AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

chercheuses d'infini ♛ NAHO
avatar
Kinmokusei

Messages : 47
Âge du personnage : dix neuf ans
Année d'étude : quatrième
Groupe sanguin : A

MessageSujet: chercheuses d'infini ♛ NAHO Jeu 25 Aoû - 18:11
Babylone était un roi et comme tous les rois, il avait toujours régné peut-être en se rapprochant plus du tyran que du véritable monarque, du despote que de l’humble meneur. Mais, peu importe car au tintement de ses doigts parés d’argent et de son cou décoré d’or, les désirs de Babylone prenaient forme. Il n’avait jamais supporté la contrariété, même pas la plus infime, car il était un maître incontestable. Babylone ne supportait pas que le monde ne prenne pas l’allure qu’il lui avait modelé quitte à abattre son marteau avec plus de forces encore pour soigner ces recoins biscornus, ces impuretés gênantes. Tout se devait d’être parfait à l’image de Babylone.

Naho appartenait à ces fissures dans la pierre de ses sculptures, ce coup aurait dû en arracher les racines de son sol fertile quand il en avait eu le temps mais, sans qu’il le réalise, elle avait enroulé ses lierres perfides autour de son cou. Elle le tenait en étau et d’une image, Naho pourrait écorcher la façade parfaitement lisse de Babylone. Elle pourrait ouvrir la porte à toutes les brèches dont s’échapperait son humanité dégueulasse, sa laideur d’homme lui qui avait tant désiré ne plus en être au point de se supprimer. A présent, impossible de s’en défaire sans s’ouvrir lui-même et Babylone exécrait les failles plus que toute chose ; car il ne se devait pas de les connaitre.

Pourtant, elle était là devant lui et il aurait reconnu son sourire carnassier entre milles et ses yeux à vous décorer vivant. Même dans la foule la plus dense, même dans l’océan le plus étendu, Babylone aurait pu reconnaitre l’odeur du prédateur qui tissait soigneusement sa toile autour de ses poings et entendre ses crocs se dévoiler. Il déglutit avec lenteur pour retenir toutes les insultes qui bondissaient contre son palet, vomir toute l’horreur et le mépris qu’elle lui inspirait en une cascade de mots puants. Le sourire charmant qu’il lui adressa lui esquinta les lèvres à blanc, lui retourna l’estomac.

« Je vais finir par croire que vous me suivez. »

Babylone s’était redressé pour cacher sa surprise et sa répugnance. Ô il la connaissait comme il se connaissait car, dans ses sourires de jolie jeune femme et ses beaux rires, il s’entendait ; et cela sonnait si creux, si vide. Elle lui ressemblait et c’était peut-être pour ça qu’il l’abominait tant.

«Qu’est-ce que vous faites ici ? C’est un endroit pour les gens qui peuvent dépenser. »

De toutes ses forces, il se retient de cracher ses mots alors qu’il lui adressa finalement un sourire moqueur.
Voir le profil de l'utilisateur
chercheuses d'infini ♛ NAHO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: HRP :: Archives-

Sauter vers: