigts écrivirent ces quelques mots à une vitesse fulgurante :

❝ Eh, j'espère que t'es pas allergique aux fleurs ! ლ(✿ ε ✿ლ)
J'ai pas pensé à te demander avant, je suis trop bête ! 乁(¬‸¬)ㄏ
Je suis déjà là sinon, dis-moi quand tu arrives. ~ ʢ•ᴥ•ʡ ❤️

Finalement, il mit un peu de temps à trouver des emojis adéquats avant d'envoyer le message à son amie. Eden s'enfonça dans la banquette et croisa les bras, le regard perdu vers la fenêtre, attendant patiemment que la jeune fille passe l'entrée de l'établissement, à quelques mètres face à lui.


hrp : J'espère que ça te va ! ❤ Si quelque chose cloche ou ne va pas, n'hésite surtout pas à me le dire ! J'ai pris quelques libertés puisque je suis le premier post, mais je t'avouerais que je n'étais pas très sûre de moi.


Dernière édition par Eden A. Joly le Sam 13 Aoû - 3:49, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 593
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Jeu 4 Aoû - 12:38
Un tambour résonnait dans la chambre d'Eryn. Drôle d'instrument car à l'intérieur de son corps. Évidemment il s'agissait de son cœur. Son petit cœur de canadienne qui battait d'inquiétude et d'impatience. Le jour d'avant, la canadienne avait invité son homologue de pays à un rendez vous dans un café chic de l'île. Tout devait être parfait pour l'homme qu'elle aimait, car elle pensait faire sa déclaration aujourd'hui.

Elle l'avait rencontré au club de musique. Il était plus vieux qu'elle, à peine d'un an, mais elle eut ce qu'on appelle le coup de foudre. Cet événement impromptue qui fait qu'on aime passionnellement quelqu'un. L'amour avait toqué à sa porte alors qu'Eden jouait de la flûte traversière. Le son était divin! Et tout accompagnait cela. Ses yeux doux, sa bouche, son corps. On aurait dit un ange. On les réunis rapidement afin qu'Eryn chante sur la mélodie enchanteresse du canadien. Et bon dieu! Que c'était beau. Elle en avait honte de chanter dessus, pour sûr, Eden pourrait être un grand musicien. Elle avec son instrument inconnu et encombrant, elle n'allait clairement pas faire carrière...

Au fil du temps et des répétitions, ils avaient appris à se découvrir. Ils se ressemblaient beaucoup. Ils riaient aux mêmes choses, aimaient les mêmes choses et avaient cette passion commune d'aimer la vie au point de se dire bonjour par un câlin fort amicale. Cependant Eden aimait trop la vie, au point qu'il aimait tout le monde. Sauf qu'un amour passionnelle signifie un amour exclusif. Eryn n'était pas fermé à la polygamie mais il faut avouer que ça la dérangerait très fortement d'en faire partie... Elle aimerait que le musicien partage ce sentiment étrange qui rythme ses journées.

Au bout d'un moment, elle décida qu'il fallait qu'il comprenne. Elle l'aimait, de tout son cœur. Lui la considérait comme une très bonne amie. Tout devait changer. Tout.

Alors elle l'avait convié dans un de ces cafés chics et chers. Elle ne roulait pas sur l'or, loin de là. Mais elle c'était dit qu'il remarquerait l'attention. Elle se plaignait parfois de son manque d'économie. Ce qui était sûr, c'est qui ne lui resterait pas grand chose dans son compte pour la fin du mois... Elle s'était préparé convenablement. Elle portait un T-shirt simple, blanc (qu'elle aimait cette couleur!) qui comportait de petite manche. Une jupe violette clair cachait ses cuisses et ses genoux, lui laissant des mouvements amples. Elle avait mis ses plus belles chaussures, des sortes de ballerines à talons, mélanges étranges mais sans les inconvénients de l'un et de l'autre: pas de transpiration et les talons n'étaient pas si haut. Bref... Sur sa tête elle avait accroché une broche avec des minis roses blanches. Elle avait pour souvenir que celui-ci aimait les fleurs. Enfin, accessoire obligatoire, un petit sac (blanc) qui ressemblait plus à une pochette au vue de sa taille... Un avis extérieur l'aurait complimenté et aurait dit qu'elle était belle ou mignonne; elle se trouvait immonde et ne méritait pas cette beauté parfaite tout droit sorti du jardin de Dieu.

Sur le chemin, elle s'arrêta dans une bijouterie. Ils présentaient de très belle chose mais elle ne savait pas lequel choisir... Ainsi elle perdit 30 minutes, oubliant complétement le temps. Elle qui voulait arrivé une heure en avance... Elle succomba finalement pour un bracelet, l'acheta après avoir demander une petite ristourne (sinon elle aurait pas pu payer la note pour eux deux...) et s'en alla le cœur tranquille au café.

A mi-chemin elle reçu un message. Des fleures? Pourquoi cette question? Elle s'empressa de répondre.

"Hein? Non je suis pas allergique aux fleures pourquoi?  
Je me dépêche d'arriver  
Garde ma place bien au chaud surtout!  "



Elle aimait bien mettre les smileys que lui proposaient son téléphone, et elle n'avait pas accès aux signes spéciaux qu'utilisaient les gens pour faire ce genre de smiley. Puis elle remarqua l'heure. L'idiote! Elle n'était pas en retard, mais pour arriver bien en avance... C'était mort! Elle courut donc vers le café , ses petits tallons ne la gênant absolument pas. L'amour donne des ailes après tout. Elle arriva rapidement au café, essoufflé. Elle chercha des yeux Eden et le vit assis sur une banquette prêt de la fenêtre. C'était exactement là qu'elle voulait se mettre! Coïncidence? Elle ne pense pas. C'était un signe du destin!

Elle se redressa alors, encore les poumons comme des pompes à air, et se dirigea vers son "ami".

"Salut! Excuse moi du retard!"

Techniquement, elle n'était pas en retard, au contraire. Ils étaient tout les deux en avance. Mais sa manie de s'excuser prenait une nouvelle fois le dessus. Elle l'enlaça pour lui dire bonjour et s'assit en face de lui sans vraiment le regarder, elle devait récupérer! Elle posa sa pochette sur la table et leva enfin les yeux vers son invité~
HRP: Bah oui ça me va! Je vais pas me plaindre j'ai presque rien donné comme indication Bon comme toujours je suis pas à la hauteur niveau qualité du RP maiiiis... Bref j'espère que ça te va :3
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Jeu 4 Aoû - 19:27
Eryn Marélla & Eden A. Joly679 mots ▬ citation : Te Amo - Rihanna
All you need is love
I MOVE UNDER THE LIGHT BECAUSE I UNDERSTAND THAT WE ALL NEED LOVE, AND I'M NOT AFRAID. I FEEL THE LOVE BUT I DON'T FEEL THAT WAY. [...] I SAID TE AMO, WISH SOMEBODY WOULD TELL ME WHAT SHE SAID. DON'T IT MEAN I LOVE YOU ? I THINK IT MEANS I LOVE YOU.
Eden sentit son Holokit vibrer et il s'en empara à vive allure, voyant un nouveau message la part de son amie, qui lui avait répondue. Son soulagement fut immense lorsqu'elle lui annonça qu'elle n'était pas allergique aux fleurs, mais elle ne sembla pas comprendre le sens caché derrière la question. Eryn n'était pas très perspicace, mais c'était tant mieux, ça laisserait un petit effet de surprise. Il s'empressa donc de répondre, laissant le doute à la jeune fille.

❝ C'est une surprise ! Tu verras en arrivant ! (づᗒ▾ᗕ)づ ❤ ❞

Eden jeta un coup d’œil à l'heure sur son écran, et songea qu'il allait devoir attendre un petit moment avant de la voir arriver. Il commença donc à étudier la carte des lieux pour passer le temps.

Au bout de quelques minutes, la clochette située au dessus de la porte de l'établissement tinta doucement, alertant l'arrivée d'un client. Par simple curiosité, Eden y jeta un coup d’œil, songeant qu'il était un peu trop tôt pour que la jeune fille ne soit déjà là... Et quelle ne fut pas sa surprise en voyant que, finalement si, elle était bien là. Sa manière de se tenir et son air essoufflé surprit le jeune homme, qui comprit immédiatement qu'elle avait du courir. À quoi bon ? Elle était loin d'être en retard, mais peut-être le fait qu'Eden fut déjà sur place lui avait donné ce sentiment.

Il tenta de réprimer un petit rire en la voyant dans cet état. Eryn était une chouette fille, mais elle avait tendance à se prendre la tête pour des choses assez insignifiantes, ou de vite se faire des idées. Si Eryn était naturellement belle et élégante, ses joues rouges et ses cheveux légèrement décoiffés par sa course n'étaient pas tout à fait à son avantage, quoique l'image restait assez comique.

- Salut ! Excuse-moi du retard !

Eden leva les yeux au ciel en souriant. Comme d'habitude, elle s'excusait pour quelque chose qu'elle n'avait même pas commit. Elle était en avance, tout comme lui, et n'avait donc aucune raison de présenter ses excuses. Ne cherchant pas à contester tout ça (car elle se serait encore confondue en excuses pour avoir dit quelque chose d'erroné, il le savait), il se contenta de l'enlacer, le cœur bâtant la chamade.

Voir ses amis lui faisait toujours cet effet, il avait la sensation que tout ses soucis s'envolaient, un bonheur singulier l'envahissait alors et Eden devenait quelqu'un d'incroyablement lumineux. Il regarda alors son amie droit dans les yeux et lui offrit son plus beau sourire.

- Salut, je suis content de te voir ! lâcha-t-il spontanément.

Il se réinstalla sur la banquette, face à elle et son regard se perdit dans ses cheveux, notamment cette broche ornée de petites roses blanches. Eden avait vu au premier coup d’œil qu'elles étaient fausses, mais il songeait que cela n'enlevait rien à leur beauté, elles s'accordaient parfaitement au visage de son amie qu'il ne pouvait s'empêcher de regarder, ouvertement.

Cette pensée lui rappela alors son bouquet improvisé, juste à côté de lui, sur le siège. Il s'arracha donc à sa contemplation non-dissimulée de son amie et le sortit alors de dessous la table d'un air solennel, le visage rayonnant.

- Eeeet... Voilà ta surprise ! fit-il d'un air joyeux, avec la plus grande sincérité du monde.

Déposant les fleurs sur la table, il les fit glisser délicatement jusqu'à elle afin qu'elle les prenne.

- J'espère qu'elles te plaisent, il est unique et spécialement pour toi ce bouquet ! Je l'ai fait en partant du magasin, avant de venir.

Eden guettait sa réaction, comme un enfant qui se demandait si son cadeau personnalisé plairait à sa maîtresse. Allait-elle aimer ? Il l'espérait sincèrement. Ouais, il espérait qu'elle apprécie le geste autant que lui avait apprécié à le faire.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 593
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Jeu 4 Aoû - 20:53
Elle n'avait pas remarqué que son holokit avait vibré durant sa course folle, trop pressé pour y penser. Il s'était salué comme il le faisait d'habitude, et revoir le sourire charmeur de son ange lui faisait plaisir.

Affalée sur la banquette, Eryn se redressa brusquement. Il ne fallait pas qu'il la voit ainsi! C'était déplacé. Complètement. Elle leva la tête vers lui, avec sa tête penaude qu'elle faisait à chaque fois qu'elle se sentait responsable de quelque chose. On aurait dit un enfant qui aurait fait une bêtise!

Celui-ci la fixait, étrangement. Avec un léger sourire. Qu'est-ce qu'il pensait? Hein? Quoi? Euh... La barrette! Oui surement, elle a dû lui plaire, comme elle l'espérait! Mais euh... Mince ses cheveux! Le vent, la course, sa main qui passe dedans! Non! Vite elle devait se coiffer, pas d'autre solution! Mais il la regarde... Eryn ne pouvait s'empêcher de rougir et de se redresser. Elle attrapa rapidement sa sacoche et fouilla dedans pour trouver un miroir. Elle venait de vider littéralement la moitié du petit sac quand Eden l'interpella.

UN BOUQUET? HEIN? QUOI? Il venait de lui offrir un bouquet? De? Hein? Il ne faut pas en faire d'histoire, ce n'est qu'un BOUQUET QUE S'OFFRE DES AMOUREUX. Aaarg elle n'en tenait plus. Son pouls s'accéléra pour battre un record de vitesse, sa tête se décomposa de surprise, on aurait presque cru qu'elle en avait peur. D'ailleurs, son visage était particulièrement comique!

-Hein? De... De... Hein? Surprise?


Eden fit un commentaire comme quoi il espérerait que le bouquet lui plaise. Évidemment que oui! Un frisson parcourra l'échine de la québécoise. Elle secoua la tête pour faire disparaître cette tête abominable et sourit timidement. Le bouquet était juste magnifique et les couleurs s'harmonisaient à merveilles. Ses yeux se remplirent d'étoiles. Non ne pas faire d'amalgame, ça devait être une coutume pour lui, ou chez lui d'offrir des fleurs à un rendez-vous... Non elle ne pouvait s'empêcher de rougir et de torturer son esprit! Il l'aime? Non.. Si? Évidemment que non...... Si?

Elle attrapa le bouquet de ses petites mains et le renifla. Il sentait tellement bon! Ce n'était pas possible, cet homme était doué! Une qualité de plus!

-Je... Il est magnifique... Je... Merci euh... Excuse moi je sais pas quoi dire!

Elle bredouillait comme si elle venait d'apprendre à parler... Elle resta quelques secondes le nez dans le bouquet, les yeux fermés... Puis elle se souvint de ses cheveux ce qui la fit sursauter. Elle reposa rapidement le bouquet et reprit ce visage affolée avant d'ENFIN trouver le miroir.

-Arg je suis immonde!

Rapidement elle se recoiffa avec ses doigts et une brosse. Mais pour pas ennuyer ce qu'elle pourrait appeler "son but", elle décida de reprendre la discussion

-Es-ce que ça va? Moi ouais... AÏE

Elle venait de tirer sur un nœud dans ses cheveux et ça fait tellement mal... Elle reposa la brosse sur la table en se grattant la tête, une petite larme à l'oeil. Ce n'est pas possible, elle était cruche! Cependant, elle sourit à son opposant. Il faut sourire dans la vie! Ce n'est pas comme ça qu'il allait ressentir quelque chose! Bon il fallait qu'elle se reprenne! Première étape, attirer son attention via une discussion qui peut paraître banale, de préférence se référant à elle-même!

-Tu sais, quelqu'un récemment m'a dit que je devrais écrire des chansons, avec ma voix et tout... Et bref j'ai essayé d'en écrire une, c'est pas fameux, mais j'ai aussi et surtout essayé d'écrire les partitions, c'est tellement dur! Et enfin... Euh... Je pensais peut-être faire l'accompagnement à la harpe et à la flûte...

La fin de sa phrase était plus douce, limite elle chuchotait. Elle avait un peu honte de dire ça comme ça. Et puis ce n'était qu'une ébauche qu'elle trouvait immonde. Ce qu'elle écrivait était moche, et indigne de la flûte d'Eden. Elle sortit tout de même deux bouts de papiers. L'un avec les partitions et l'autre avec les paroles provisoires. Il y avait des erreurs partout et elle était chantée mi en anglais mi en français.

Papier avec les paroless:
 
Elle avait la mélodie en tête et cette dernière phrase prenait tout son sens. Elle frissonnait à chaque fois qu'elle lisait cette phrase. Il y avait quelques erreurs dans la partition et dans le texte, et il fallait qu'elle retravaille le texte, elle voulait juste lui montrer.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Ven 5 Aoû - 0:42
Eryn Marélla & Eden A. Joly931 mots ▬ citation : Te Amo - Rihanna
All you need is love
I MOVE UNDER THE LIGHT BECAUSE I UNDERSTAND THAT WE ALL NEED LOVE, AND I'M NOT AFRAID. I FEEL THE LOVE BUT I DON'T FEEL THAT WAY. [...] I SAID TE AMO, WISH SOMEBODY WOULD TELL ME WHAT SHE SAID. DON'T IT MEAN I LOVE YOU ? I THINK IT MEANS I LOVE YOU.
Eden frétillait littéralement sur sa chaise en attente d'une réaction de la part de son amie. Elle avait mit du temps à réaliser la situation, trop occupée à chercher quelque chose dans sa pochette dans des gestes précipités, mais lorsqu'elle daigna lever les yeux... Eden, se délecta du regard brillant d'Eryn et des rougeurs sur ses joues. Les coudes posés sur la table, le menton calé entre ses mains, son regard surplombait la jeune fille pour ne pas manquer une seule miette de sa réaction, et ses bredouillements sonnèrent comme un joli chant dans ses oreilles.
- Je... Il est magnifique... Je... Merci euh... Excuse moi je sais pas quoi dire!
N'en pouvant plus, Eden se décida à lâcher ce rire qu'il avait tenté de retenir prisonnier dans sa gorge jusqu'à lors. Les réactions d'Eryn avaient toujours eu le don de l'amuser, voire de l'attendrir, et c'était probablement cette innocence et ce naturel qui lui avait plu en premier lieu chez elle. Eryn était une fille adorable, il était heureux d'avoir pu lui faire plaisir aujourd'hui, et, même si c'était un peu cruelle pour elle, il adorait lui faire perdre ses moyens. Parce qu'Eryn, c'était la seule fille qu'il connaissait à avoir de telles réactions, et Eden, ça l'amusait beaucoup.

Finalement la voir le nez plongé dans le bouquet à simplement profiter du parfum des fleurs lui fit encore plus plaisir que prévu. Inconsciemment, Eryn savait comment contenter ce petit Eden qui venait de lui faire un cadeau. Inconsciemment, Eryn venait elle même de lui faire un cadeau.

Il aurait pu la contempler en train de respirer ce bouquet quelques secondes de plus, mais elle semblait décider à retourner son sac de fond en comble pour trouver l'objet de ses désirs : un simple miroir. Sans perdre de temps, elle l'ouvrit, et constata les dégâts.
- Arg je suis immonde !
Il n'en fallut pas plus pour qu'Eden réagisse au quart de tour.
- N'importe quoi !
Des mots qui étaient sortis tout droit du cœur, parce que le mot "immonde" pour Eden, il n'existait plus, ne faisait plus parti de son vocabulaire lorsqu'il observait Eryn. Quand bien même elle tentait de se battre avec quelques nœuds dans ses cheveux, songeant à lui demander comment il allait, il la trouvait belle. Il éluda donc vaguement sa question pour en revenir à ce qui l'avait interpellé.
- Tu es ravissante Eryn, et j'accorde un point bonus pour la broche dans les cheveux !
Les roses, il n'y avait que ça de vrai. Les fleurs de l'amour, forcément, elles faisaient partie du top 3 de ses fleurs préférées, facile ! Son amie reprit alors contenance, lui accordant un de ses ravissant sourire, oubliant toute cette petite scène qu'elle venait de faire. Naturellement, Eden lui rendit son sourire en puissance mille. Eryn était unique en son genre.
- Tu sais, quelqu'un récemment m'a dit que je devrais écrire des chansons, avec ma voix et tout... Et bref j'ai essayé d'en écrire une, c'est pas fameux, mais j'ai aussi et surtout essayé d'écrire les partitions, c'est tellement dur ! Et enfin... Euh... Je pensais peut-être faire l'accompagnement à la harpe et à la flûte...
Eden haussa un sourcil, la jeune fille ayant piqué sa curiosité. Il était vrai que composer une chanson soi même était très difficile, et le fait que son amie s'essaie à l'exercice forçait l'admiration. Eden trouvait Eryn particulièrement incroyable lorsqu'il s'agissait de musique, elle avait une inventivité et un talent assez exceptionnel, il était donc persuadé qu'elle allait le surprendre. Et, bien sûr, le fait qu'elle mentionne la flûte traversière en accompagnement était particulièrement flatteur aux yeux du blond.

Saisissant le bout de papier qu'elle lui tendait timidement, il le déplia pour le lire avidement.

Il fut surprit de voir ce mélange d'anglais et de français, la chanson était belle mais assez déprimante. Ce n'était pas vraiment un point négatif, Eden seulement surprit de voir son amie si délicate écrire une chanson sur un amour impossible. À vrai dire, le blondinet sentit son cœur se fendre légèrement en lisant les paroles, lui qui était si sensible à l'importance d'être aimé.

Il leva brusquement les yeux vers elle, des yeux emplit de compassion et d'encouragement.
- C'est super, Eryn ! Vraiment, même si tu as probablement envie de retravailler quelques points, je t'assure que tu es très bien partie. Je trouve les paroles très intéressantes même si...
Il marque une pause, cherchant ses mots. Ressentir de l'amour, Eden, il savait faire. En parler, par contre, c'était plus compliqué.
- ... C'est triste !

Pas la peine de chercher midi à quatorze heure, la mélancolie dans la chanson se faisait clairement ressentir. Il y eut un moment de flottement, avant qu'Eden ne se décide à poser la fatidique question.
- Tu veux bien me la chanter ? Histoire que je me visualise la mélodie plus facilement. Et puis, je vais pas te cacher que j'ai très envie d'entendre ta voix !

Il est vrai qu'Eden aurait simplement pu s'aider de la partition, mais cet élan de fainéantise n'était du qu'à une chose : l'envie pure et simple d'avoir le plaisir d'entendre Eryn chanter, là, ici, et maintenant
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 593
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Ven 5 Aoû - 11:10
La lecture des paroles l'intimidaient. Elle avait peur. Elle ne savait pas quoi faire. L'histoire d'un ami l'ayant conseillé d'écrire était fausse. C'était après un après-midi passé avec Eden qu'elle avait écrit ce texte. Il retranscrivait ses pensées. Ses pensées les plus noires. Ce genre de pensées qu'elle voulait cacher à tout prix. Et l'angoisse et l'appréhension de la lecture de la chanson se changea alors dans une mélancolie soudaine et son sourire se fit plus triste. Comme celui de la fille qu'elle décrivait dans la chanson. C'était elle la fille.


Un élan de mauvais souvenir et de mauvaises idées lui vinrent en tête. Une larme à l’œil gauche tomba rapidement sur sa joue. Elle l'effaça d'un geste alors qu'Eden était encore plongé dans sa lecture. Le monde était bien cruel, brisé les rêves des plus jeunes pour les laisser recollés plus tard. C'est triste... Oui c'est triste de penser ainsi. Elle tourna la tête vers la rue, encore éclairé par le soleil, même si une masse de nuage se dirigeait lentement vers la ville. Il allait pleuvoir dans quelques heures, pour sûr.

Un oiseau se posa sur le rebord de la fenêtre, ceux qui fit sourire Eryn. Il n'en fallait pas plus parfois. Elle s'étira alors afin de ne rien faire paraître de sa tristesse. Rapidement son ami leva la tête de la feuille pour avoir ses yeux d'enfants. Ses yeux mélangeant compassion et parfois un peu de fierté. D'encouragements peut être ? Il donna son avis, mettant une pause au moment de dire que c'était triste. Entendre cela sortir de la bouche d'un enfant de la joie pouvait troubler. Eryn ne put s'empêcher de sortir un tout petit, presque inaudible « Je sais, c'était le but ». De tous les encouragements de son ami, c'était ce qu'elle avait retenue. Lui n'avait pas compris ce qu'elle insinuait entre les lignes. Elle avait un sourire gêné qui cachait ses pensées profondes. Elle eut un petit rire gêné quand Eden coupa le silence en lui demandant de chanter la chanson.


-Hein ? Euh... Je veux dire euh... Ici ? Tu veux que je chante ici ? Mais... Mais ya des gens... Je suis gênée...


Elle regarda autour d'elle et reconnue certaines de ses connaissances. Elle déglutit et cette expression de peur surprise revint déformer son visage. C'était gênant ! D'habitude elle le ferait avec plaisir, enfin non. Faire quelque chose en public oui, jouer de l'Euphonium non, chanter encore moins ! Enfin... C'était comme son jardin... Et puis IL était là... Devant le regard insistant de son ami, elle eut un éclair de « génie ». Elle saisit la feuille des mains de son ami, se leva et prit une grande inspiration.


Et elle chanta. Elle chanta de tout son corps et de tout son cœur. On pouvait ressentir ses tripes, son envie de chanter. On pouvait même déceler une pointe de mélancolie qu'elle cachait. La mélodie se voulait lente et douce avec des moments forts où ses cordes vocales étaient mises à l'épreuve. Cependant, elle faisait tout pour bien chanter, et il était vrai que c'était l'une de ses plus belles performances. Rapidement, les clients s'arrêtèrent, interpellés par cette jeune fille qui osait les interrompre dans leur discussion. Certain murmurait à voix basse d'autre se taisait pour écouter. Les serveurs ne savaient pas vraiment comment faire. L'arrêter ? Elle était dans ses droits. Et puis personne ne le cachait : c'était agréable à entendre. Lorsqu'elle arriva au moment fatidique « Et je ne deviens plus qu'une image », elle poussa sur sa voix. Elle avait oublié un mot qui changeait le sens de la phrase. Le moment fut bluffant, sa voix ayant portés jusque dans la rue, au vu des gens qui s'étaient arrêtés dehors. Elle retomba lourdement sur la banquette en évitant le regard des clients et d'Eden, certains applaudissant bruyamment, d'autre l'oubliant totalement. Elle se cachait derrière le bout de papier pour essuyer ses larmes.


Une fois le tout à peu près sec, elle révéla sa tête et rigola un coup, les yeux toujours fermées, ne voyant pas la réaction d'Eden. On pouvait voir encore une larme au coin de l’œil. « Sûrement dû à l'effort donné » aurait dit une personne extérieure. Ses joues étaient passés du rouge de la timidité au rose de la joie. Elle s'étira, ne laissant pas le temps à son invité de donner son avis.



-Désolé je me suis un peu emportée ! Tu en as pensé quoi ? Et tu as pas soif ? On est dans un café quand même!


Elle espérait qu'il évite plusieurs questions : pourquoi avoir écrit ce texte ? Pourquoi tant d'emportement ? Pourquoi y mettre tant de volonté et de force alors que ça ne lui ressemble pas?Elle voulait passer à autre chose, passer un rendez-vous somme toute banal. Enfin, de l'extérieur. Pour elle, c'était déjà une réussite. Elle avait dû le bluffer, non ? Cela fait, elle avait vraiment soif, la gorge lui brûlait ! Elle prit la carte du magasin en se léchant les babines, même si elle devait définitivement faire attention à ses économies. Furtivement, elle lançait un regard en direction d'Eden, comme quelqu'un qui joue à Cache-cache, son sourire contagieux aux lèvres.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Ven 5 Aoû - 16:46
Eryn Marélla & Eden A. Joly1033 mots ▬ citation : Te Amo - Rihanna
All you need is love
I MOVE UNDER THE LIGHT BECAUSE I UNDERSTAND THAT WE ALL NEED LOVE, AND I'M NOT AFRAID. I FEEL THE LOVE BUT I DON'T FEEL THAT WAY. [...] I SAID TE AMO, WISH SOMEBODY WOULD TELL ME WHAT SHE SAID. DON'T IT MEAN I LOVE YOU ? I THINK IT MEANS I LOVE YOU.
Eden fixait Eryn avec des lueurs dans les yeux, un sourire malicieux s'étirant sur son visage. Il la toisait littéralement, son regard la transperçait de part en part. Pour Eden, le regard, c'était quelque chose d'essentiel, car c'était par là que passaient les émotions et les sentiments les plus forts selon lui. La tristesse, la tendresse, la colère, le mal-être, l'embarras, la surprise... Alors Eden, ce qu'il aimait faire, c'était regarder les personnes qu'il aimait dans les yeux. Toujours. Il lui arrivait d'observer leur look, de contempler leurs cheveux, leur sourire, parfois de regarder leurs mains avec envie, parce qu'il désirait toujours en serrer une dans la sienne... Mais la majeur partie du temps, Eden, ses yeux, il les plantait dans ceux de ses amis. Ainsi, c'était un échange constant de sentiments qui s'établissait entre eux, presque inconsciemment.

Mais Eryn, elle, elle avait le regard fuyant et Eden avait toujours mit ça sur le compte de sa timidité. Alors même s'il avait du mal à se l'admettre, il avait parfois du mal à comprendre ce que pouvait ressentir son amie, et ça, ça l’embarrassait beaucoup.

- Hein ? Euh... Je veux dire euh... Ici ? Tu veux que je chante ici ? Mais... Mais ya des gens... Je suis gênée...

Forcément qu'elle était gênée, pas besoin de la regarder dans les yeux pour s'en rendre compte. C'était dans des moments comme ça qu'Eden avait quand même l'impression de pouvoir lire Eryn comme dans un livre ouvert. C'était aussi dans des moments comme ça qu'il savait que c'était faux.

Eryn, elle avait ses petits secrets, ses chimères, ses ses bêtes noires, peut-être de simple détails qu'il ignorait, peut-être des choses capitales pour Eryn. Il n'en savait trop rien, le saurait peut-être jamais.

Même s'il agitait ce bout de papier d'un air taquin, espérant qu'elle accepte sa proposition, il ne s'attendait pas à ce qu'elle capitule si rapidement, si aisément. Son embarras ne s'était probablement pas envolé comme ça, et Eden commença à se demander qu'est-ce qui pouvait pousser Eryn à le faire. De quoi se nourrissait-elle, elle normalement si timide, pour oublier sa gêne avec autant de détermination ?

Alors elle chanta. Tous les regards furent alors tournés vers Eryn, mais Eden, lui, il ferma les yeux. Il tenta de se couper de tous ses sens, sauf de l'ouïe pour se focaliser seulement et seulement sur la voix de la jeune fille. Si elle ne permettait pas toujours à Eden un contact visuel permanent, elle avait le mérite de transmettre une infinité d'émotions à travers ses chants.

Alors Eden se laissa baigner dans cette ambiance mélancolique, et le monde sembla s'arrêter de tourner. Eden n'entendait plus les vrombissements des transports à l'extérieur, les oiseaux qui chantonnaient au bord de la fenêtre, les murmures des conversations des clients, les bruits de pas des serveurs qui apportaient les commandes. Rien que la voix d'Eryn qui berçait ses oreilles, et faisait chavirer son cœur. Son cœur serré par les paroles de cette chanson qui lui paraissait presque anodine en la lisant, et qui était finalement cruellement mélancolique.

Quand Eden rouvrit les yeux, son cerveau laissa place à une multitude de questions, tant et si bien qu'il ne savait pas par où commençait. Les interprétations de ces paroles étaient assez multiple et Eden ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'elle avait cherché à décrire. Avait-elle des problèmes de cœurs ? Un gros chagrin ? Était-elle simplement triste ? Ce dont il était sûr et certain, c'est qu'Eryn, cette chanson, elle lui tenait à cœur.

- Désolé je me suis un peu emportée ! Tu en as pensé quoi ? Et tu as pas soif ? On est dans un café quand même!

Eden sourit, de son sourire le plus lumineux possible, le regard posé sur la jeune fille. Il avait adoré, bien sûr... Et pourtant, il se sentait incomplet. Quelque chose manquait. D'un air inquisiteur, il décida de quitter sa banquette, faire le tour de la table, et rejoindre celle d'Eryn. Assit près d'elle, à ses côtés, il passa son bras autour de ses épaules, la piégeant complètement entre lui et la fenêtre. Eden, il avait besoin de savoir ce que ses amis ressentaient, parce qu'Eden, il voulait être persuadé que ses amis allaient bien. C'était un besoin pour lui de savoir qu'il n'y avait rien dans l'humeur de ses amis qui clochait. Et pourtant, à l'instant, avec Eryn, Eden était incertain.

Alors il vint planter ses yeux dorés dans ceux de la jeune fille, l'emprisonnant sous son bras, et posa la question fatidique.
- Eryn, qu'est-ce que tu as ?
La question était vague et laissait la possibilité à une multitude de réponses, c'est pourquoi, il décida de préciser son propos.
- Je veux dire, tu vas bien ? Est-ce que tu es... Triste ?
Eden, il ne voulait pas qu'elle le soit. Eden, il voulait la voir heureuse, chanter la joie, le bonheur, l'amour, chanter comme gazouillerait un oiseau un jour de beau temps. Parce qu'Eryn, c'était une fille fantastique, une fille unique en son genre, une fille qui avait le droit d'être heureuse, qui le méritait. Et qu'elle ne le soit pas lui était insupportable.

Le flot de pensée d'Eden fut interrompu par l'arrivée du serveur, gêné d'interrompre une scène dont le sens lui échappait, mais qui leur proposa de prendre leurs commandes. Si le blondinet était assez embarrassé qu'il soit intervenu maintenant, il ne pouvait lui reprocher de faire son travail. Il lui indiqua donc sa commande, un milkshake à la fraise, tenant toujours Eryn fermement par les épaules.

Elle ne lui échapperait pas. Pour Eden, c'était vital qu'il ait une réponse. Eden, d'une certaine façon, il vivait du bonheur des autres. C'était ça qui le tenait en vie, et qui le rendait heureux, finalement.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 593
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Ven 5 Aoû - 17:37
Elle essayait de passer à autre chose. De penser à autre chose. D'oublier? Non. Elle ne voulait pas oublier. Ou alors de façon temporaire. Eryn voulait s'en souvenir quand elle serait dans sa chambre, en cours, mais pas devant lui. Enfin, elle préférerait... Elle regardait Eden, toujours souriante. Il lui rendait son sourire, mais ce n'était pas le sourire franc de d'habitude. Il avait l'air sceptique. Il réfléchissait ? Elle sentait venir. Ce moment gênant, qu'elle détestait. Elle priait pour qu'il n'arrive pas et voici qu'une lumière venait de s'allumer, devant elle. La lumière de l'angoisse et de l'incertitude. Elle c'était allumée dans son ami, au plus profond de lui. Et elle connaissait la suite. Il voudra savoir. Et Eryn mentait mal. Très mal. Elle voulait qu'il sache, mais pas ainsi, pas ici. Enfin, si. Peut-être. Mais non. Pas maintenant.

Il se leva pour s’asseoir à côté d'elle. D'un mouvement de sauvegarde elle s'éloigna du bord de la banquette pour lui laisser de la place. Elle sentait le stress monter en elle, ses orteils frétillant, remontant les jambes, chatouillant sa colonne vertébrale, emballant son cœur et faisant rapper son cerveau contre la paroi crânienne. Eden la regarda avec un regard qu'elle ne connaissait pas. Un regard presque effrayant, menaçant. Elle bredouilla quelque chose ne voulant rien dire, espérant l'arrêter dans sa lancé. Pourtant, le bras d'Eden vint entouré ses épaules fragiles, provoquant un frisson, elle voulut reculer instinctivement, remontant son genoux droit pour la séparer d'Eden mais celui-ci la tenait fortement. Elle ne pouvait presque pas bouger. Elle était complètement bloqué, entre l'homme de ses rêves et son reflet dans la vitre. C'était loin des rêves doux d'Eryn. On dirait plus un cauchemar. Les yeux dorés de l'homme pénétrèrent dans les siens, qui commençait à trembler.

Qu'est-ce qu'elle avait ? Était-elle triste ? Oui elle l'était ! Oui ! Elle souffrait, tout les jours, toutes les nuits. Elle rêvait, non, elle cauchemardait. Elle imaginait le pire. Le meilleur ne durait pas car elle savait que c'était impossible ! Eden lui ne savait pas ce que c'était cette sensation de cœur martyrisé. De pieux planté là où ça fait mal. Et une blessure en ouvre une autre, et encore une autre. Il voulait faire plaisir au gens en leur souriant, son sourire ne faisait que trancher le moral d''Eryn. Et elle s'enfonçait dans une mélancolie perpétuelle. En réfléchissant ainsi, on pourrait se dire qu'Eryn est plus heureuse quand elle ne le voit pas. Oui. Mais c'est l'amour. Et l'amour est un monstre avide de douleur et de larmes. Il fait souffrir quand il n'est pas là. Il fait mourir quand il nous trouve. Eryn souffrait, Eryn pleurait, toute les larmes de son corps. Ainsi le reste du temps elle ne pouvait que sourire, sourire aux autres. Pour ne pas qu'il soit comme elle. Elle faisait comme Eden, mais pas pour la même raison. Son pays lui manque, sa ville lui manque, ses parents lui manque, son enfance lui manque. Oui ça lui manque ! Mais quand elle pensait que l'amour compenser la balance de malheur, cela ne faisait que rajouter un poids de plus.

On ne voyait pas ce qu'elle pensait, elle fermait les yeux. De l'extérieur on aurait dit de la peur. Elle tourna la tête, elle ne voulait pas voir Eden. Elle voulait éviter cet interrogatoire. Elle voulait continuer le rendez vous normalement. Elle ouvrit un œil, pour voir Eden. Il la fixait encore, attendant une réponse. Elle tressaillit et se débattit un peu en vain. Elle se recroquevilla un peu plus, ses jambes protégeant tout son corps et la séparant de plusieurs centimètres d'Eden.

Un serveur vint la délivrer. Eden détourna la tête pour commander un Milkshake à la fraise. Elle en profita pour s'extirper de là, malgré la forte poigne d'Eden, s'aidant de ses jambes pour s'échapper et de sa petite taille pour filer sous son bras. Elle recula instinctivement vers la fenêtre, se tapant le rebord de la fenêtre. Elle commanda elle même un frappé à la framboise, par défaut, avant de se tourner vers Eden

-N-Non mais ça va pas de faire ça en public !

Elle était gêné, on pouvait presque deviné de l'agressivité dans ses propos, ça ne lui ressemblait pas. Elle se ressaisit alors, se redressa, toujours collée au mur.

-Je vais bien, excuse moi d'avoir réagi comme ça... Pourquoi cette question ?

Elle fit cette tête de surprise pour cacher ses sentiments. Elle s'étira comme si de rien n'était, elle ne voulait pas qu'il voit ce qu'elle pensait. C'était capital. Eden voulait tout savoir des problèmes de ses amis, de tout ce qui ne le regarde pas. C'était de la curiosité mal placée. Bon Eryn était elle aussi concernée par ce défaut mais tout de même ! Non elle retira cette pensée de sa tête. Ce n'était pas mal placé. Il avait raison de s'en faire pour elle et ça lui fit chaud au cœur. Mais elle savait aussi qu'il avait deviné qu'elle allait mal... Il fallait trouver un moyen de montrer que tout allait bien ! Qu'es ce qui l'avait interpeller ? La chanson ?

-Tu sais, j'ai écrit cette chanson après avoir lu un livre donc ça m'a inspiré, ya pas de quoi s'inquiéter !

C'était la première fois qu'elle mentait aussi bien. Car c'était vrai, elle avait bien lu un livre avant, mais un livre comique, pour se changer les idées. Bon, ça n'avait pas marcher mais au moins, elle venait de découvrir un moyen de mentir ! Elle n'en était pas fier, elle détestait mentir. Elle ne l'avait presque jamais fait avant et là... C'était pour le bien d'Eden. C'était trop tôt. Il fallait qu'il réfléchisse par lui même. C'était égoïste, elle le savait.

Dans la débâcle, ils avaient fait tomber certaine de ses affaires par terre. Elle en profita pour les ramassées, espérant en vain qu'il oublie tout ça. Ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'en remettant un par un les affaires sur la table, elle avait aussi déposé le cadeau sur la table, et pas des moindre : un collier avec plusieurs fleurs en métal aboutissant sur une autre bien plus imposante où se trouvait un papillon. Le bijou était garni de nombreuses pierres précieuses et les couleurs étaient principalement le bleu et le rose.
HRP: Désolé pour les fautes >w< Et le cadeau est toujours dans sa boite/papier cadeau donc tu as pas encore vu c'était quoi, si je l'ai décrit c'est seulement si Eden l'ouvre o/
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Sam 6 Aoû - 2:01
Eryn Marélla & Eden A. Joly1244 mots ▬ citation : Te Amo - Rihanna
All you need is love
I MOVE UNDER THE LIGHT BECAUSE I UNDERSTAND THAT WE ALL NEED LOVE, AND I'M NOT AFRAID. I FEEL THE LOVE BUT I DON'T FEEL THAT WAY. [...] I SAID TE AMO, WISH SOMEBODY WOULD TELL ME WHAT SHE SAID. DON'T IT MEAN I LOVE YOU ? I THINK IT MEANS I LOVE YOU.
Eden, quand il était avec un ami, quelqu'un qu'il aimait, il était pas juste . Eden, il traînait pas avec ses amis en faisant simplement acte de présence, il avait besoin de beaucoup, beaucoup plus que ça. Il se collait à eux, les regardait avec la plus grande tendresse du monde, attrapait leur main pour jouer avec leurs doigts, les prenait dans ses bras quand l'humeur lui en disait, ou tentait simplement de leur donner le sourire. Pas ce simple sourire qu'on balance pour la forme, qu'on accorde de manière anodine, histoire de. Eden, c'était le sourire qu'il voulait offrir à ceux qu'il appréciait, le sourire qui voulait dire je t'aime.

Alors quand ses actes, son attitude habituelle provoquait l'inverse, Eden, il se ratatinait. Extérieurement, il tentait de rester le même mais, eh, c'était pas pour rien qu'il était si mauvais en théâtre : il était un piètre comédien. Alors il se vidait de toute joie, de toute cette affection qui le caractérisait. Eden, il était plus le même quand on le repoussait. Repousser Eden, c'était lui refuser son amour, et refuser l'amour d'un être comme lui, c'était comme l'interdire de respirer.

Quand Eden ne donnait plus d'amour, Eden n'était plus.
- N-Non mais ça va pas de faire ça en public !
Un petit quelque chose se brisa en lui, à cet instant. Eryn s'éloignait, le fuyait de toute son âme, et il ne savait même pas pourquoi.

Eden avait une interprétation très personnelle de la notion d'espace vital. Eden, il était bloqué dans cet esprit qu'il pouvait venir à côté d'elle pour se coller à elle s'il le voulait parce que Eden il était égoïste. Pas de cet égoïsme qui faisait qu'Eden pourrait penser d'abord à lui avant les autres, mais de cet égoïsme qui lui faisait croire que son amour était impossible à refuser, cet égoïsme qui lui laissait penser qu'il connaissait assez ses proches pour savoir comment les aimer.

Il aurait fallut qu'il fasse une distinction entre chaque être, une distinction qui lui aurait fait comprendre quels dosages d'amour accorder à chaque personne. On aurait pu comparer chaque être humain à une tasse : certaines personnes débordaient quand on leur en donnait trop, un point de saturation en somme.

Eden, lui, il était cette tasse ébréchée qui, malgré ses fissures, semblait ne pas avoir de fond et pouvoir contenir une quantité infinie de fluide.
- Je suis désolé. lâcha-t-il presque dans un chuchotement, de cette voix d'enfant qui aurait fait une bêtise, le regard perdu.
Au final, il ne savait pas vraiment ce qu'il avait fait de mal ici, mais il sentait qu'il devait s'excuser. Il avait juste voulu apaiser cette inquiétude qui l'avait rongé après qu'il ait écouté Eryn chanter et, finalement, il avait empiré les choses.
- Je vais bien, excuse moi d'avoir réagi comme ça... Pourquoi cette question ?
Elle semblait vouloir rattraper sa bourde, l'intention était bonne, il lui accordait au moins ça. Seulement, maintenant, Eden se méfiait. Il se savait sur un terrain dangereux et Eryn était plus surprenante que ce qu'il s'était imaginé. Il ne savait plus trop où il en était, maintenant : déballer ce qu'il avait sur le cœur ou jouer la carte de la sécurité ? Chose étrange de sa part, il choisit la deuxième proposition.
- Je sais pas. Comme ça. déclara-t-il rapidement, comme pour passer à autre chose.
Un silence pesant s'installa. Et un silence avec Eden, ça n'était jamais bon signe. Il baissa légèrement la tête, parce qu'il était comme un môme après une grosse dispute, maintenant. Il n'y avait plus rien à faire, Eden, il était pas seulement perdu maintenant, il était inquiet, anxieux et blessé, d'une certaine façon.
- Tu sais, j'ai écrit cette chanson après avoir lu un livre donc ça m'a inspiré, ya pas de quoi s'inquiéter !
Il tenta un sourire. Les sourires faux, chez Eden, c'était les pires, parce qu'on voyait à dix kilomètres à la ronde quand Eden il arrivait pas à être sincère. Ce mec était tellement trop honnête tout le temps sur ses sentiments que, quand il essayait de ne pas l'être, c'était impossible de le croire. Y'avait quelque chose qui clochait, c'était gros comme une maison, même lui il le savait. Mais il espérait peut-être que son amie passe outre, comme lui avait ignoré le fait qu'elle lui avait délibérément menti et que, même si elle était meilleure comédienne que lui, il savait quand on lui mentait.

Finalement, ils en étaient arrivés là. À tout les deux se cacher leurs sentiments mutuels, leurs états d'âme, à ne pas se comprendre dans ce fichu dialogue de sourds. Le serveur les libéra de cette ambiance tendue. Eden profita du moment où il leur apporta leurs commandes pour retourner à sa place et libérer Eryn. Eden n'avait pas été tendre avec elle sur ce coup, et il en avait fait les frais.

Il ne savait plus quoi dire, plus vraiment quoi ressentir. Il avait envie de lui demander, pourquoi tu ne me laisses pas juste t'aimer ? Mais elle l'aurait probablement vu comme une question beaucoup trop intrusive, et elle aurait menti. Eden il voulait des réponses, pas la mettre dans l'embarras et la forcer à mentir. Viendrait un jour où il pourrait lui poser des questions, peut-être. Son regard s'accrocha alors à un objet qu'il n'avait pas remarqué auparavant, une sorte de cadeau joliment emballé sur la table. Était-ce pour lui ? Est-ce qu'il pouvait le prendre ?
Non, Eden, ce serait intrusif. Eryn, elle aime pas les gens intrusifs, tu le comprends que maintenant ? Eryn, tu la saoules... Elle ne t'aime pas, quand t'es comme ça. Elle ne t'aime peut-être même pas du tout.

Eden tenta de balayer ces pensées de son esprit, saisit son milkshake et mit sa paille en bouche. La saveur fruitée de son breuvage avait au moins l'avantage de lui redonner un peu de baume au cœur, ce cœur si serré quand il regardait Eryn maintenant. Il observa le frappé de son amie et tenta d'engager à nouveau la conversation, maladroitement.

- Hum... Je connaissais pas du tout ici, sinon. Tu viens souvent ? Enfin, ça me regarde peut-être pas, je veux dire, c'était pour savoir et... Euh... Il est bon ton frappé sinon ? conclut-il précipitamment tandis que ses joues se teignait d'un joli rouge.

Il commença à jouer avec une mèche blonde devant ses yeux entre ses doigts, signe d'un embarras peu commun. Eden, il rougissait, il devenait timide quand il savait plus où il en était avec quelqu'un. Eryn, c'était une fille vraie en temps normal, un fille gaie, avec aucun faux-semblant. Et là, pourtant, il avait l'impression d'avoir affaire à une autre Eryn, une Eryn qu'il ne connaissait pas et à qui il ne savait pas quoi dire.

Tout était confus. Eden, il avait besoin d'être guidé, là, maintenant, parce que des gaffes il allait en faire d'autres si on ne le remettait pas tout de suite sur le bon chemin.




hrp : FULL DRAMA ON. Pardon, j'ai pas été tendre dans cette rep, j'espère que tu m'en veux paaas. Je n'ai pas vraiment beaucoup exploité le "cadeau" parce que j'ai pas trop comprit d'où il sortait, 'fin comme c'était la première fois que tu le mentionnais, je préfère te laisser la liberté de l'utiliser comme bon te va.
Du coup j'espère que ça te va, comme d'habitude.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 593
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Sam 6 Aoû - 12:19
Elle avait fait une bêtise, elle le savait. Elle avait brusqué son ami. Pourtant elle le connaissait. Il se sentait obligé d'avoir un contact physique avec ses amis. Sinon il allait mal. Très mal. Elle le savait et pourtant, pourtant elle l'avait repoussé. Est-ce ça l'amour ? Se faire mal ? Rendre triste ? Il est vrai qu'Eryn était parfois triste, mais son but n'était pas de se venger. Son but était que l'amour soit réciproque. Et qu'il soit heureux pour toujours. Ensemble. Mais Eden avait été blessé. On avait enlevé une partie de lui, l'avait privé injustement de ce qui faisait ses journées ce qu'il était : rayonnant de bonheur. Et c'était ça qu'aimait Eryn chez lui. Mais le voir avec ce visage triste, recroqueviller au fond de son âme, ça avait fait réaliser à Eryn sa bêtise et sa stupidité.

D'habitude, elle était joyeuse et très câline, comme lui. Elle souriait, rigolait pour un oui ou pour un non. C'était quelqu'un avec qui on pouvait vivre tout le temps ! Elle souriait dès que tu lui parlais, de ce sourire doux et amicale. C'était un cadeau précieux lui avait on dit. Mais un cadeau ça se partage non ? Voila ce qu'elle avait répondu. Le partage. Et là, elle avait caché son sourire, c'était séparé d'Eden par la force alors qu'il ne cherchait juste qu'à la réconforter. Elle l'avait brusqué, pour protéger ses sentiments enfouis. Définitivement, elle ne lui dirait pas aujourd'hui. Eryn, elle chantonnait quand elle était contente, elle bougeait quand elle ne savait pas quoi faire de ses bras et de ses jambes. Ou elle enlaçait. Peut être Eden croyait qu'elle le fuyait ? Qu'elle le refusait ? Non ce n'était pas ça... Non elle ne voulait pas !

Mais la vérité était là : elle l'avait refusé. Son être, son geste. Sans le vouloir certes, mais elle l'avait fait. Comment avait-elle fait pour être aussi stupide ? Elle leva les yeux. Son ami était bouleversé. Complètement. Ses yeux se ternirent, son sourire devint faux et son âme s'assombrit. Ses épaules s'étaient affaissés. Déception, incompréhension, colère ? Tristesse pour sur. Et cela rendit encore plus triste Eryn, l'enfonça encore dans ses remords. Il ne méritait pas ça. Il ne le méritait pas ! Il fallait qu'elle se fasse une raison, mais elle ne pouvait s'en empêcher...

Il s'excusa. Non.. C'était presque un signe d'abandon... Il... Non... Même sa voix était plus sombre, moins enjouée. Le cœur d'Eryn se fissura de nouveau. Bientôt elle ne supporterait plus ces fractures faites. Mais il fallait qu'elle soit forte. Encore un peu... Elle ne pouvait pas le laisser dans cette état... Pourquoi avait-elle été si stupide ? Elle n'arrêtait pas de se maudire. Il fallait qu'elle soit puni. Peut-être fallait-il qu'il ne la voit plus ? Comme ça, il n'aurait plus à la supporter, elle et sa stupidité. Cela serait dur pour elle, moins pour lui. Mais il serait mieux, surement... Mais comment partir ? Elle ne pouvait bouger de l'île... Et si elle... Elle s'arrêta dans ses pensées. Brusque. Net. C'était la première fois qu'elle pensait à quelque chose d'aussi atroce. Elle, l'enfant niaise, naïve et souriante. Elle pensait à la corde, aux médicaments et à la hauteur. Elle, l'oiseau innocent imaginait un chasseur. Un chasseur qu'elle aurait voulu être la cible. C'était immonde de penser à ça. Son regard se mêla entre la peur et le réalisme. Ce regard alarmant. Ses genoux, déjà replié, vinrent se coller à sa poitrine. Elle voulait pleurer. Elle était effrayé de penser ça. C'était... Nouveau. Une tentation horrible. Elle s'imaginait la scène, le résultat... C'est si facile ! Mais pourquoi avait-elle cette facilité à visualiser des idées ?.. C'était... Horrible... Mais... Intéressant. Aussi. Non ! Ce ne l'était pas ! Il ne fallait pas penser à ça, pas penser à ce genre de chose. Tout les gens derrière elle serait triste, non ? Mais... Qui ? Non ! Eryn tu n'es pas mal aimé ! Regarde Eden, tu lui as fait de la peine, mais surtout parce qu'il t'aimait ! Arrête ça !

Elle leva la tête au moment où le serveur posa la commande sur leur table. Elle ne toucha pas à sa boisson. Elle n'avait pas faim. Elle ne voulait pas avoir faim. Son cerveau avait bloqué son estomac. Automatiquement. Une boule avait pris toute la place, torturait son ventre, plantait des pics dans sa chair meurtri. Eden reprit la discussion.

-Non je ne viens pas souvent ici, on m'en a fait la pub. Et je me suis dit que ça te plairait. Mon frappé ?

Ah oui, elle l'avait oublié. Elle porta ses lèvres à la paille planté dans le frappé. Elle aspira la mixture. Le goût fruité, un peu acide de la boisson rafraîchit sa gorge et dénoua un peu ses intestins. Il fallait qu'elle fasse quelque chose pour Eden... Il devait lui aussi avoir cette douleur au ventre. Comment le lui délier ? De l'amour. Voila ce qu'il donnait, mais qu'il voulait surtout recevoir. Elle posa le frappé, les deux mains autour du gobelet. Il rafraîchit ses mains et ses idées. Elle se leva de sa banquette, fit le tour de la table à son tour et s'assit à côté d'Eden avant de le prendre dans ses bras, le haut de la tête collé à sa poitrine. Et elle commença à pleurer silencieusement. Ce genre de pleur qu'on refuse de faire, mais dont on a besoin. Alors on le fait dans un coin sombre, sans que personne ne nous entende. Elle voulait que ses pleurs n’atteignent qu'Eden. Et Eden seul. Qu'il comprenne que ce n'était pas sa faute. Qu'elle voulait du réconfort. Et qu'il n'y avait que lui pour cela. Son petit cœur explosa à ce moment là, et les sanglots se firent plus gros. Toutes ses pensées coulèrent sur ses joues, les mauvais souvenirs et les mauvaises idées. Son étreinte se fit plus forte, sa tête ratatiné contre le corps de son ami, sa brochette touchant l'endroit où se trouvait le cœur d'Eden. Jamais elle n'avait autant pleurer. Premier chagrin d'amour. Et dans ce chagrin, elle prononça en chuchotant quelque chose, pour que seul Eden l'entende.

-Oui je suis triste. Oui je pleure. Non je ne souris pas. J'ai mal à m on cœur. Mais je n'arrive pas à te dire pourquoi. C'est plus dur de le dire aux gens qu'on aime parfois.

Elle venait de se confesser. Tout le monde aurait trouvé ça anodin mais Eryn venait vraiment de lui dire. Ce qu'elle pensait, ce qu'elle ressentait. Mais personne ne pouvait ressentir les choses comme elle les ressentait, car elle le sait : son amour restera unique à elle, et uniquement à elle. Elle voudrait le partager, plus que ça, mais elle ne pouvait s'y résoudre.

HRP:C'EST IMMONDE CE QUE J'AI ÉCRIT ;-; Désolé Eden je m'en veuuuux ;-; J'espère que ça te plaira au moins...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Sam 6 Aoû - 18:17
Eryn Marélla & Eden A. Joly1036 mots ▬ citation : Te Amo - Rihanna
All you need is love
I MOVE UNDER THE LIGHT BECAUSE I UNDERSTAND THAT WE ALL NEED LOVE, AND I'M NOT AFRAID. I FEEL THE LOVE BUT I DON'T FEEL THAT WAY. [...] I SAID TE AMO, WISH SOMEBODY WOULD TELL ME WHAT SHE SAID. DON'T IT MEAN I LOVE YOU ? I THINK IT MEANS I LOVE YOU.
Eden se sentait vide. Son énergie habituelle l'avait quitté, évaporée. Y'avait quelque chose dans le regard d'Eryn qui l'empêchait de sourire, maintenant. Y'avait quelque chose dans l'attitude d'Eryn qui l'empêchait de l'aimer. Y'avait quelque chose dans les paroles d'Eryn qui clochait, sur pleins de points. C'était allé trop vite, cet échange, ils étaient passé d'un bonheur singulier à l'idée de se voir à un échange tendu, une ambiance maussade.

Si Eden n'était pas du genre à rejeter la faute sur les autres, il admettait pourtant qu'ils étaient tous les deux en torts, sur ce coup. Comment Eden pouvait-il savoir comment se comporter s'il ignorait la source de toute cette morosité ? Il était envahissant, c'était un fait, mais Eryn le savait déjà. Elle l'avait toujours su, et l'avait accepté comme tel. Pourquoi le rejeter maintenant ?

Eden sentait une pression peser sur ses épaules qui s'affaissaient plus de seconde en seconde. Il buvait son milkshake si vite qu'il avait déjà vidé la moitié de la coupe, mais la fraîcheur du breuvage lui donna très vite un mal de crâne atroce. Il se massa alors légèrement le front pour tenter d'éloigner la douleur. Dans son geste, ses yeux s'étaient de nouveaux posés sur Eryn, de façon totalement naturelle. Ils s'étaient fait un chemin vers elle, quand bien même Eden se faisait violence pour ne pas la regarder.

Il ne voulait plus lui imposer son regard transperçant, insistant, plein de tendresse, d'inquiétude, d'angoisse, de culpabilité et en même temps d'amour.

Alors il baissa à nouveau la tête, ne voulant se confronter à Eryn. Il ne pouvait pas se permettre de chercher à savoir ce qu'elle avait en tête à l'instant.

Et pourtant, ce fut quand cette pensée lui traversa l'esprit qu'il aperçu du coin de l’œil la jeune fille se lever et le rejoindre sur sa banquette. Il n'eut pas le temps d'amorcer le moindre mouvement qu'elle l'enlaça, sa tête sur son torse, près du cœur. Elle risquait de l'entendre s'emballer, parce qu'Eden, il s'emballait toujours quand on se serrait contre lui. C'était pas de la gêne, pas de l'excitation, juste cet amour qui démarrait, comme à un moteur dont on aurait tiré la turbine.

Il voulut dire quelque chose, il fallait qu'il dise quelque chose parce que, ce câlin, il débordait de culpabilité. Une culpabilité qu'il ne saisissait pas trop, finalement. Ses bras vinrent machinalement s'enrouler autour d'Eryn pour se rejoindre dans son dos, et cette position, cette situation, cette ambiance, cette larme, tout lui rappelait des souvenirs doucement amers.

Eryn, elle était comme sa petite sœur, grand amour de sa vie, qui lui avait tourné le dos et qui s'était sentie coupable, coupable du rejet, de la distance qu'elle avait établie avec une personne qu'elle aimait pourtant profondément.

Eryn, elle était comme sa petite sœur, qui avait fini par sombrer dans un tourment dont elle était la seule responsable, et Eden, il n'avait jamais rien pu faire pour elle.

Mais Eryn, elle était venue dans ses bras pour pleurer, et ça, sa sœur, elle n'y était jamais parvenu. Elle ne lui avait jamais accordé la moindre larme, le moindre sanglot, sans doute parce qu'il ne le méritait pas.
- Oui je suis triste. Oui je pleure. Non je ne souris pas. J'ai mal à mon cœur. Mais je n'arrive pas à te dire pourquoi. C'est plus dur de le dire aux gens qu'on aime parfois.
Eryn, elle était comme cette petite sœur qui lui avait brisé le cœur, des années auparavant. Sauf qu'Eryn, elle avait un chagrin, un énorme chagrin, elle lui avouait enfin, ne s'en cachait plus, même si elle aimait trop Eden pour lui en dire la raison. Eryn, elle avait cette tristesse maladive, il le voyait maintenant, et le seul remède qu'il connaissait Eden, bah c'était l'amour.

Il la serra alors fermement contre lui, usant de toute la tendresse qu'il pouvait, et commença à la bercer, tout doucement. Il déposa un de ces petit bisous dont lui seul avait le secret, d'abord dans ses cheveux, s’enivrant au passage de leur odeur agréablement sucrée, puis un deuxième plus près du front. Il lui remit une mèche en place, lui caressa gentiment le dos, essuya une larme sur sa joue tout en retenant les siennes de couler.

Pour Eden, y'avait rien de plus déchirant que de voir ses amis pleurer. Et pourtant, il ne pouvait pas se permettre de faire de même, lui, son rôle, c'était de ne plus voir ces larmes couler. Plus jamais. Il continua donc ces gestes d'affections qui lui étaient si propre, et ajouta quelques mots doux, des mots réconfortants, à base de "ne t'inquiètes pas", "ça va aller", "je suis là", et, finalement...
- Eryn, je t'aime. murmura-t-il simplement, parmi une multitude d'autres mots doux.
Le plus délicatement possible, il la prit par les épaules et la recula avec regret pour couper court à l'étreinte. Il prit son menton dans l'une de ses main afin de l'inciter à lui faire face.

Là, maintenant qu'il avait toute son attention, Eden usa de sa marque de fabrique : il fit briller son cœur de cette lumière scintillante et chaleureuse, filtrant à travers ses vêtements. Il attrapa alors la main d'Eryn, et l'attira doucement vers son cœur. Lorsqu'il faisait de la lumière, sa peau au niveau de l'endroit où il "s'allumait" devenait naturellement plus chaud, comme une ampoule allumée.
- Tu vois, ça ? Mon coeur, il ne brille que pour les personnes à qui je tiens, comme toi. S'il peut briller, c'est parce que je t'aime, alors tu ne dois plus pleurer. Tu me le promets ? Promets-le moi, s'il te plaît. implora-t-il d'une toute petite voix.
Il accompagna son sourire désolé d'un clignotement au cœur, le regard suppliant.


hrp : Amour et chocolat.

...Non, plus sérieusement.
Spoiler:
 

Ce rp va me rendre folle.
N'empêche il a pas fallut longtemps pour que ça parte en steak, pfiouh
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 593
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Dim 7 Aoû - 0:51
Son cœur. Il battait vite. Si vite. C'était beau. Une belle mélodie. Une mélodie qui donnait chaud à la petite Eryn. La petite Eryn en pleure, les joues mouillées, les larmes affluant en nombre, coulant dans son cou, retombant sur la banquette. Elle hoquetait pour laisser à ses poumons le temps de récupérer un peu d'air. La chaleur corporel d'Eden la réconfortait. Elle s'imaginait dans un lit. Son lit d'enfance. Quand elle était petite. Elle s'y sentait bien, comme lorsque son père la bordait. Mais ses draps n'étaient pas mouillés habituellement. Et pourtant elle se sentait bien mieux ainsi. Les bras de son ami vinrent l'entourer. Une étreinte sincère qui lui fit du baume au cœur. Elle se souvint soudainement de quand ses draps avaient été mouillés de larmes. Une seule et unique fois.

Elle avait 8 ans. Elle était à l'école élémentaire. Élève élémentaire et considérée comme chouchou du prof -étant son père...-, personne ne la voulait comme amie. Mais elle continuait de sourire. En cours, pendant la récréation, seul sur son banc, à remuer les pieds dans l'air. Elle avait quelques amies certes, mais la majorité du temps, elles passaient leur temps avec leur autres amis, les décourageant à aller parler à Eryn. Et Eryn restait là, à remuer les jambes, regardant les enfants rirent et jouer. Parfois un rire jaune vers elle. Elle pensait qu'on la complimentait. On est vraiment naïf étant enfant. Elle l'était encore. Un jour, pour lui faire comprendre que ce n'était plus possible, on agit. Le matin, en arrivant à l'école, elle se sépara de celui-ci pour aller saluer les autres. Ils lui rendirent l'appareil en la bousculant, la faisant tomber et en lui criant dessus.

« -Tu nous dis pas bonjour ! On t'aime pas t'as pas compris ? Personne ne t'aime! T'es trop bizarre ! »

Ils avaient vidés son sac, jetés ses affaires dans l'herbe (à l'époque, c'était osé!). Elle était recroquevillé sur elle même. Personne ne surveillait le matin car il fallait préparé les salles notamment. Alors personne n'était intervenu. Et personne n'avait rien vu. Les élèves se séparèrent, fier de ce qu'ils avaient fait. Eryn mit du temps à se relever. Le temps aux enfants de rentrer en classe, avant de courir dans la rue, vers chez elle, traverser des passages piétons alors que le feu était vert, ouvrir la porte de sa maison, alors vide de monde, et monter dans sa chambre et pleurer. Longtemps. Son père ne mit pas longtemps à remarquer son absence et à retirer les vers du nez à ses élèves. Il savait tout et savait où était allé sa fille. Il monta dans sa chambre et la vit enroulé de sa couverture Snoopy. Il défit le cocon en s'asseyant sur le bord du lit, faisant un peu sauter sa fille. Elle pleurait encore, ses cheveux collés par l'eau sur ses joues. Elle expliqua tout. Tout ce qu'il c'était passé. Alors son père l'avait relevé, avait enlevé les cheveux de son visage et lui avait dit ce qu'elle n'oublierait jamais :

« S'il ne t'aime pas, grand bien leur fasse. Mais le fait est que je t'aime, moi. Que ta mère t'aime et que tes amies t'aiment. Il y aura toujours quelqu'un pour t'aimer. Et sache que l'amour c'est le plus beau cadeau que tu peux faire. Alors, regarde moi, tu vas revenir à l'école avec moi et leur prouver que toi, tu les aimes quand même, car toi tu aimes aimer 
-Papa je t'aime...»

Pour l'occasion, c'était un peu exagéré, mais cela lui avait rendu le sourire. Et s'en souvenir lui rendit le sourire. Elle aimait son père, mais n'aimait pas Eden de la même façon, même si la situation les rapprochait. Eden était comme ça. Il aimait tout le monde. Elle le comprenait. Elle le comprenait déjà mais là elle savait ce que ça faisait. D'ailleurs, il la caressait et lui disait des mots doux. Petit à petit il réparait son petit cœur cassé. Son petit cœur sale. Comme ses affaires d'école. Comme ses mauvais souvenirs. Il effaçait le mauvais pour y mettre du bon. Mais Eryn voulait profiter de cette pommade magique pour elle toute seule, et c'était égoïste. C'était mal. Elle savait maintenant qu'elle ne pourrait l'empêcher d'aimer le monde. Peut être juste un peu plus elle ? Mais elle ne le forcerait pas. Elle lui dirait, mais pas maintenant. Il le saura, il refusera peut-être, sûrement, mais au moins elle sera libéré de cet amour à sens unique. Car elle l'aimait.

« Eryn, je t'aime » « Je sais. Je sais que tu m'aimes. Mais pas comme je t'aimes. C'est cela que j'aime chez toi. Et moi me voilà égoïste, à te subtiliser à tes amis, à tes connaissances, aux mondes... Tu guéris les cœurs avec le tien, tu es plus efficace qu'un médecin on dirait... C'est un peu niais peut être, excuse moi, mais tu viens de me rendre la vue et le goût de la vie. Une nouvelle fois... Merci » Le cœur d'Eden se mit à briller alors qu'il venait de prendre la main d'Eryn, après l'avoir repoussé amicalement. Sa main toucha le cœur d'Eden, ce cœur brillant, éclairant ce qui se trouvait autour d'elle. C'était chaud et rassurant. Comme Eden. C'était beau et attirant. Comme Eden. Et Eryn était un papillon attiré par la lumière. Qu'elle idiote elle pouvait être, à penser des choses comme ça...

-Oui je vois. C'est beau. Très beau. Je tiens à toi moi aussi. Je ne pleurerai plus. Quand je serai triste, je penserai à ce cœur, et je sourirais. Je te le promet. Je ne pleurerai plus... Je ne pleurerai plus.

Elle s'essuya les joues et enlaça une nouvelle fois Eden, d'une manière plus simple, plus amicale, la tête posée sur son épaule. Son cœur battait fort aussi. Ses mains avaient agrippé son haut. Malgré l'amicalité de la chose, il n'en avait pas moins de sens pour autant. Plein de promesse, d'attente, de confession. Il n'était pas comme les autres. Car elle versa les dernières larmes de son corps. Les dernières larmes qui sortiront de ses yeux, de son corps en général... Elle le relâcha au bout d'un petit moment, les yeux encore rouges et l'eau s'étant étalé sur ses joues, avec ses cheveux collés à ses joues. Elle lui sourit, d'un sourire d'un enfant à qui on a fait un cadeau. D'un enfant insouciant. D'un enfant aimé. Son regard se déporta vers la boîte entourée d'un ruban. Elle le saisit d'un geste et le tendit vers Eden. Elle lui tendit.

-C'est un cadeau. Qui nous ressemble toi et moi, je trouve. Il nous rapprochera tout le temps. Nos cœur ensemble. Comme ça je pourrai encore le voir briller dans le noir. Je pourrai ne plus jamais pleurer. Et je pourrai sourire à la place. En pensant à toi.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Dim 7 Aoû - 14:52
Eryn Marélla & Eden A. Joly905 mots ▬ citation : Te Amo - Rihanna
All you need is love
I MOVE UNDER THE LIGHT BECAUSE I UNDERSTAND THAT WE ALL NEED LOVE, AND I'M NOT AFRAID. I FEEL THE LOVE BUT I DON'T FEEL THAT WAY. [...] I SAID TE AMO, WISH SOMEBODY WOULD TELL ME WHAT SHE SAID. DON'T IT MEAN I LOVE YOU ? I THINK IT MEANS I LOVE YOU.
Eden, il regardait Eryn avec la plus grande tendresse du monde. Eden, il lui tenait la main en espérant lui transmettre cette chaleur rassurante qu'il avait l'habitude d'aller chercher chez les autres. Eden, il la regardait dans les yeux, en espérant lui transmettre un tas d'émotions, juste lui montrer qu'elle n'était pas seule. Eden, il lui souriait avec autant de sincérité qu'il pouvait, parce qu'il l'aimait.

Ses mains vinrent à la rencontre des joues de la jeune fille une nouvelle fois afin d'essuyer d'un geste symbolique les dernières larmes qui s'y étaient agrippées. Il garda le visage d'Eryn quelques secondes entre ses mains, l'air de tenir la chose la plus précieuse qu'il n'ait jamais vu, puis la libéra. Une de ses mains alla à la recherche de celle libre d'Eryn, celle qui ne touchait pas son cœur, et il la serra fermement dans la sienne.
- Oui je vois. C'est beau. Très beau. Je tiens à toi moi aussi. Je ne pleurerai plus. Quand je serai triste, je penserai à ce cœur, et je sourirais. Je te le promet. Je ne pleurerai plus... Je ne pleurerai plus.
Eden lui offrit un de ses plus beaux sourires, de ceux dont seul lui avait le secret, de ceux qui paraissaient tellement lumineux qu'il était difficile de se demander si Eden était en train d'utiliser sa magie de Lumière, ou non.
- C'est le plus beau cadeau que tu puisses me faire.
Et c'était vrai. Pour Eden, Eryn ne lui avait jamais fait une promesse aussi belle que celle d'être heureuse et de sourire. Il l’accueilli alors dans ses bras avec un amour infini et lui caressa le dos une nouvelle fois, tentant de lui transmettre ce flux de bonnes émotions qui le traversait. Ces émotions, ces sentiments, qu'Eryn arrivait à lui faire ressentir à l'instant, grâce à une simple parole donnée.

Il eut un léger pincement lorsqu'elle se recula à nouveau, parce qu'elle ne pouvait pas faire autrement, et lorsqu'il la regarda, son cœur se serra de mille et une façon. Elle avait ces yeux rouges maintenant, marqués des larmes trop salées. Elle avait ces cheveux éparpillés, collés à son visage devenu poisseux à cause de ses pleurs. Il y voyait une tristesse infinie, et en même temps un bonheur immense. Parce qu'Eryn, elle lui avait promis d'être heureuse, et les promesses, ça ne se brisait pas. Pas avec Eden.

Il l'aperçut soudainement attraper ce paquet qu'il avait vu auparavant sans oser le mentionner. Elle lui tendit et il l'attrapa avec la plus grande prudence du monde.
- C'est un cadeau. Qui nous ressemble toi et moi, je trouve. Il nous rapprochera tout le temps. Nos cœur ensemble. Comme ça je pourrai encore le voir briller dans le noir. Je pourrai ne plus jamais pleurer. Et je pourrai sourire à la place. En pensant à toi.
Eden déballa le cadeau avec cette curiosité avide qu'il avait besoin d'apaiser, là, maintenant, tout de suite. Lorsqu'il l'ouvrit, il fut émerveillé par la beauté du cadeau. C'était un collier, et il était somptueux. Est-ce qu'il avait coûté cher ? Il n'osait même pas y penser.

Ses yeux ébahis voyagèrent d'Eryn au bijou, du bijou à Eryn, plusieurs fois d'affilés. Il avait le droit de le prendre ? Vraiment ?
- Eryn... C'est magnifique. Tu es magnifique. Merci beaucoup.
Avec Eden, y'avait pas de ces formules de politesses à deux balles décorées d'une fausse modestie, y'avait pas ces pirouettes où on disait "ohlala, tu n'aurais pas dû !" ou des "c'est beaucoup trop, fallait pas !", nan, y'avait pas tout ça, jamais. Eden, il prenait tout ce qu'on lui offrait sans rechignement, il acceptait tout cet amour qu'on lui accordait sans avoir besoin de partir à la pêche aux "mais, si, j'insiste, ça me fait plaisir de te l'offrir !" parce qu'Eden il avait pas besoin de ça, Eden, il savait déjà que c'était sincère.

Il prit le collier du bout des doigts, le plus délicatement possible. Ca n'avait pas l'air incroyablement fragile, mais il voulait en prendre soin, le plus possible, parce que c'était Eryn qui lui avait offert. Il le porta à son cou et s'en para habilement, attachant le crochet de l'accessoire derrière sa nuque sans trop de difficultés. Tout était parfait : les fleurs, les pierres, les couleurs, l'emballage, l'attention, tout. Les cadeaux d'Eryn, ils étaient parfaits. Il en avait la preuve, maintenant.
- De quoi j'ai l'air ?
Il leva légèrement le menton et commença à prendre des positions étranges, comme les mannequins dans les magasines, mais en beaucoup moins classe. Les larmes et la tristesse laissèrent place à un rire léger, parce que c'était comme ça qu'il se sentait maintenant Eden.

Naturellement, il commença à faire briller le collier plus qu'il ne brillait déjà, usant de sa magie pour allumer les pierres une à une, les faire clignoter, dans un ballet de lumières éblouissant.
- Je le porterai tout le temps, ce collier. C'est promis ! conclut-il en observant Eryn droit dans les yeux, le sourire aux lèvres.


hrp : Stop la dépression, voilà du fluffy en boîte
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 593
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Dim 7 Aoû - 17:51
Eryn était heureuse, apaisée. Comme l'enfant que son père était venue bercé. Elle se sentait mieux, plus joyeuse, plus forte. D'habitude, elle montrait ses sentiments, toujours. Grande joie pour petit tracas. Mais pas pour les gros. Mais quand elle le faisait, c'était une véritable délivrance. Elle se sentait en pleine possession de ses sentiments, en quelques sortes. Plus libre. Et alors elle souriait, car la joie était de loin le sentiment qu'elle préférait. Elle transmettait ça joie. Imaginons un bol. Il y a un gros bloc au milieu de celui-ci, qui prend beaucoup de place, on ne voit que ça. Une fois enlevé, il faut remplir le bol. Alors Eryn elle y verse du lait (elle aimait le lait, donc ça représentait le bonheur). Mais elle s'arrêtait, même quand le bol il était trop plein. Alors il débordait, se répandant ensuite sur la nappe puis sur le sol. Beaucoup aurait arrêté le bras de la québécoise, pour ne pas gaspiller, pour ne pas répugner, mais elle continuait. Car il n'y en avait jamais assez !

Eden lui souriait. Son sourire était beau. Son sourire était rafraîchissant. Son sourire, c'était comme un pingouin en fait. Cette pensée la fit pousser un petit rire, alors qu'Eden la remerciait. Il n'y avait rien qu'Eryn aurait pu faire pour lui rendre la monnaie de sa pièce. C'était lui qui avait fait le plus beau cadeau du monde.

Son pouls s'emballa quand il ouvrit enfin le paquet. Elle frétillait sur place, un léger picotement entre les épaules dû à l'angoisse. Les pupilles d'Eden se dilatèrent. Sa bouche s'entrouvrit. Sa tête, suivit de ses yeux regardaient tour à tour le bijou et Eryn. Elle souriait, conscient que son cadeau avait plus. Il continua son hochement de tête, ses cheveux ne savant plus s'ils devaient monter ou descendre. C'était un peu comique à voir du point de vue d'Eryn.

Il la remercie. C'était rien voyons ! Et puis ça lui faisait plaisir. Petit à petit les fissures du cœur avaient complètement disparus, et le cœur d'Eryn était maintenant d'un rouge vif, vif d'amour et de joie. Ses joues aussi étaient rouges, à cause des larmes et de la chaleur, mais aussi parce qu’elle était redevenu une enfant. C'était incroyable comment elle avait réussi à passer du chagrin à la joie. C'était allé rapidement, mais ce n'était pas plus mal. Au moins maintenant ça ressemblait vraiment à un rendez-vous entre amis. Entre bons amis.

Il attrapa le collier de manière délicate, afin de ne pas le briser peut être ? Il ne risquait pas, il était résistant et ne s'oxydait normalement pas ou très peu. Il le porta à son cou et l'accrocha doucement. Les fleurs retombaient sur le col de sa chemise puis sur son pull. Les couleurs allaient de base bien ensemble, mais encore plus une fois déposé sur ses vêtements, prêt de sa peau clair et de ses cheveux blonds. Tout allait à merveille, Eryn avait bien choisit, définitivement ! Il ne pouvait pas aller mieux à personne d'autre. Peut-être était-ce Eryn qui le voyait ainsi, aveuglé par son envie de bien faire, mais bon, il fallait bien se faire plaisir des fois !

-Tu es magnifique, je te l'assure ! Et je ne te mens pas !

Et puis, même si on pourrait penser qu'un collier faisait féminin, il lui allait à ravir et n'enlevait rien à son charme ! Eden leva le menton, révélant ainsi sa nuque, puis pris des positions spéciales. Un coup il posait sa tête sur son poing, accouder à la table, un autre il plaquait le dos de la main sur son front de manière dramatique. Il rigola légèrement, Eryn lui répondit plus fortement. « Était-elle lunatique ? » Pensait-on a côté. « Laisse moi aimer, car moi j'aime » répondait-elle. Le collier se mit à briller, comme une boule à facette. Ou un instrument pour enfant. C'était encore plus beau. On aurait cru voir une partition s'écrire sous ses yeux. Les lumières dansaient, se mêlaient entre elles. Une fois le rose dansait avec le bleu, puis échangeait de partenaire. C'était comme le cœur brillant d'Eden : rassurant, beau, émouvant. Eryn eut un sourire plus doux, les paupières à moitié fermées.

-Tout le temps ? Promis ? Même la nuit ! Moi, ton bouquet, je le mettrais en peau, même si c'est impossible, il sera toujours aussi beau ! Enfin, excuse moi cet entrain soudain !

Et la revoilà à s'excuser, encore ! Elle rigola simplement et vint déposer un bisou sur la joue d'Eden avant de l'enlacer une nouvelle fois. Un autre cadeau en soit !

-Pour remercier ton soutien ! Je ne le mérite pas !

C'était purement amicale. Elle l'avait fait instinctivement. Comme elle le faisait avec sa mère ou son père. Elle resta quelques secondes comme ça. Comment résumer cette relation si... Étrange ? Elle l'aimait d'un amour nouveau, toujours. Mais leur relation était plus différente... On va dire ça comme ça. En tout cas c'était toujours une joie d'avoir un cœur qui bat ainsi ! Elle avait compris qu'elle ne l'aurait pas que pour elle. Mais ça lui faisait plaisir. Soudain des mots, des rimes lui vinrent en tête. Elle agrippa les paroles de la chanson et un stylo qui était encore sur la table, suite à la fouille de la pochette. Et l'encre s'étala sur le papier, avec cette écriture toute en courbe et en longueur qui caractérisait Eryn. C'était agréable à lire, et c'était le but d'Eryn. Elle écrivit donc.

Suite des paroles:
 

-Excuse moi d'avoir interrompu la discussion comme ça. La fibre artistique arrive sur un coup de tête parfois non ?

Elle rigola. Elle ne voulait étrangement pas qu'il sache que ça le concernait. Pas encore. Même si elle ne voulait plus lui mentir, plus rien lui cacher. Mais il le sauta bien assez tôt elle pensait. Là, c'était le moment de rigolade, de joie et de câlins !
HRP: HUG TIME
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Mar 9 Aoû - 16:06
Eryn Marélla & Eden A. Joly811 mots ▬ citation : Te Amo - Rihanna
All you need is love
I MOVE UNDER THE LIGHT BECAUSE I UNDERSTAND THAT WE ALL NEED LOVE, AND I'M NOT AFRAID. I FEEL THE LOVE BUT I DON'T FEEL THAT WAY. [...] I SAID TE AMO, WISH SOMEBODY WOULD TELL ME WHAT SHE SAID. DON'T IT MEAN I LOVE YOU ? I THINK IT MEANS I LOVE YOU.

- Tu es magnifique, je te l'assure ! Et je ne te mens pas !
Eden rougissait de plaisir, et passa une main dans ses épais cheveux blond, les recoiffant au passage pour se donner une certaine contenance. Evidemment, l'idée qu'Eryn puisse lui mentir en le complimentant ne lui avait même pas effleuré l'esprit, parce qu'Eryn, c'était pas ce genre de menteuses. Elle lui avait menti pour cacher sa tristesse, ses sentiments, parce qu'elle ne voulait pas qu'ils atteignent la bonne humeur d'Eden, sans doute. Qu'elle puisse lui mentir en lui faisant un compliment ? Impossible. Pas son genre.

Les compliments d'Eryn, ils étaient beaux de leur sincérité, comme ceux d'Eden.
- Tout le temps ? Promis ? Même la nuit !

- Promis ! Croix de bois, croix de fer, si j'mens, j'me jette dans la mer !
Une alternative au "si j'mens j'vais en enfer", inventée par Eden car il n'était pas assez croyant pour prétendre aller au paradis ou en enfer un jour. Les religions, c'était pas son truc, le seul point positif qu'il leur trouvait, c'était leurs histoires abracadabrantes pour lesquelles il ressentait une certaine fascination.
- Moi, ton bouquet, je le mettrais en peau, même si c'est impossible, il sera toujours aussi beau ! Enfin, excuse moi cet entrain soudain !
- J'adore ton entrain Eryn, ne t'excuse jamais pour ça !
Et c'était vrai, parce que pour Eden, y'avait rien de plus beau qu'une Eryn qui partageait son bonheur avec lui. Surtout quand il était la source de ce bonheur, d'une certaine façon, grâce à son cadeau. Cependant, il songeait qu'il n'était décidément pas à la hauteur de celui d'Eryn ! Machinalement, il joua avec les fleurs du collier du bout des doigts. Eden, il aimait beaucoup les bijoux, même si c'était "pas un truc de mec", comme les gens avaient tendance à le rappeler. Mais lui, il s'en fichait. Il aimait ça, et il allait pas s'en priver.

Eryn le remercia une nouvelle fois avec modestie, ce qui lui fit lever les yeux au ciel d'un air amusé.

Soudainement, elle stoppa nette leur discussion et se saisit de son bout de papier ainsi que d'un stylo. Précipitamment, elle commença à gribouiller dessus, et Eden savait déjà ce qu'elle faisait. Eryn, elle avait la fibre artistique, une sensibilité hors du commun ainsi qu'une plume talentueuse, il l'avait toujours senti. Il l'observa donc faire sans un mot, et elle se tourna vers lui lorsqu'elle eut terminé.

- Excuse moi d'avoir interrompu la discussion comme ça. La fibre artistique arrive sur un coup de tête parfois non ?
Eden rit un bon coup et fit la moue, l'air faussement contrarié.
- D'accord, je te pardonne... Mais en échange, il faudra que tu me fasses lire ce que tu as écrit, tôt ou tard !
Pas forcément maintenant, peut-être dans plusieurs jours, plusieurs semaines quand tout ça se serait tassé. Il ne voulait pas briser ce qu'ils venaient de réparer, il ne voulait pas prendre de risque. C'était trop tôt.

Alors ils commencèrent à parler de tout et rien. La vie, les amis, la famille, les cours, les profs, la magie, tout ce qui leur passait par la tête et qui méritait d'être mentionné. Leurs sentiments, leurs moments de joie, leurs moments de peine, une discussion ponctuée de petits gestes tendres, et de boissons fraîches et fruitées. Parfois Eden prenait la main d'Eryn, parfois il éclatait de rire, parfois il souriait en regardant par la fenêtre, parfois il faisait une grimace idiote dans l'espoir de la voir rire également.

Le temps passa à une vitesse affolante, une bonne trentaine de minutes s'écoulèrent avant qu'Eden ne daigne regarder l'heure sur son Holokit. Il reprenait le travail dans dix minutes, il n'allait pas tarder à devoir partir.
- Eryn, j'ai adoré passer du moment avec toi, c'était génial ! Mais je vais bientôt devoir partir, j'ai des fleurs qui m'attendent.
Le garçon héla un serveur qui passait par là pour qu'il apporte l'addition. Le jeune homme alla chercher ceci au comptoir, tandis qu'Eden préparait son porte-monnaie. Même si Eryn l'avait invité, il était prêt à payer son Milkshake. Surtout qu'il savait que son amie ne travaillait pas, il ne voyait pas comment elle pouvait se permettre de l'inviter ainsi si elle n'avait aucun revenu.
- Ca te dit que je t'invite ?
Son salaire de fleuriste à mi-temps était loin de frôler des sommes astronomiques, mais c'était assez pour inviter une personne qu'il aimait.


hrp : Aaaah c'est tellement nuuul.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 593
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Mer 10 Aoû - 18:15
Eden aimait l'entrain d'Eryn. Eryn aimait l'amour d'Eden. Eryn aimait Eden et Eden aimait le monde. Ils ne pouvaient que s'entendre tout les deux! Enfin, ils avaient les mêmes points communs, étaient passionnés par les même choses! Par exemple, Eden aimait la musique, elle aussi! Il aimait tout les deux l'artiste "Coeur de Pirate", qui vient de chez eux, adore tout les deux les brownies aux chocolats (enfin, tout ce qui touche au chocolat en général...). Elle se souviendra toujours de ces moments où ils ont rigoler ensemble, comme la fois où Eryn était tomber dans un rosier et qu'elle était resté dix minutes à s'excuser devant Eden (alors qu'ils étaient dans un lieu public), où qu'Eden surprit en train de manger la fraise du gâteau de son voisin. Oui bon elle avait été gourmande mais d'habitude elle ne l'est pas...

"Croix de bois croix de fer si je mens je m'jette à la mer" Elle adorait quand il disait ça. C'était si simple et ça la faisait rire. Oui il lui en fallait peu parfois. Alors là, juste à côté sur cette banquette rouge, elle pouffa un rire qu'elle essaya en vain de contenir. Son esprit réfléchit rapidement à une réponse à donner, dans le même registre

-Croix de lait croix de baie si je le dis j'te repêcherai

C'était pas le meilleur truc à répondre, et bon elle venait de penser à de la nourriture donc bon... Oui car bon Eryn dans un moment comme ça elle pense à des fruits chocolatés. Elle était comme ça, ses pensées passait d'une idée à une autre. Parfois en cours elle relevait la tête soudainement, comme en ayant trouvé la réponse à la vie, se rendant compte qu'elle pensait à un coq en train de boire du vin en plein cours d'économie. En effet, elle avait pensé un peu comme ça: "C'est cool l'économie. Oh tient un exemple sur la vente de pâtes au Japon. C'est un beau pays le Japon. Ya des Nems. En parlant de pâtes, ça s'appelle comment déjà? Ah oui des nouilles. Mais les pâtes ça vient d'où déjà? Ah oui l'Italie! C'est beau l'Italie. Un peu trop chaud mais c'est beau! Et puis c'est l'Europe! Ah tiens ça me rappelle une image que j'ai vu, avec un homme en toge romaine en train de peindre et jouer au football. C'est une... Caricature? Allégorie? Enfin bon... En Europe ya la France aussi! Pays natale de maman! Elle me manque... J'aimerai bien allé à Paris, ça à l'air joli... Heu... Je pensais à quoi juste avant? Ah oui les allégories de l'Italie. Celui de la France se serait quoi? Oh oui un coq qui boit du vin... Mais comment j'en suis arrivé là déjà?!"

Il aimait son entrain, c'était réciproque. Il leur arrivait de jouer comme des enfants dans le parc. A jouer à chat, se monter dessus et jouer aux aventuriers. Bon quand on les voyait, Eryn était gênée et s'excusait tout de suite mais bon...  Une fois, ils s'étaient pris par les poignets et avait tourné, tourné tourné et encore tourné. Elle se souvenait avoir mal au ventre et une petite envie de vomir tellement ils avaient tournés. Mais ils avaient fini à l'eau et une douche froide, ça rend ses moyens à un alcoolique donc bon. Elle était rapidement ressorti avec un bon rhume.

Il lui demanda de lui faire une autre promesse. Lui lire sa chanson, tôt ou tard. Elle rougit un peu. Allait-il comprendre le sens de la chanson ? Elle en doutait. C'était plutôt explicite mais d'un point de vue extérieure. Oui elle lui lira sa chanson. Mais pourquoi n'avait-il pas saisi le papier et ne l'avait-il pas lu directement ? D'habitude, il était plus... Direct. Peut-être voulait-il que leur relation reste comme elle était, simple, de bons amis, et ne pas provoquer d'autre crise de larme d'Eryn. C'était louable de sa part. C'était comme un prince charmant. Oui Eden c'était un prince charmant, et Eryn était une princesse. Allait-il la sauver elle ou une autre ? Peut importe, ce n'était pas le sujet.

Ils se mirent à parler de tout et n'importe quoi, toujours sur la même banquette. Eryn s'était adossé à Eden, les pieds sur la banquette, comme des enfants lorsqu'ils dorment. Ils discutèrent de tout et n'importe quoi. Surtout n'importe quoi. Elle rappela les jeux dans le parc, la honte qu'elle avait eut dans la salle de musique quand elle avait fait tombé 10 chaises empilées, de ses peurs -et c'était long- de ses joies et de son ancienne vie. Lui parla de l'amour, des soirées dans les chambres, des sorties entre amis ou de la fois où il avait fait le plus gros bouquet au monde. C'était de bons moments où ils parlaient sans complexes, sans peur de jugement. Il était pareil, pensait la même chose, voyait les choses pratiquement de la même façon. C'était ce genre de moment qu'elle préférait. Il regardait parfois vers la fenêtre, elle fermait les yeux ou regardait le plafond pour voir un peu de ses cheveux lui chatouiller le bout du nez. Il faisait des grimaces stupides et elle rigolait. Elle éternuait, s'excusait et s'affolait.

Lorsque l’addition arriva suite à la demande d'Eden, elle vit l'heure. Elle l'avait autant mobilisé ?! Il allait travaillé ?! Mais... Il avait pas du tout mangé du coup ! Elle paniqua un peu en se redressant.Elle le vit sortir son porte monnaie et il demanda s'il l'invitait.

-Ah non ! C'est moi qui t'ai invité ! Je paye ! T'inquiète pas j'ai de l'argent de poche de mes parents tout les mois.

Elle avait posé sa main sur celle d'Eden, pour lui demander de ranger son argent. A peine le serveur déposa la note qu'elle se leva, attrapa son portefeuille encore étalé sur la table et paya sans laisser le temps à Eden de riposter. Elle se rassit sur sa banquette initiale en lui faisant une petite grimace de victoire. Elle avait gagné non ? Elle rangea rapidement ses affaires dans sa pochette et conclua.

-Bon bah... Du coup c'est fini! C'était sympa, merci d'être venu, et excuse moi de t'avoir pris autant de ton temps ! On se refera ça ?


Elle avait de nouveau ce sourire de satisfaction, de contentement qu'elle avait habituellement. Son teint était beaucoup plus lumineux et son visage était plus relâché. Elle se leva, sur la pointe de ses chaussures blanches, sa robe virevoltant. Ils se dirigèrent vers la sortie et firent tinter de nouveau la cloche mais cette fois-ci pour sortir. Arrivé dehors elle tourna sur elle même (Elle bougeait quand elle était contente) pour finir face à Eden et lui faire une petite révérence, sans vraiment de raison.

-A la prochaine, travaille bien ! On se parlera par holokit ce soir !

Lorsqu'il partit, elle resta quelques secondes sans bouger, le bouquet à la main. Elle se dirigea enfin vers l'académie, sans se presser. Elle était heureuse de ce rendez-vous. Il ne c'était pas passé comme elle l'avait imaginé. Même pas du tout. Mais l'imprévisibilité n'était pas si horrible que ça. Elle se sentait... Apaisée. Elle lui dirait. Bientôt. Sinon, elle avait avancée dans sa chanson, avait essayé un nouveau café -délicieux-, avait vidé ses poches pour payé la note, avait fait un magnifique cadeau et c'était juré une loi qui lui tenait cher.

Plus jamais je ne pleurerai.
HRP: Bon bah du coup c'bientôt la fin, plus qu'une réponse de ta part et c'est bouclé c: Personnellement j'ai trouvé ce RP riche en émotion. J'aurai voulu que ce soit plus joyeux maiiiis j'ai fais l'idiot et je suis parti dans des délires >< Gomen :c [Et puis ma dernière réponse pu]
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: {FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn Ven 12 Aoû - 22:46
Eryn Marélla & Eden A. Joly624 mots ▬ citation : Te Amo - Rihanna
All you need is love
I MOVE UNDER THE LIGHT BECAUSE I UNDERSTAND THAT WE ALL NEED LOVE, AND I'M NOT AFRAID. I FEEL THE LOVE BUT I DON'T FEEL THAT WAY. [...] I SAID TE AMO, WISH SOMEBODY WOULD TELL ME WHAT SHE SAID. DON'T IT MEAN I LOVE YOU ? I THINK IT MEANS I LOVE YOU.

- Ah non ! C'est moi qui t'ai invité ! Je paye ! T'inquiète pas j'ai de l'argent de poche de mes parents tout les mois.
Eden n'eut pas le temps d'amorcer le moindre geste vers le serveur qu'Eryn avait déjà brandit son porte-feuille, sortit des billets et payé la note. Penaud, il cligna des yeux un instant tandis qu'elle se rasseyait, victorieuse. Il lui fit la grimace, une grimace tout de même habillée d'un sourire qui s'étirait malgré lui, et il vint entourer le visage d'Eryn de ses mains pour lui tirer les joues.
- C'est pas du jeu ! T'aurais au moins pu me laisser payer ma part !
Mais Eryn était comme ça, pleine d'une générosité semblable à celle de son ami. Et pour cause, il se le jurait, il l'inviterait la prochaine fois et payerait tout ce qu'elle commanderait. Et, surtout, il lui ferait un cadeau aussi beau que celui qu'elle lui avait fait aujourd'hui.
- Bon bah... Du coup c'est fini! C'était sympa, merci d'être venu, et excuse moi de t'avoir pris autant de ton temps ! On se refera ça ?
Eden passa son bras autour des épaules d'Eryn, tout sourire. Cette fois-ci, elle ne le rejetterait pas. Les fois d'après, elle ne le rejetterait plus non plus. C'était fou de penser que tout ce qui s'était passé en un simple rendez-vous venait de développer quelque chose de nouveau entre eux, mais surtout pour Eryn. Ils étaient passés du rire aux larmes, des larmes au rire, et repartiraient tout deux changés, d'une certaine façon.

Eden lâcha malgré lui un soupir satisfait, ce sourire indéfinissable scotché à ses lèvres.
- Ne t'en fais pas, tu peux prendre autant de mon temps que tu veux. La prochaine fois, c'est moi qui t'invite ! Sinon, passe me voir au magasin si t'en as le temps.
Eden garda la main d'Eryn dans la sienne jusqu'à ce qu'ils fussent dehors. Il voulait pouvoir la sentir près de lui aussi longtemps que possible avant que leurs chemins ne se séparent. Lorsqu'ils franchirent la porte du café, il l'enlaça de ses longs bras et la pressa tendrement contre lui en la balançant légèrement de droite à gauche. Il vint même poser ses lèvres sur sa joue, pour lui dire au revoir, avant qu'elle ne se détache de lui pour lui faire une petite révérence. Eryn était lumineuse, virevoltante.
- A la prochaine, travaille bien ! On se parlera par holokit ce soir !

- Compte là-dessus !
Eden s'en alla paisiblement, jetant un dernier coup d’œil derrière lui pour apercevoir son amie un dernier instant, puis partit pour de bon. Il retourna au magasin d'un pas aérien et reprit son service le cœur léger... Et l'estomac vide. Pour le coup, il avait zappé de manger pour sa pause déjeuner, prit dans son rendez-vous avec Eryn.

Était-ce grave ? Pas vraiment. Même pas du tout. Il avait passé un excellent moment en sa compagnie, malgré des hauts et des bas, il en ressortait changé, différent. Sa vision d'Eryn aussi était nouvelle, il y avait quelque chose de méconnaissable chez elle qui n'était pas déplaisant. Eryn, elle était habitée de mille et une qualités qu'Eden admirait et affectionnait beaucoup, et pourtant, il avait découvert aujourd'hui que son amie était pleine de surprise. Qu'il ne la connaissait pas aussi bien qu'il le pensait, en somme, mais qu'il aurait tout le temps d'y remédier à travers de multiples autres promesses.


hrp : Rp fini du coup.
Voir le profil de l'utilisateur
{FINI} All you need is love. ✿ Pv Eryn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: HRP :: Archives :: Rp terminés-

Sauter vers: