AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

don't let me down ♦ Flynn
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: don't let me down ♦ Flynn Dim 28 Aoû - 0:07
Breath in. Breath out. Mains tremblante, tu clos l'application de messagerie de ton holokit. Tu t'en voulais un peu. Tu t'en voulais énormément en fait. Après la rencontre avec Fujioka-san, tu avais ressentie le besoin (la nécessité) de contacter Flynn, de le mettre au courant. Et pour être honnête, il avait été la première personne à qui t'avais traversé l'esprit. Certes, il y avait eu Sana, Chidori, Juan et tous les autres, mais leur dire n'était pas safe, c'était même pas une option. Heck, tu ne savais même pas si tu étais sur la bonne voie.

Mais Flynn, c'était facilement ton meilleur ami. C'était le Sorey de ton Mikleo, le Soren de ton Ike.

Sa réaction t’inquiétait énormément, mais tu savais qu'entre vous deux régnait une confiance absolue et que jamais, oh jamais, l'un allait backstabber l'autre. Inconcevable. Mais comme dans toute chose, il y avait toujours une variable; le facteur inconnu. Et bien que t'étais con, tu ne l'étais pas totalement au point de traiter ce sujet, le virus M, comme une trivialité. Et merde, c'était la seule, la SEULE, raison de pourquoi Shinrin Yoku existait, de prime abord.

Et fallait que ça tombe sur toi. Et aussi fort que tu te crus, cette nouvelle, tu ne pouvais la porter seul, tu ne peux pas. Tu ne peux pas faire comme si de rien était. Vivre paisiblement. Vivre paisiblement jusqu'à quand? C'était aussi ironique, Président du club de théâtre, mais incapable de porter un masque. Tu te trouvais limite pathétique.

Mais c'est pour ça que t'as besoin de Flynn, de son support, de ses mots. De votre lien. Et t'es égoïste jusqu'au bout.

Sur le toit, une douce brise d'été s'élève; la fraîcheur du soir. Temps idéal pour remettre les idées en place.

Déjà assis sur un banc, tu entends des pas marteler la tôle. La porte s'ouvre.

Falcooo! J-je ne pensais pas que tu viendrais aussi rapidement.
Que t'es con.  


Dernière édition par Ewan Marsden le Dim 28 Aoû - 19:38, édité 1 fois
avatar
Sumire

Messages : 21
Âge du personnage : 21 ans.
Année d'étude : Cinquième.
Groupe sanguin : AB.

MessageSujet: Re: don't let me down ♦ Flynn Dim 28 Aoû - 2:11
don't let me down [feat Ewan]
Je me suis souvent demander ce qu'il faisait en sorte de nous empêcher lorsqu'on souhaite plus que tout écrire. Ce phénomène qui fait qu'une inspiration nous vient, qu'absolument rien nous va alors qu'on pensait tenir le bon bout juste avant. Et me voilà, en panne sèche.

Manque d'informations sur le sujets, de situations adéquates, de vocabulaire pour rendre la description encore meilleur ? A vrai dire ... Il valait mieux que je ferme ce carnet et que je me sorte un peu de sentiment des plus horrible qu'est "la page blanche".

Je commençais alors à ranger tout mon matériel et quitter tranquillement l'endroit où je m'étais installé pour rédiger mes écrits.

Le pas léger, je regardais alors le ciel, la tête haute, le temps semblait avoir bien tourner depuis que je m'étais mis à écrire aujourd'hui.
Je soupirais alors, tout en avançant, quand soudain, je sentis mon holokit s'allumait et vibrer dans ma poche.

Je le sortis pour y voir plus prés, de quoi il en retournait.
C'était un message de Ewan, qui me demandait d'urgence de venir sur le toit.

Je ne perdis alors pas de temps et me rendit tout simplement là-haut.
En chemin, je semblais assez anxieux, ce n'était pas vraiment le genre d'Ewan à m'envoyer ce type de message. Et puis le simple fait de vouloir en parler de manière isolé sur le toit semblait tout aussi bizarre. Peut-être que quelqu'un avait voler son holokit et s'en sert pour me piéger ... Non, sinon la personne m'aurait appeler par mon prénom, pas par le surnom qu'il me donne ...

Ouais ... Mais si c'est Meguez ou Silvio qui a fait le coup, ils doivent savoir autant l'un que l'autre qu'il me surnomme ainsi, en référence à Falco Lombardi dans le jeu StarFox ... Ouais, mais non, ils m'avaient promis tout les deux de se tenir à carreau et de plus se comporter comme des enfants ... Mais dois-je vraiment prendre leur promesse comme quelque chose de sincère. Les connaissant ...

Je commençais vraiment à me faire des scénarios tout aussi bidons les uns que les autres, que même moi, j'oserai pas les utiliser dans un de mes carnets ... Enfin bref, peu importe ce que je pensais, tout ces pensées stupides devait pas interférer. Il m'a demander de venir, alors je viens, peu importe si c'est un canular ou pas, c'est pas demain la veille que je vais me défiler, surtout dans les moments comme celui-ci où il semble avoir besoin de moi !

Je pris l'escalier pour me rendre sur le toit, en sautant les marches deux par deux et j'ouvris la porte de manière sèche, m'attendant à tout.

Mon regard le fixa, alors que j'essayais de reprendre ma respiration. Je semblais rassuré que cela soit vraiment lui. Mais sa voix semblait étrangement tremblotante, en m'expliquant que j'avais fait vite pour venir. J'avançais alors vers lui, à la fois intrigué et inquiet, mais tout en gardant le même sourire que je lui accordais à chaque fois.

    Tu m'as demander de venir au plus vite et que c'était urgent. Donc me voilà ...


Je me rapprochais de plus en plus de lui, avant de me stopper net devant lui quand je vis ses mains tremblés. Mon sourire s'efface alors peu à peu ...

    Ecoute, je vois bien que quelque chose te tracasse. Si tu m'as fait venir, cela doit pas être pour rien... Tes mains tremblent, tu es blanc comme un cachet et tu fais ce même faciès quand tu semble caché quelque chose ...


Dis moi ce que tu as sur la conscience ... Tu m’inquiètes ...

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: don't let me down ♦ Flynn Dim 28 Aoû - 20:09
Les soupirs se faisaient légions. T'étais idiot, c'était sûre qu'avec un tel message, il n'allait rien questionner et aussitôt accourir le plus vite possible. Comme tu l'aurais fait pour lui. Avant que Flynn le souligne, tu n'avais pas remarqué le tremblement incessant de tes mains et instinctivement, tu tentas de les calmer sans grand succès.

Était-il trop tard? Trop tard pour passer le message comme une vulgaire blague de mauvais goût? Probablement que non, en ce moment, à ces yeux, tu devais avoir autant de crédibilité qu'un texte de Juan. Ta bouche s'entrouvrit; laissant s'envoler un autre soupir et se referma aussitôt. Dire que cette scène, tu l'avais répété un million de fois. Tu te tassas du banc, histoire de lui laisser une place pour qu'il s'assoit. Tapotant même l'espace.

En fait, j'avais plutôt une requête à de demander...  
Tu fuis, tu tournes autour du pot.

Flynn, t'es comme mon bras-droit et la personne que j'ai en le plus confiance, donc, si éventuellement, dans un futur rapproché, je devrais me retirer du club, pour une raison X, et bien, je voudrais que tu prennes ma place.
Habituellement, quand tu lâchais les surnoms, c'était le signe du sérieux absolue. T'évitais son regard, comme si t'avais peur de sa réaction. Et tu savais qu'il était perspicace, le Falco, bientôt, il comprendrait, bientôt il ferait un plus un égale deux. Bientôt, il te posera lui-même la question, et t'hésitas. C'était probablement plus pire qu'il te la pose que tu lui dises.

Tu te permis un rire nerveux.

Tu dois me trouver bizarre, hein.
Tu commençais à te faire peur. Ça ne te ressemblais pas. T'étais Ewan Marsden, t'étais directe et si il y avait bien une chose que tu détestais par dessus tout, c'était bien tourner autour du pot. Ne pas être capable de cracher le morceau. Lentement, tu posas ta main sur son poignet, incapable de te retenir, tu sentis les larmes couler.

...J'ai le virus... M.
avatar
Sumire

Messages : 21
Âge du personnage : 21 ans.
Année d'étude : Cinquième.
Groupe sanguin : AB.

MessageSujet: Re: don't let me down ♦ Flynn Lun 29 Aoû - 1:34
don't let me down [feat Ewan]
Quelque chose n'allait définitivement pas ici ! En voyant Ewan dans cet état, mes yeux n'arrivait pas à détourner le regard. Et plus les secondes passées et plus l'envie de comprendre le fond du problème me semblait des plus insupportable. J'étais accroché à ses soupirs, à ses tentatives vaines que manifestaient ses lèvres à s'ouvrir et se fermer ... Mais je compris facilement que le problème était plus complexe alors qu'il m'a fait mine de m'assoir auprés de lui, en me parlant d'une certaine requête.

    Je t'écoute ...


En entendant ce qui allait succéder ... Je me rendis compte d'une chose, quelque chose dans le monde allait changer. Et mon univers en serait définitivement bouleversé à jamais ...

J'avais beau essayer de m'attendre au pire, mes pensées ne voulait pas dépasser une certaine frontière, cette même que j'avais brisé jadis, la, pour pas dire l'unique qui transforme un homme à jamais qu'il le marquera à vie et ne le laissera jamais plus indifférent à toutes ses idées et souvenirs horribles. Quitte à le détruire dans sa globalité, morceau après morceau, jusqu’à qu'il n'en reste rien. Et c'est en grande partie, grâce à l'amitié que j'entretiens avec Ewan que j'ai su consolider à ma façon, cette brèche dans mon cœur.

Mais je savais que tôt ou tard, ces pensées horribles, ses souvenirs allaient revenir. J'étais effrayé à cette idée ...

Je chuchotais alors ...

    Te retirer ... du ... club ? Prendre ... Ta place ? Mais que veux-tu dire par là ... Je ne comprends pas.


Les yeux et la tête basse, regardant mes pieds.
Je sentais mes angoisses remontaient, petit à petit. Je n'arrivais plus à penser ... Et son rire accentua cette phobie que je ressentais. Ce ricanement à la fois gêné et forcée qui en disait long sur la future révélation qui allait me faire.

Mes yeux se fermèrent, sans dire un mot. J'espérais, je priais inconsciemment pour que cela soit pas ce que je pensais alors.

Jusqu'au moment où il posa sa main contre la mienne, je la serra alors. Mes yeux s'ouvrirent alors avant de tourner la tête vers lui. Son geste venait de confirmer mes pensées, tout les deux, nous avions les larmes aux yeux, lorsqu'il cracha enfin le morceau.

Et c'est ainsi que mes sentiments prirent une nouvelle fois le dessus sur ma raison.
De nombreuses images me revenèrent en un instant, la perte de ma mère, mes regrets, ce fameux incident passé jadis ...

Mon cœur rata un battement. Et le point de rupture céda face à la pression.

... J'étais ... J'étais profondément choqué de son annonce. Je me mordis la lèvre inférieur jusqu’à saigner, je lâcha sa main pour subitement me lever et l'étreindre de toutes mes forces, je n'arrivais même pas à crier au vue de la situation mais mon cœur criait, lui. Je n'arrivais plus à le lâcher, mes larmes coulaient comme un flot infini sans limite.

Aprés quelques minutes, ma tête qui s'était enfoncé dans l'épaule d'Ewan.
Tous ses bons moments passés ensemble me revenait comme si j'allais sombrer peu à peu dans l'agonie de la mort, comme si mon cœur allait s'arrêter pour ne plus jamais battre.

Tout ses moments inoubliables, tous ses instants passés à ces côtés depuis maintenant plus de cinq ans. Il était devenu beaucoup plus qu'un ami pour moi ... Il était ...

    Ce n'est pas possible, ce n'est pas possible ... Tu n'as pas le droit de me faire ça ! ... Pourquoi ?! ... Pourquoi ?! ... Tu ne devais pas avoir à subir ça ... Que vais-je faire sans toi ! ... Je serais perdu sans toi, mon frère ! ... Que vont devenir nos rêves qu'avait prévu de réaliser ensemble ! ... Je déteste profondément ce monde, ce monde qui m'arrache tout les gens précieux pour moi ! JE TE DETESTE TOI LE DIEU DE CE MONDE ! JE LE HAIS ! ...


J'étais devenu quelqu'un d'autre, mon ancien moi était partiellement de retour. Et j'étais condamné à revivre ça pour la ... Deuxième fois dans mon existence. Mais de manière plus terrifiante et horrible que la première fois ...


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: don't let me down ♦ Flynn Jeu 1 Sep - 1:00
Ironiquement, t'avais l'impression d'être en pleine représentation. La lune (les projecteurs) vous éclairant, la douce brise estivale (émulant les murmures des spectateurs) caressant vos visages; séchant les larmes, hors de contrôle, refusant d'arrêter de tomber. Et la main de Flynn, chaude, réconfortante, pressant la tienne si doucement que tu avais peur qu'elle ne craque, comme si faite de porcelaine. Son incompréhension te fait mal. Ton coeur se serre, tu inspire, puis expire. Et les mots traversent tes lèvres dans une légèreté accablante, laissant derrière eux torrent et destruction.

Il arrive par moment que sentiments se bousculent, s'entre-mêlent; entre en collision et ne laissent derrière eux que vide et incompréhension. Frustration, colère, désespoir et tristesse de voir ta vie, tes rêves s'envoler. Tes ambitions en fumés. Mais aussi, réconfort, soulagement et une joie égoïste de voir que, quelqu'un quelque part (FLYNN) tient à ta personne qu'à un point tel, il s’effondre comme si vous partagiez à deux ce fardeau, le virus M. Et avec, les peines à venir. Et cette accumulation d'émotion disparate te laisse vide et pensif. Comme si sortant à peine d'un rêve éveillé (témoin de ta vie), quelqu'un (n'importe qui) allait popper de nul part et t'annoncer (vous) que toute cette histoire n'est qu'une blague de mauvais goût.

Tu pouvais déjà te voir en rire. Être en colère, brièvement et rire.

Désillusion si dangereuse.

Et tu la sens, cette étreinte; intime. Et ton coeur flutter. Les larmes reprennent de plus belle. Et tu trempes son épaule. Mélange de muscus, de larme et de salive. Parce que tu chiales. Tu chiales à t'en rompre les cordes vocales. Et finalement, tu décides que l'étreinte n'est pas assez intime, pas assez serré et tu crave cette chaleur, tu crave Flynn, et tu le serres encore plus fort, tu te demandes s'il peut encore respirer, mais pendant une brève seconde, tu t'en fous, tu le veux plus près.

J-j-je sais pas comment c'est... possible... À peine si je sentais les premiers symptômes...
Te te surprends. Tu ne pensais pas être en mesure d'aligner des mots.

Tu vas le faire? Si jamais je dois me retirer du club, tu... jures d'en prendre la présidence...?
don't let me down ♦ Flynn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: HRP :: Archives-

Sauter vers: