AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4
avatar
Compte PNJ

Messages : 149

MessageSujet: [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4 Mer 17 Aoû - 17:10
Le festival des feux d'artifice

Summer Party

Comme toutes les années, le conseil des élèves organise le festival des feux d'artifice. Pendant une semaine, vous pourrez venir y déguster des plats fait par les élèves du club de cuisine, contempler les galeries d'art des élèves du club d'art plastique, observer les matchs du club de sport, tout cela animé par la radio de Shinrin Yoku. Il ne faut pas non plus oublier les pièces du club de théâtre, visibles sur plusieurs scènes dans toute la ville, mais aussi du théâtre de rue, sans oublier la célèbre fanfare du club musiques ainsi que quelques concerts donnés ici et là. Le clou du spectacle sera bien sûr le grand feu d'artifice du dernier soir !

GROUPE 4} EDEN, RORY

Cette année, le festival des feux d'artifice prend place dans la bourgade des couleurs, afin que la beauté des lieux rajoutent aux merveilles proposées par l'école. Il y est demandé d'être respectueux des vendeurs déjà présents, mais aussi du cadre proposé. Les élèves semblent d'ailleurs tous ravis et le temps semble clément, bien que quelques nuages pointent parfois leur nez (autant qu'un nuage a un nez, soit disant passant). Si vous regardez à droite, à gauche, devant ou bien derrière, vous trouverez sans soucis des groupes d'amis participant aux diverses stands proposés, mais aussi à observer ce que proposent certains membres des clubs.
Voir le profil de l'utilisateur http://shinrinyoku.forumactif.org
avatar
Ajisai

Messages : 429
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4 Mer 17 Aoû - 18:27

 le festival

feat. Eden A. Joly
music



Le festival des feux d'artifices terminait avec brio la fin des événements proposés par l'administration de l'école pour vous changer les idées, pour vous amuser. Et ça vous avez demandé beaucoup d'organisations. Entre les préparations du festival, la playlist à choisir, les chansons à apprendre par cœur, que ce soit en chant pour Arata, les partitions pour toi, pour les autres musiciens. Cinquante minutes de chants pour Arata, cinquante minutes de chœurs et de guitare pour toi. La nuit tombait petit à petit, lentement et après le concert vous vous changez dans les vestiaires montés à la va-vite, enfilant Arata et toi vos yukata que vous aviez choisis ensemble. Parce que, d'un, tu n'avais aucune idée de quoi un yukata pouvait ressembler mais tu avais terriblement envie de mettre un habit traditionnel.

Ça ne pouvait qu'être drôle, de toutes façons.

Alors tu avais fais chier Lulla pendant des heures et des heures mais finalement ça avait été un non catégorique, et pour Arata, il avait bien voulu accepter. Tu étais censé passer la soirée avec eux, mais quand vous allez pour rejoindre Lulla, tu sors ton téléphone, lâchant à Arata que tu avais quelque chose de très important à faire, lui balançant aussi de bien prendre soin d'elle hein. Tu l'abandonnes, le fuyant en riant, slalomant entre la foule.

Les mains croisées sur ta nuque, tu marches ensuite tranquillement à travers les stands, une bourse accrochée à ta ceinture en tissus. Et tu te laisses aller Rory, tu ne penses à plus rien, jusqu'à reconnaître une silhouette. Et tu ouvres la bouche pour l'appeler mais tu te retiens. Et s'il était avec quelqu'un, hein ? Puis tu le vois, avancer, seul et tu esquisses un léger sourire, t'approchant de lui par derrière, posant tes mains sur ses yeux.

— Eden...

Et tu te retiens de poser tes lèvres sur sa joue, de la serrer fort contre toi, parce qu'il y a du monde, Rory, parce que tu n'oses pas vraiment l'embêter devant tout ce monde. Tes doigts abandonnent son visage et tu te mets devant lui, lui souriant.

— Tu es tout seul ?

C'était rare, inhabituel même. Dans tous les cas, il ne l'était plus maintenant s'il l'était, et s'il était accompagné, tu passerais ta route.

Mais au fond de toi, Rory, tu espères qu'il est seul, hein ? Tu espères pouvoir l'avoir rien que pour toi, pouvoir tenir sa main même s'il y a tout ce monde autour, hein Rory ? Évidemment. T'attends que ça.


HRP : BON C'EST GENRE HYPER MEGA COURT PARDON
j'espère que ça te vaaa, dis moi si y'a un truc que tu veux que je change ♥




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4 Ven 19 Aoû - 5:34
Rory V. Blaise & Eden A. Joly770 mots ▬ citation : You& Me - Disclosure
Le Festival

IT'S GONNA BE YOU, AND ME.
IT'SGONNA BE EVERYTHING YOU'VE EVER DREAMED.
IT'S GONNA BE WHO, AND ME.
IT'S GONNA BE EVERYTHING AND EVERYTHING WE'RE MEANT TO BE.
Eden voguait sans but à travers les passants, les élèves, les diplômés, dans cette foule de monde où ces visages lui paraissaient plus inconnus les uns que les autres. Il marchait avec quelques difficultés ; il ne s'était pas encore habitué à ces espèces de tongs japonaises qu'il aurait bien troqué contre des baskets, mais il marchait avec entrain. Il était d'humeur joyeuse, comme souvent, mais le fait de porter un Yukata rose, fleuri et aussi ravissant améliorait pas mal son moral.

C'était le club de théâtre qui avait proposé tout ça, des tenues traditionnelles pour être dans l'esprit du festival et de certains spectacles proposés par la troupe. Eden avait beau ne pas se sentir très à l'aise dans son club, il mettait tout son cœur à l'ouvrage quand il s'agissait de s'intégrer et de mettre la main à la pâte. Il avait laissé tomber la comédie pour de bon afin de s'impliquer d'une façon différente, dans le but de se rendre utile, différemment. Résultat des courses, lui et ses mains de créateur, il était devenue accessoiriste et aidait à la réalisation des costumes, des décors.

Finalement, Eden avait fini par trouver un instant pour se détendre et profiter des festivités, loin de ses obligations de club. Il avait du participer à la fanfare du club de musique, aider aux accessoires pour les pièces du club de théâtre, et aider à l'organisation général du festival, comme tout le monde. Il était mentalement épuisé et ne souhaitait qu'une chose : se détendre et s'amuser, vêtu d'une tenue qui lui donnait l'impression de se fondre dans le thème.

À vrai dire, on lui avait plusieurs fois fait la remarque que son Yukata, aussi bien lui allait-il, était probablement un modèle féminin, mais Eden s'en moquait totalement et s'était pavané dans tout le festival dans sa tenue rose à fleurs. Elle était confortable, le tissu agréable au toucher, et Eden s'était fait plusieurs fois la réflexion que les japonais avaient de sacrément bonnes idées en matière de vêtements ; quand bien même ils étaient assez difficiles à vêtir, et qu'Eden avait si mal noué la ceinture de son Yukata qu'il finissait souvent par s'ouvrir complètement sur son torse durant certains mouvements.

Eden s'arrêta de marcher lorsque sa vision se brouilla jusqu'à devenir noire. Il eut un instant de réflexion lorsque, comme un murmure, une voix vint châtouiller ses oreilles et faire élargir son sourire.
Eden...
Rory ! s'exclama-t-il immédiatement dans un cri de joie.
Eden sentit une explosion de fourmillements naître dans sa poitrine lorsque son regard croisa celui de Rory. Qu'il était heureux, oh oui, qu'il était heureux de le voir ici, car c'était inespéré qu'ils aient réussi à se trouver dans un festival aussi grand et noir de monde. La main d'Eden s'agrippa inconsciemment à la manche de Rory d'un air possessif parce que tu pars pas, hein Rory, tu pars pas, je suis vraiment vraiment heureux que tu sois là, tu es beau Rory, reste.

Tu es tout seul ?
Non, puisque tu es avec moi...
Et il dit ça comme si c'était une évidence, la plus belle des évidences, sans doute aussi parce qu'il ne savait pas quoi répondre d'autre, parce qu'il n'avait pas vraiment de réelle réponse, si ce n'est qu'il n'avait pas trouvé la bonne personne avec qui partager ces festivités.

Il eut un franc sourire pour son ami, parce que finalement, il l'avait trouvée, la bonne personne. Eden lâcha la manche de son Yukata pour partir à la recherche de cette main à laquelle il aimait tant accorder des caresses, avec laquelle il rêvait de lier ses doigts à chaque instant.

Et lorsqu'il la trouva, il la serra un peu plus fort. Son regard quitta celui de Rory avec regret, mais il en avait besoin, afin de pouvoir admirer le grand brun dans cette tenue traditionnelle.
Rory, tu es vraiment le plus beau. souffla-t-il d'ébahissement.
Il releva son visage vers Rory, lui offrit son plus beau sourire et commença à le tirer vers lui pour l'emmener à travers la foule, muni de cet air candide et de ce rire enfantin qui s'échappait de sa gorge.
Tu restes avec moi, hein Rory ? Il y a pleins de choses que je veux voir avec toi.
Parce que sans toi, elles sont tellement moins belles, finalement.


hrp : keur
T'inquiètes, c'est bien que ce soit court pour un event (du coup est-ce que j'ai pas fait trop long ? blblbl)
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 429
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4 Ven 19 Aoû - 12:13

 le festival

feat. Eden A. Joly
music



Et son regard doré croise le tien vert foncé, et ton sourire s'élargit sans que tu ne puisses l'en empêcher, et ton cœur palpite, et ta respiration s'accélère. C'est fou, l'effet qu'il te fait. C'est fou le bonheur qu'il t'apporte par sa simple présence, cette ivresse, cette exaltation que tu ne peux contrôler, juste parce qu'il est là, parce qu'il est présent, et parce qu'il est si heureux de te voir toi que ça te rend encore plus heureux de le voir lui. Sa main attrape la main de ton yukata et la tienne se pose délicatement sur son poignet. Ton cœur bat si vite Rory, calme le. Calme toi.

— Non, puisque tu es avec moi...

Ça te paraît l'évidence même, tu as l'impression que lui et toi, c'est une évidence, en fin de compte. Lui et toi, c'est une certitude, quelque chose de palpable, de vrai. Mais il n'y a que toi pour penser ça Rory. Il n'y a que toi pour avoir cette impression là, finalement. Parce que Rory, oh Rory, regarde le comme il est beau, regarde le comme il respire la joie de vivre, regarde le comme il te donne envie de vivre, regarde le comme il te donne envie de vivre à ses côtés, que ce soit dans sa lumière, dans son ombre. Tant que tu peux le voir, lui, son sourire, sa joie, entendre son rire... même si tu es dans l'ombre Rory, ça t'irait.

Regarde ce sourire idiot sur ton visage Rory.

Vos doigts s'entrelacent et tu lui souris un peu plus, tendre. Il a un moment de flottement où vous ne faites que vous regarder, où vous ne parlez pas puis il détourne les yeux pour t'observer et tu en profites pour le détailler, le contempler. Parce qu'une personne comme Eden, on la contemplait tous les jours sans s'en lasser. Tu pouvais le contempler sans t'en lasser. Son yukata rose à fleurs lui va très bien même s'il ne semble pas très bien attaché, il semble être fait pour lui, ce yukata tout rose. De toutes façons, tu trouveras Eden beau dans tout ce qu'il pourrait porter, hein Rory ?

— Rory, tu es vraiment le plus beau.
— C'est toi l'plus beau.

Et il n'y a tellement pas d'ironie dans ta voix, il n'y a que de la vérité, que de la tendresse, que de l'amour. Oh Rory... Rory si on t'avait dit que tu agirais comme ça un jour, qu'aurais-tu fais ? L'aurais-tu cru ? Non, bien sûr que non. Encore aujourd'hui, tu n'arrives pas vraiment à croire que ces sentiments si beaux, si puissants, si forts arrivent à te faire tourner la tête, arrivent à te rendre heureux tout en te rendant minable. Si ton toi d'il y a quelques années te voyaient, il te rirait au nez et tu le comprendrais parfaitement.

Parce qu'avant Eden, tu ne croyais pas à tout ça.

Avant Eden, tu ne croyais pas à ces sentiments qui font perdre la tête, à ces sentiments qui détruisent et qui réparent, ces sentiments qui te font frissonner, qui te font sourire, seul dans ton lit, en cours ou quand tu marches en pensant à lui. Tu n'y croyais pas, tu n'y as jamais cru. Jusqu'à Eden.

— Tu restes avec moi, hein Rory ? Il y a pleins de choses que je veux voir avec toi.
— Oui bien sûr. Y'a plein de choses que je veux voir avec toi.

Tu aimerais pouvoir le regarder pendant le tirage des feux d'artifices. Tu aimerais voir son visage s'émerveiller, ses yeux briller de milles feux à cause des lumières. Tu aimerais pouvoir te rappeler de cet instant toute ta vie parce que tu en mettrais ta main à couper : ce moment sera magnifique, comme tous les moments que tu partages avec lui.

Vous marchez tranquillement dans l'allée principale, vos mains toujours liées et, bordel Rory, tu n'as aucune honte de serrer ses doigts dans les tiens, de montrer du doigt certains stands en riant, de déposer de temps en temps un baiser sur sa tempe, un peu comme un baiser volé, un peu comme tu as le droit de le faire.

Et au fond de toi, tu espères que tu partageras des moments comme ça avec lui plus longtemps, plus souvent, jusqu'à en crever.


HRP : hotarubi no mori e je meurs je gkregrh
du coup j'ai pas pu m'en empêcher pour l'amv la musique ET l'anime je gklrhegr
c'est jamais trop long ♥
mh du coup beaucoup de blabla pour pas grand chose je fais genre PAS AVANCER L'ACTION ? Mais je les voyais bien aller faire un truc genre, comme de la mini-pêche tu sais ? ENFIN BREF JE TE LAISSE CARTE BLANCHE fais ce que tu veux de Rory ♥




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4 Jeu 25 Aoû - 0:06
Rory V. Blaise & Eden A. Joly752 mots ▬ citation : You& Me - Disclosure
Le Festival

IT'S GONNA BE YOU, AND ME.
IT'SGONNA BE EVERYTHING YOU'VE EVER DREAMED.
IT'S GONNA BE WHO, AND ME.
IT'S GONNA BE EVERYTHING AND EVERYTHING WE'RE MEANT TO BE.
Je suis heureux d'être avec toi. murmura brièvement Eden dans l'oreille de Rory.
Et il n'avait rien ajouté de plus, parce qu'il n'y avait rien à ajouter à cela. La présence de Rory à ses côtés pendant le festival n'aurait pas pu lui faire plus plaisir et, il en était sûr, il allait passer la plus belle des soirée. La chaleur de sa main mêlée à la sienne le détendait et l'excitait en même temps, et les bonds joyeux de son cœur lui donnait envie de chanter à tue-tête. Il aurait aimé se loger dans les bras de Rory quelques secondes, quelques minutes, ou peut-être quelques heures, profiter de sa chaleur et de sa présence l'espace d'un moment qui ne serait rien qu'à eux.

Mais ça n'était, hélas, pas le moment pour ça et Eden se concentra sur le décor qui les entourait, quand bien même ce sourire si long logé sur ses lèvres ne semblait pas vouloir se détacher.

Stands de tirs, de friandises, d'aliments chauds, de pêche à la ligne et de jeux en tout genre, Eden ne savait pas par quoi commencer ni où donner de la tête. Il aurait aimé faire toutes les activités possibles en compagnie de Rory, parce qu'il n'en avait jamais assez de passer du temps avec lui. Mais le temps leur était compté, il n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait bien être et ne savait pas non plus quand les feux allaient être tirés.

Il cessa de tirer Rory et vint se mettre tout près de lui, de peur qu'il ne l'entende pas avec ces bruits de foule.
Tu sais quand commence le feu d'artifice ?
En louchant sur sa joue, il ne put s'empêcher d'y déposer un rapide baiser, lui qui n'en avait pas encore eu l'occasion. Il aurait aimé en déposer un autre, puis encore un, et un dernier, mais Eden songeait qu'il pouvait toujours les garder pour plus tard. Dans un dernier sourire, il reprit la marche à travers le festival, observant les stands avec fascination. Il s'arrêta à plusieurs d'entre eux pour observer les gens jouer, et ce ne fut que devant le bassin des poissons qu'Eden, en réalisant qu'on pouvait gagner un poisson à emporter chez soi, se décida à tenter sa chance. Un panneau affichait d'ailleurs "pouvoirs autorisés" sur le côté.

Il se tourna vers le grand brun avec des étoiles dans les yeux, le visage rayonnant.
Rory, Rory ! Vient on fait celui-là !
Eden s'accroupit face au bassin remplit de poissons en tout genre et tira à nouveau sur la main de Rory pour qu'il s'accroupit à ses côtés. Il remonta les manches de son yukata, laissant découvrir ses bras recouverts de pansements, et prit l'espèce d'épuisette que lui tendait le propriétaire du stand en échange de pièces.

Alors qu'il observait les poissons, il ne put s'empêcher de contempler discrètement la réflexion de Rory dans l'eau et de doucement sourire. Même dans son reflet, Rory, il était le plus beau.
J'aimerais bien attraper un poisson... Un rouge vif ! Je l’appellerai Eryn.
Il ricana légèrement et commença à traquer son poisson à l'aide de son épuisette. Si à l'extérieur le jeu lui avait semblé facile, il n'en était rien. Lorsque Eden crut attraper le poisson, le papier de son épuisette craqua et il ronchonna en voyant l'animal nager plus loin.

Pas découragé pour un sou, il prit une seconde épuisette et paya à nouveau le propriétaire pour retenter sa chance. Eden se concentra du mieux qu'il put et se maudit intérieurement de ne pas savoir maîtriser son pouvoir d'immobilisation par l'esprit lorsqu'un énième poisson perça son épuisette. Trop borné pour abandonner maintenant, il paya une dernière fois le propriétaire et se décida à user de la magie malgré tout. Eden agrandit alors son épuisette, priant pour que cela l'aide à attraper son poisson, mais ce fut un échec cuisant. Le poisson était de nouveau passé à travers le papier.

Eden fit une moue boudeuse en se tournant vers le grand brun.
Roryyy, je n'y arrive pas...
Il était déçu et se sentait assez minable, sa main lâcha donc l'objet et vint chercher celle de son ami en quête de réconfort.


hrp :C'est du gros kk pardon.
(Si ça peut te consoler, Eden s'est accroupit et son Yukata doit s'être bien ouvert du coup)(vu qu'il l'a mal mit)(oopsie )
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 429
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4 Jeu 25 Aoû - 10:54

LE FESTIVAL —
feat. Eden


—  music



Le chuchotement contre ton oreille te fait frissonner et tu fermes les yeux un léger instant. Un tout petit, à peine. Parce que Rory, tu aimerais le kidnapper, le garder rien que pour toi, pour qu'il te rende heureux à n'en plus pouvoir. Sa simple présence te rend heureux, regarde toi, avec ce sourire sur ton visage qui ne te quitte pas, qui ne veut pas t'abandonner, mh ? Vos doigts liés, vous marchez lentement, prenant le temps d'observer à droite et à gauche, et, quelques fois, ton pouce vient caresser le dos de sa main, lentement.

Regarde vous Rory. Oh regarde vous. Regarde ce sourire qui ne le quitte pas, regarde la joie étinceler son visage, sa lumière éclairer le tien. Regarde vous, Rory. Regarde comme vous êtes heureux, regarde comme vous êtes beaux et remplis de joie, d'amour et de tendresse. Regarde vous Rory, regarde comme vous êtes beaux.

Il s'arrête et tu t'arrêtes en même temps de lui, tes doigts serrent un peu plus les siens et sa voix te fait sourire, dépose un baiser sur ta joue et tu ne peux empêcher à ton sourire de s'agrandir encore. Parce que tu ne peux pas t'en empêcher Rory, tu es heureux ce soir. Trop. Et au fond de toi, une petite voix te dit qu'il y a une couille quelque part, qu'il va se passer quelque chose. Trop de bonheur d'un coup.

— Vingt deux heures trente... ou vingt trois heures je sais plus, lui réponds-tu alors que vous recommencez à marcher.

Le festival était haut en couleurs. Plein de rouge, de vert, de rose, de bleu, de violet, des banderoles à en perdre la tête, des ballons ici et là aux couleurs de l'arc-en-ciel, des barbapapas plus grosses que vous et des toutes les couleurs voyageaient dans les mains des autres élèves, des diplômés et des membres du personnels. Les odeurs étaient partout et ça te donnait envie de bouffer un peu de tout, de goûter les spécialités des pays que tu ne connaissais pas encore, que ce soit du Japon ou des autres pays. Et dans tout ça, Eden. Eden qui brillait de milles feux, Eden qui rendait son entourage encore plus beau, le paysage derrière lui encore plus pastel qu'il ne l'était.

— Rory, Rory ! Vient on fait celui-là !

Vous vous accroupissez tous les deux devant le stand et tu fronces le nez. Mh, tu n'avais jamais essayé avec des vrais poissons, tu te souviens des fêtes foraines et des faux poissons que tu devais attraper avec ta canne à pêche en plastique et tu excellais plutôt bien à ça quand tu étais gosse... et encore maintenant quand tu devais aider Alana mais tu préférais garder ça secret. Il remonte les manches de son yukata et tu hausses un sourcil devant ses pansements avant de reporter ton attention sur son visage.

— J'aimerais bien attraper un poisson... Un rouge vif ! Je l’appellerai Eryn.
— Pourquoi Eryn ? demandes-tu, curieux.

C'était pas une fille du club de musique, Eryn ? Ça te semblait bizarre d'appeler un poisson par le nom de quelqu'un... enfin, non peut être pas. T'en savais rien, en fait. Une fois, deux fois. Tu le vois essayer deux fois, s'acharnant sur le même poisson et, quelques fois, tu as même laissé échapper un rire ou deux, parce que sa moue boudeuse est tellement mignonne que tu ne peux pas t'en empêcher. Au bout de la troisième, il abandonne, se tourne vers toi et attrape ta main, sa voix boudeuse te faisant légèrement rire.

— Roryyy, je n'y arrive pas...

Tu déposes un baiser sur sa tempe, instinctif, par réflexe, avant de lâcher sa main et de payer pour essayer.

— Je te promets rien, j'suis doué avec une canne à pêche en plastique hein, pas avec ça.

Tu attrapes l'épuisette et tu commences à chasser ce poisson rouge vif, parce qu'il voulait le rouge vif, pas un autre. Et une fois, deux fois, trois fois, quatre fois. Tu poses ton épuisette, les joues gonflées comme celle d'un enfant et tu lâches en payant pour la cinquième fois :

— Je réessaie !

A force, ça mettait ton esprit de compétition à l'épreuve. Et parce que patience et longueur de temps font plus que force ni que rage, c'est au bout de la cinquième fois que tu arrives à l'attraper et tu ne peux t'empêcher de lâcher un cri de victoire. Le propriétaire, avec un sourire assez moqueur aux lèvres parce que tu avais quand même payé cinq fois le prix du poisson, te donne un sac en plastique assez imposant avec beaucoup d'eau pour que tu puisses garder le poisson et tu le tends à Eden, tout sourire. Ce n'est qu'en lui donnant que tu te rends compte que son yukata n'est pas très bien attaché et tu l'arranges une fois que vous êtes débout. Vous étiez resté un bon quart d'heure à chasser le poisson.

Un quart d'heure. Qu'est-ce qu'il te faisait pas faire, quand même. Et qu'est-ce que tu ferais pas pour le voir heureux, mh ? La voix de Lulla semble vriller dans ta tête et tu l'entends de nouveau dire qu'il ne faut pas que tu abandonnes, mais tu chasses le souvenir de votre conversation en t'étirant.

— On va manger ? J'ai faim ! J'ai envie de goûter toute la bouffe qu'il y a, c'est fou, ça donne trop envie.






HRP : j'espère que ça te vaaa ♥
TENDRESSE KEURKEUR


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4 Ven 26 Aoû - 22:26
Rory V. Blaise & Eden A. Joly949 mots ▬ citation : You& Me - Disclosure
Le Festival

IT'S GONNA BE YOU, AND ME.
IT'SGONNA BE EVERYTHING YOU'VE EVER DREAMED.
IT'S GONNA BE WHO, AND ME.
IT'S GONNA BE EVERYTHING AND EVERYTHING WE'RE MEANT TO BE.
Eden observait Rory de cette admiration singulière et tendre, cette admiration qui lui donnait envie de le prendre dans ses bras pour le couver, pour l'envelopper dans cet amour unique qu'il ressentait pour lui, et lui seul. Eden sourit bêtement en regardant Rory tenter d'attraper ce poisson, échouer, réessayer, poursuivre l'animal avec acharnement, armé de sa petite épuisette, et tout ça rien que pour lui. Les yeux rieurs d'Eden finirent par rester accrochés sur la silhouette de son ami plus que de nécessaire, plus que sur ce poisson qu'il convoitait, désirait tant, et pourtant bien moins que Rory.

Ce fut au bout de longues minutes de lutte et de persévérance qu'Eden poussa un cri de victoire, les poings levés vers le ciel, lorsque Rory parvint enfin à l'attraper pour le mettre dans le récipient prévu à cet effet. Eden se mit même à applaudir joyeusement lorsque le vendeur, bien content d'avoir fait des bénéfices, leur tendit l'animal avec amusement.

Eden sautillait sur place lorsque Rory lui tendit son cadeau avec un large sourire. Le temps, comme sa respiration, fut suspendu le temps d'une accalmie dans les battements de son cœur, bien trop affolés face au visage lumineux de son ami, auquel il était pourtant habitué. Il reprit très vite ses esprits en clignant des yeux, et admira le poisson nageant dans sa poche tandis que son ami le rhabillait, faute de ce Yukata mal attaché.
Rory, tu es le meilleur ! Je suis sûr qu'Eryn et moi on va devenir très amis et.. Attend, c'est une femelle ? Les poissons ils ont des sexes, non ? Il eut un instant de réflexion avant de hausser les épaules. Bah, pas grave ! Mon poisson -ou ma poissonne- s'appelle Eryn ! Tu sais, comme celle du club de musique, je ne sais pas si vous vous êtes déjà parlés. C'est mon amie et, hum... Disons qu'elle est un peu étourdie, et qu'elle n'a pas très bonne mémoire.
Il rit franchement en songeant à toutes les fois où Eryn avait pu oublier ses affaires, et vint enrouler ses bras autour du cou de Rory dans un câlin de reconnaissance, d'une certaine façon, quoique tous les prétextes étaient bons pour prendre Rory dans ses bras. Il vint de nouveau pouffer dans le cou de Rory, sans raison apparente si ce ne fut la présence de son ami qui l'égayait naturellement. Son souffle glissa le long de sa nuque lorsqu'il releva son visage pour amener ses lèvres près de son visage, effleurer sa peau. Les lèvres plaqués sur sa joue il vint joyeusement déposer un bisous, deux bisous, trois bisous d'affilé, dévorant sa peau avec envie et plaisir.
Merci Rory, je t'aime. conclut-il doucement.
Son nez vint chatouiller le visage de son ami un dernier instant, et il se recula pour s'éblouir de nouveau devant la beauté du poisson. Il était assez gros, ses écailles brillaient majestueusement d'un rouge vif et il nageait avec grâce dans sa poche, quoique ça n'était probablement pas l'idéal pour un tel animal. Eden était pressé de lui trouver un bocal et d'aller lui acheter de quoi le nourrir. Et en parlant de nourriture...
On va manger ? J'ai faim ! J'ai envie de goûter toute la bouffe qu'il y a, c'est fou, ça donne trop envie.
Eden hocha vivement la tête tout sourire, lui même enivré par les odeurs et les images qui l'assaillaient à chaque fois qu'ils passaient devant un stand de nourriture. Il n'était pas sûr de ce que Rory préférait, Eden était tenté de goûter de la nourriture japonaises, lui qui n'était pas du tout au fait de leurs spécialités culinaires, mais il se serait tout de même laissé tenter par quelques sucreries plus communes, comme des pommes d'amour ou des barbes à papa.
Moi aussi, je meurs de faim ! Viens, allons par là.
Sur ces mots, Eden prit la main de Rory dans la sienne, entrelaçant leurs doigts de ce geste tant répété, et l'emmena avec lui à travers la foule. Au bout de quelques pas, ils tombaient déjà sur un stand de plats préparés, à manger en marchant. Les odeurs, les couleurs et les son s'harmonisaient pour les plonger dans cette ambiance festive et typiquement japonaise. Eden s'approcha du panneau où était écrit le menu, en caractères japonais et en anglais.
Qu'est-ce que tu veux manger en premier ? Y'a des takoyakis... (le seul plat qui lui était vaguement familier.) ... des Gyoza.. des Dangos... Des oko-mi-no... oki-no-mi.. Okonoma-... miyaki ? tenta-t-il désespérément de prononcer.
Il laissa échapper un rire de dérision, il n'avait jamais été très doué pour prononcer les noms japonais de toute manière, même en faisant de son mieux. Il espérait que Rory s'en sortirait mieux que lui et tourna son visage vers lui. Il se figea quelques secondes durant lesquelles il scruta son visage avec insistance. Ses yeux se promenèrent depuis son menton jusqu'à l'arrête de son nez, en passant par ses lèvres, ils traversèrent son front, caressèrent des joues, s'arrêtèrent sur son piercing à l'arcade, puis cherchèrent un je-ne-sais-quoi dans ses yeux verts.

Eden donna inconsciemment une légère pression sur la main de Rory logée dans la sienne, et vint lui prodiguer quelques caresses à l'aide de son pouce. De ces caresses qu'il offrait toujours plus tendrement quand c'était Rory, plus fermement, plus affectueusement, plus attentivement, plus lascivement et langoureusement.

Plus Amoureusement.


hrp :
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 429
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4 Ven 26 Aoû - 23:09

LE FESTIVAL —
feat. Eden


—  music



Tu ris lorsqu'il te parle d'Eryn, de celle du club de musique. Tu n'avais pas rêvé, donc. Tu ne savais pas qu'elle était amie avec Eden. A vrai dire, tu n'as jamais vraiment fais attention aux personnes gravitant autour d'Eden, sauf celles que tu connaissais. Parce que quand il y avait Eden dans une pièce, ton regard était obligatoirement attiré par lui, tu ne pouvais pas t'empêcher de l'observer lui, de le regarder lui, qu'importe les personnes autour de lui. Tout ce qui comptait était son sourire, son rire, ses yeux pétillants. Ça dure depuis bien plus longtemps que tu ne veux te l'avouer, Rory. Ça dure depuis bien plus longtemps que quelques semaines, c'est depuis bien plus longtemps mais tu ne t'en rends compte que maintenant, parce que tu ne pouvais pas t'en rendre compte avant. Tu n'étais pas prêt pour t'en rendre compte.

Ses bras entourent ta nuque, les tiens entourent ses hanches. Tu lâches un rire lorsque son souffle vient chatouiller ta peau, et encore plus quand ses lèvres viennent se plaquer contre ta joue. Un deux trois bisous. Un deux trois bisous.

— Merci Rory, je t'aime.

Je t'aime aussi, Eden. Mais tu ne dis rien, tu restes silencieux et vous vous séparez, pas longtemps car déjà, sa main vient enserrer la tienne quand il te répond à l'affirmative pour aller manger et vous partez à la recherche d'un stand de bouffe qui semble être pas mal. Ils avaient tous l'air sympathique, vrai, mais il y en avait certains qui attiraient plus le regard, les couleurs étaient plus attrayantes, les odeurs attirantes. De la même façon qu'Eden, tu fixes le panneau, déchiffrant plus que tu ne lis les mots japonais qui te semblent sans fin.

Les Gyozas, tu n'aimais pas ça, tu avais déjà goûté et ça t'en avait laissé un très mauvais souvenir. Peut être que les restaurants japonais en Irlande c'était pas ça non plus, mais pas question de regoûter des gyozas, la texture comme le goût te laissait toujours un très mauvais souvenir de l'expérience. Le truc au nom imprononçable : okonomiyaki... semblait plutôt appétissant, et tu voulais bien goûter les dangos, aussi. Ça avait l'air sympa. Texture bizarre, mais ça avait l'air sympa quand même. Et les takoyakis, tu connaissais déjà. L'un des plats qu'Arata t'avait forcé à avaler parce que c'était l'une des choses à connaître. C'était plutôt sympa aussi.

— Qu'est-ce que tu veux manger en premier ? Y'a des takoyakis.... des Gyoza.. des Dangos... Des oko-mi-no... oki-no-mi.. Okonoma-... miyaki ?
— Mh... je sais pas ! On peut prendre de tout ? Sauf des gyoza, j'aime pas ça, lâches-tu et un frisson te parcourt.

Non, les gyozas t'avaient vraiment laissés un mauvais souvenir. Et encore, t'étais gosse que tu avais goûté ça. Tu devais avoir... dix ou onze ans ? C'était avec Marie, tu t'en souviens encore. Même elle n'avait pas aimé et pourtant, elle avait des goûts beaucoup moins difficiles que toi à l'époque.

La pression sur ta main te fait tourner la tête vers lui et ton regard croise le sien, et tu lui souris, sans t'en rendre compte, sans savoir que ton sourire est là depuis que tu l'as vu de dos. Il est là et il ne t'a pas quitté, parce que tant qu'il est là, tu ne peux que sourire, tu ne dois que sourire, il te rend heureux par sa seule présence. Avant même qu'il ne te réponde vraiment, tu commandes une part de chaque, malicieux, paies. Il y en avait quatre du coup, ça faisait deux plats chacun à porter, mais le temps de se caser quelque part, ça devrait le faire. Même des gyozas, mais tu les lui laisserais avec plaisir s'il aimait ça.

Les deux premières barquettes arrivent et tu les tends à Eden pour qu'il les tienne avant de prendre les deux autres. Tu attrapes deux paires de baguettes et tu vois déjà la catastrophe à manger debout.

— On va s'asseoir quelque part ? Parce que je pense pas qu'on va pouvoir manger sans en mettre partout sinon.

Et tu lui souris, ton bras s'enroulant au sien avec précaution, te dirigeant déjà vers un endroit un peu plus calme pour pouvoir vous asseoir tranquille.

— Il doit bien y avoir un banc quelque part, non ? Ou alors on peut s'asseoir par terre aussi, dans un coin tranquille ? Sinon on risque de se faire marcher dessus.

Et tu ne peux t'empêcher de sourire Rory, parce que là, maintenant, tout de suite, tu respires la joie de vivre, tu es heureux jusqu'à n'en plus pouvoir, tes yeux ne voient que lui, ils ne voient qu'Eden. Eden qui sourit, Eden qui rit, Eden qui est beau dans son yukata, Eden qui resplendit un peu plus à chaque seconde. Juste, ils ne voient qu'Eden.

Et c'est beau Rory, c'est beau, et tellement terrifiant à la fois.






HRP :


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 396
Âge du personnage : 19 ans
Année d'étude : 4ème Année
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4 Lun 29 Aoû - 5:18
Rory V. Blaise & Eden A. Joly726 mots ▬ citation : You& Me - Disclosure
Le Festival

IT'S GONNA BE YOU, AND ME.
IT'SGONNA BE EVERYTHING YOU'VE EVER DREAMED.
IT'S GONNA BE WHO, AND ME.
IT'S GONNA BE EVERYTHING AND EVERYTHING WE'RE MEANT TO BE.
Eden nota consciencieusement dans un coin de sa tête le fait que Rory n'aimait pas les Gyoza. Lui n'en avait jamais mangé et n'avait aucune idée du goût que ça pouvait avoir, dans tous les cas, il n'était pas bien difficile quand il s'agissait de nourriture. Mais Eden, ce qui l'intéressait dans tout ça, c'était de pouvoir savoir ce que Rory aimait ou n'aimait pas, toutes ces subtilités qui forgeaient cet être qu'il aimait tant. Et il n'était pas rare qu'Eden aille glaner des informations à droite à gauche au sujet des goûts de Rory, afin d'être toujours sur le coup. Parce que finalement Rory, pour Eden, c'était l'être qu'il aurait aimé rendre le plus heureux possible, et par tous les moyens.

Eden saisit d'une seule main les deux barquettes que lui tendait son ami, l'autre étant déjà occupée à porter Eryn.
On va s'asseoir quelque part ? Parce que je pense pas qu'on va pouvoir manger sans en mettre partout sinon.
Eden approuva simplement et se laissa emporter par le grand brun en dehors de la foule de gens qui profitaient des festivités. Il le suivit sans un mot, alléché par les odeurs qui s'échappaient de leurs barquettes, un sourire jusqu'aux oreilles scotché à son visage.
Il doit bien y avoir un banc quelque part, non ? Ou alors on peut s'asseoir par terre aussi, dans un coin tranquille ? Sinon on risque de se faire marcher dessus.
Attends, je sais ! Suis-moi !
Eden connaissait bien les quartiers de la Bourgade de couleurs, c'était un endroit qu'il aimait beaucoup et qu'il avait visité de nombreuses fois juste pour le plaisir. C'était un endroit qui le faisait rêver, et il avait tant foulé le pavé de ces quartiers qu'il en connaissait de nombreux recoins. Il emmena donc son ami vers la direction opposé, ils repassèrent alors devant le stand où ils avaient payé avant qu'il ne tourne soudainement à droite. Au bout de quelques pas dans une allée plutôt déserte, ils arrivèrent à un coin rempli de bancs en bois entourés d'arbres, de quelques lampadaires surmontés d'une lanterne et de buissons fleuris.

C'était un endroit assez reculé, où les gens ne semblaient pas vouloir venir, hormis quelques solitaires. Eden attira Rory avec lui vers l'un des banc pour qu'ils s'y installent, côte à côte. Il déposa Eryn à côté de lui et les barquettes sur ses genoux, totalement affamé.
Ici, on sera bien. En plus, on est que tous les deux. murmura-t-il d'un ton heureux.
Ils étaient assez éloignés du festival pour avoir leur propre intimité, mais pas trop pour pouvoir y retourner et profiter des stands qu'ils n'avaient pas vus, juste après avoir mangé. Comme par réflexe, celui qu'il avait quand il faisait ce genre de déclarations, il vint déposer un bisous sur la joue de Rory, presque trop rapide. Son esprit s'était déjà tourné vers la nourriture à l'odeur enivrante.
On commence par quoi ? L'okino.. L'oknomi.. Enfin, l'okotruc avait l'air vraiment bon !
Quand bien même il n'avait pas réussi à dire le nom en entier une seule fois, le plat lui donnait tout de même l'eau à la bouche. Eden ne savait pas où poser ses grands yeux dorés pétillants : Rory, la nourriture, Eryn le poisson, Rory, l'okotruc, Rory, les arbres, la nourriture, Rory, Rory, Rory...

Jusqu'à ce que son regard vienne se poser sur autre chose. L'objet de ses craintes lorsqu'Eden mangeait de la nourriture d'une autre culture.
Ah oui, par contre, je ne sais pas très bien tenir les baguettes... annonça-t-il timidement
Comme pour prouver ses dires, il se saisit des deux bouts de bois, les détacha et tenta de les tenir dans sa main. Il ne savait pas si le fait d'être gaucher le rendait vraiment moins agile avec ce genre de choses, ça lui paraissait un peu tiré par les cheveux comme mythe, mais il fallait avouer qu'Eden n'avait jamais su tenir des baguettes correctement, et finissait toujours par manger ses plats japonais avec les doigts.


hrp : gros kk pardon je me rattraperai
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 429
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: [EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4 Lun 29 Aoû - 13:11

LE FESTIVAL —
feat. Eden


— music



— Attends, je sais ! Suis-moi !

Tu le suis sans te poser de question alors qu'il te fait faire demi-tour, te faisant slalomer entre les gens, repassant devant le stand de nourriture, et même celui de la pêche avant de tourner à droite entre deux stands, vous marchez dans une petite ruelle vide avant d'arriver sur une sorte d'allée et tu restes surpris. Ça faisait des années que tu étais à Shinrin Yoku, et il y avait encore des choses, des coins, des endroits dont tu ne connaissais même pas l'existence. Le son étouffé du festival vous parvient à peine et tu te dis que ce serait un bon endroit pour regarder le feu d'artifice à la fin du festival.

Vous vous installez sur un banc et tu ne peux qu'acquiescer quand il te dit que vous serez bien, ici. Il dépose un rapide baiser sur ta joue et tu lui souris, posant une des barquettes sur tes genoux, l'autre sur le banc à côté de toi. Mh... peut être avais-tu vu trop gros en prenant de tout ?

— On commence par quoi ? L'okino.. L'oknomi.. Enfin, l'okotruc avait l'air vraiment bon !
— Ouais !

Tu brises tes baguettes avant de te tourner vers Eden qui t'avoue qu'il ne sait pas vraiment bien les tenir.

— Je peux aller chercher une fourchette si tu veux ? Ils doivent en avoir en plastique, c'est pas très loin !

Et à vrai dire, tu ne lui laisses pas le temps de te dire non, car déjà, tu as abandonné l'autre barquette sur le banc et tu t'es levé, le quittant quelques minutes le temps de faire un aller/retour, récupérant deux paires de couverts avant de repartir et de retrouver Eden, te laissant tomber sur le banc en souriant, lui tendant une paire de couvert, ouvrant déjà l'autre pour toi.

— Je préfères les fourchettes et les couteaux aussi. Ou les mains, manger avec les mains, c'est cool aussi. Alors, on commence par quoi ?

Et tu le regardes enfin, lui souriant, heureux d'être avec lui. Et tu ne veux pas penser à combien de temps ça va durer, à combien de temps tu vas être heureux en étant simplement à ses côtés, s'il le sera toujours aussi quand il est avec toi.

Tu es juste heureux d'être là, avec lui.






HRP : PARDON C'EST TELLEMENT COURT ET DU KK JE SUIS DESOLEE


Voir le profil de l'utilisateur
[EVENT] Le festival des feux d'artifice {GROUPE 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: Centrale :: Bourgade des couleurs-

Sauter vers: