AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Insomnie [PV : Rory]
avatar
Sumire

Messages : 53
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 5ème
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Insomnie [PV : Rory] Lun 10 Oct - 15:22
C’était oppressant, complètement oppressant, vide, sans vie, silencieux. La chambre tout entière était plonger dans un calme beaucoup trop vide de bruit pour que cela soit reposant pour Ushio, elle avait l’impression constante que ce silence allait la dévorer, la faire complètement disparaître, un peu comme si elle était dans une sorte de trou noir vivant. Quoi que ça semblait tellement mort autour d’elle. Il y avait le bruit des respirations des autres personnes de la chambre, mais rien de plus, pas un seul ronflement, pas de marmonnement ou des bruits d’une personne qui se tourne et retourne dans ses draps. Simplement le silence et des respirations et sa donnait que la sienne se faisait de plus en plus forte pour occuper ce silence qui l’engloutissait complément de part en part.

Tu as presque envie de hurler, en plus ton imagination déjà florissante te donne des tonne de scénario en tête et donne à l’entièreté de ton être des envie de faire une belle crise de panique. Tes pieds s’agitent avec vigueur et sortent de sous la couverte alors que tes doigts joue avec le bas de ton vieux T-Shirt noir, celui AC/DC, grattant de temps en temps le dessus de ton culotte bleu marine en marquant le rythme de la chanson black in black en même temps. Il y a une recherche de faire partir ce silence dans tes mouvement, tu pourrais simplement aller dans la salle de bain et faire vivre Vésuve ce soir, comme beaucoup de soir, mais le faire alors que tu avais déjà poster tes informations serait inutile et surfer dans le vide ce soir ne te dit absolument rien du tout. Puis trop faire ressortie Vésuve alors que tes insomnies deviennent de pire en pire pourrait être fâcheux pour toi et tu le sais bien trop.

Alors que ses yeux paniquent de plus en plus face à ce silence plus que pesant pour elle ils accrochent assez facilement avec son holokit présent sur sa table de chevet. Rapidement et sans aucune hésitation sa main l’attrape rapidement et commence directement à écrire son message sans même se poser des questions sur l’heure qu’il est et sur le fait de déranger son interlocuteur. A cette heure-ci Rory est encore debout normalement, lui il pourra certainement l’aider à vaincre son angoisse de ce silence, puis même le fait de taper son message fait du bruit qui brise ce silence de merde, ça fait même grogner une des personne dans la chambre et tire un sourire à la jeune femme. C’est pleine de confiance qu’elle envoie le message sans même le relire avant, se laissant simplement porter par les mots qui sont sortie tout seul et fixant l’écran dans l’attente d’une réponse. Son attente dure cinq longue et silencieux minutes avant que son angoisse ne revienne à la charge.

Comme une enfant qui cherche le réconfort contre les monstres sous le lit dans le lit de ses parents tu te téléporte dans le lit de Rory sans même te changer, comme s’il était parfaitement normal de faire cela. Tu ne cherches même pas à savoir s’il est occupé avec quelqu’un ou bien s’il dort, tu le fait c’est tout. Il ne peut pas te laisser tomber comme cela tout de même. Tes bras s’accrochent au coup que tu rencontres en arrivant de ta téléportation en recherche d’un câlin en geignant en même temps comme l’enfant que tu ne devrais pourtant plus être.

« Rory, pourquoi tu me répondais pas. »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Lun 10 Oct - 20:39

INSOMNIA —
feat. Sushi


— music



Tu t'étais effondré sur ton lit après ta douche rapide, t'enroulant dans la couette pour fermer les yeux deux minutes. Au moins deux minutes. Tu avais forcé ton corps à repousser ses limites, tu avais couru jusqu'à n'en plus pouvoir, tu avais boxé jusqu'à t'en tuer les phalanges, tu avais utiliser tes dons, repoussant tes limites. Toutes, sans exception. Tu avais repoussé tes limites physiques jusqu'à ce que ton corps tremble tellement que tu avais cru ne pas pouvoir rentrer dans ta chambre. Tu avais repoussé tes limites mentales jusqu'à avoir l'impression que ton cerveau bouillonnait dans ton crâne.

Jusqu'à ce que ton corps vacille.
Jusqu'à ce que ton cœur palpite.
Jusqu'à ce que ton souffle s'essouffle.

Tu t'étais effondré comme s'était effondré le simple espoir de vivre. Tu avais abandonné, Rory. Tu avais abandonné l'idée de te battre, tu étais fatigué de te battre, tu étais fatigué des insomnies, de l'impossibilité de dormir à cause de tout ce qui se tramait, de tout ce qu'il se passait. Eden, Lulla, Arata, Franz, Ambros. Trop. Il y avait trop de choses qui tournaient et tournaient encore, qui te forçaient à rester droit et pourtant, pourtant tu t'enfonçais dans les sables mouvants, tu glissais, marchais avec de plus en plus de difficultés et tu ne voulais faire qu'une seule et unique chose : abandonner. Et pourtant, tu avais continué à courir même si tes jambes ne te portaient plus, tu avais continué à utiliser tes dons même si le mal de crâne venait vrillait ton cerveau et enfin, enfin Rory, et ça depuis plusieurs semaines, quand tu étais sorti de la douche, encore humide, les cheveux trop longs maintenant venant onduler légèrement sur ta nuque, tu t'étais enroulé dans la couette, et tu t'étais endormi. Enfin.

Mais tu n'as pas le droit à ton repos, Rory. Tu n'y as pas le droit car tu es le chevalier aux milles aventures. Tu es le chevalier qui doit sauver la princesse. Rory. Ô Rory Rory, tu n'as pas le droit au repos, bien sûr que non, Rory. Ô Rory, ne crie pas ta rage, ne crie pas ton désespoir, pas encore. Le poids sur ton torse qui apparaît subitement te réveille d'un coup, et, instinctivement, tu attires le poids sous toi, tu échanges les places et déjà, un avant-bras vient se caler contre une gorge... avant que tu ne te détendes en t'apercevant de qui c'est.

Putain.

— Rory, pourquoi tu me répondais pas.

Et la voilà qu'elle t'entoure, et tu te laisses tomber sur le lit, à côté d'elle. Ça aurait été trop beau pour être vrai, Rory.

— Parce que je dormais, crétin de sushi.

Même si tu es encore un peu endormi, même si tes yeux ne sont pas totalement ouvert, tu sais que tu ne pourras pas te rendormir avant un moment et tu soupires. Tu la repousses gentiment, mais un peu froidement quand même, avec plus de brutalité que tu ne le voudrais, et tu attrapes ton holokit... Ça faisait moins de cinq minutes qu'elle t'avait envoyé un message. Tu soupires et reposes l'appareil sur ta table de nuit avant de tourner le visage vers elle.

— Pourquoi t'apparais dans ma chambre comme ça ?

Sérieusement Rory, tu n'avais vraiment pas de chance, mh ?






HRP : J'ESPERE QUE CA TE VA TENDRESSE KEURKEUR




Dernière édition par Rory V. Blaise le Mar 11 Oct - 16:58, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sumire

Messages : 53
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 5ème
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Mar 11 Oct - 10:29
Là, avec lui au-dessus de toi, avec lui dans cette position de défense juste avant que tu ne l’enlaces sans aucune gêne, là comme cela ton esprit part déjà en bonbon chocolat avec agrément d’agrumes. En n’importe quoi tout simplement. Cette scène tu l’a décline plus rapidement qu’il ne le faudrait en plein de version plus ou moins autoriser au personne mineur. La position, Rory menaçant et à moitié éveillé, les possibilités de dérapage d’une telle scène donne des graines à faire pousser dans ton imagination trop fertile et déjà tes lèvres s’étirent en un sourire satisfait. C’est tellement mieux que le silence étouffant de ta chambre tout cela, il y a même Vésuve qui te gratte à la peau pour écrire. Demain soir sera des plus productif et enfermer dans la salle de bain commune avec ton ordi tu visualises déjà la soirée de toi avec un ou quatre paquets de bonbon ou autre cochonnerie sous les doigts.

Seulement là tout de suite Ushio nous n’étions pas demain soir, nous sommes maintenant et les paroles de Rory entre dans son crâne en même temps qu’il la repousse. Il dormait lui. Pendant quelque secondes ses émotions rentrent en conflit entre elles. Balancent sur le fil de l’équilibre précaire qui les tient. Il y a la culpabilité de le priver de cette chose si précieuse qui souffle de manière régulière, mais aussi l’envie égoïste qu’il apaise ses craintes, puis tout est balayer par le dernier coups de vent, celui qui donne la direction de tout, celui qui la pousse à ressentir cela à fond pour le moment, celui de souhaiter jouer parce que Rory est un partenaire de jeu avant tout, parce que dormir est pour les faible et Rory n’ai pas faible. C’est comme un lien de cause à effet logique pour elle là tout de suite. Comme si la folie grandissait dans son crâne, fleurissait comme son imagination. Avec son manque de sommeil dans les veines c’est presque normal en fait.

« D’habitude tu réponds à cette heure-ci, j’ai crus qu’il t’était arrivé quelque chose de plus grave que d’être engloutit par Morphée. Je t’ai même imaginé me tromper avec les bras de ton colocataire, mon amour de roi au miel, comment aurais-je fait sans toi pour m’offrir tes si douces paroles ? »

Tu joues. Tu n’as aucune relation avec Rory qui pourrait donner lieu à une tromperie ou quelque chose s’y rapprochant, seulement c’est une façon à toi de détourner la colère qui va forcément te retomber dessus. Ça arrivera, tu ne sais pas encore quand, mais pour le moment il faut remplir le crâne de la victime de ton insomnie avec des mots divers et varier pour lui faire penser à tous sauf votre situation, tout sauf toi le réveillant de ce sommeil qui le fuyait si simplement. Ta voie est devenue miel, toute douce, comme quand tu veux chanter des berceuses pour enfant en plein nature pour les fées. Ta voie la plus douce et à ce moment-là tu regretterais presque de ne pas avoir chant de sirène pour accentuer le tout, mais en vrais tu t’en fiche, car parler et chanter naturellement pour toi ça t’amuse encore plus que ses artifices que sont les pouvoirs qui jouent sur l’esprit. Tu te tournes doucement vers lui et tes doigts commence à marquer le rythme de All of me, c’est un peu comme si tes doigt cherchait à donner un fond musical à tout cela mais sans gratter ta précieuse basse, comme si le tapoter doucement sur le corps de l’autre ou sur le tien avant pouvait faire sortir la musique.

« Il y a un être magique dans ma chambre qui aspire les sons, tous. Il n’y a plus de ronflement, rien du tout, juste des respirations. Pas un seul grognement ou quinte de toux, juste le silence. Je veux dire, il y a même celui qui se retourne au moins bien quinze à soixante fois dans ses draps en temps normal qui ne le fait pas cette nuit. L’esprit à tout absorber, même mon sommeil je pense et j’ai rien pour le faire fuir, je pensais faire des sons avec toi pour combattre ça, mais t’a pas répondue. Alors du coup j’ai crus à une attaque ou autre. Je n’ai pas envie qu’il t’arrive quelque chose, je veux qu’il t’arrive rien, je veux jamais à faire un album pour toi ou bien devoir t’en offrir un. Toi tu dois être un soleil, un soleil un peu étrange, mais un soleil tout de même, je pensais que tu brillais encore à cette heure-ci, pas que la Lune avait envoyé ses sbire pour capturer ton essence. »

Encore une fois les mots sortent plus rapidement que tu ne les penses, juste naturellement, comme l’eau sortant d’un robinet. C’est fluide et sans pause. Juste là et qui coule. Les yeux grand ouvert tu regardes dans la direction du propriétaire du lit et souris simplement heureuse de ta connerie.

« Je peux tenter d’invoquer Morphée pour toi et qu’elle te reprenne dans ses bras si tu le veux. »

Comme si tes actions maintenant allaient changer quelque chose.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Mar 11 Oct - 17:10

INSOMNIA —
feat. Sushi


— music



— D’habitude tu réponds à cette heure-ci, j’ai crus qu’il t’était arrivé quelque chose de plus grave que d’être engloutit par Morphée. Je t’ai même imaginé me tromper avec les bras de ton colocataire, mon amour de roi au miel, comment aurais-je fait sans toi pour m’offrir tes si douces paroles ?

Tu lui lances un regard mi-fatigué, mi-méchant, avec une pointe d'amusement, mais à peine. Tu es trop fatigué pour être amusé, Rory. Trop fatigué pour rire à ses blagues, pour jouer avec elle ce jeu que vous aimiez tant. Trop fatigué, trop las.

Et tu l'écoutes, tu l'écoutes parler, les yeux fermés, peut-être que tu retrouveras le sommeil si tu restes les yeux fermés, peut-être que sa voix va te bercer, peut-être qu'elle va t'endormir. Peut-être. Tu espères beaucoup, c'est vrai, au fond de toi, tu sais que tu ne te rendormiras pas, mais tu as l'espoir quand même. Sa voix arrive à tes oreilles comme étouffée, comme si tu avais la tête sous l'eau.

Je n’ai pas envie qu’il t’arrive quelque chose, je veux qu’il t’arrive rien, je veux jamais à faire un album pour toi ou bien devoir t’en offrir un. Toi tu dois être un soleil, un soleil un peu étrange, mais un soleil tout de même, je pensais que tu brillais encore à cette heure-ci, pas que la Lune avait envoyé ses sbire pour capturer ton essence.

Ça te ferait presque rire. Presque. Pas totalement. Finalement, tu comprends son point de vue, mais t'as pas envie de l'entendre, pas ce soir. Toi non plus, tu n'as pas envie qu'elle t'offre un album photo, bien-sûr que non, ça te dérangerait moins qu'elle offre un album photo de toi à quelqu'un. A qui le ferait-elle, si elle devait le faire, mh ? Lulla ? Arata ? Franz ? Peut-être même que Lulla l'enverrait à ta mère ? Tu ne sais pas, tu ne sais pas vraiment et tu n'es pas sûr de vouloir savoir.

— Je peux tenter d’invoquer Morphée pour toi et qu’elle te reprenne dans ses bras si tu le veux.
— Nan, ça va, je me rendormirais pas de toutes façons, marmonnes-tu en secouant la tête contre l'oreiller.

Tes paupières s'entrouvrent et tu la regardes, laisses échapper un léger soupir. Elle ne te lâchera pas. Elle va rester là jusqu'à ce que tu arrives à la divertir, jusqu'à ce qu'elle arrive à trouver le sommeil, elle. Un énième soupir passe la barrière de tes lèvres et tu lâches en te mettant sur le dos, passant une main dans tes cheveux à peine humide maintenant :

— Que veux-tu faire, cher sushi ? Jouer aux cartes ? Parler ? On peut pas jouer Ambros dort j'pense.

Et tu la regardes, attendant qu'elle te réponde, alors que tu es toujours allongé sur le dos, avec une flemme intense de bouger.






HRP : Voilà ♥


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sumire

Messages : 53
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 5ème
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Mar 11 Oct - 18:29
Tu es un peu triste. Trente millième de seconde, peut-être même moins. Mais qu’importe, pendant ce temps-là tu as été triste pour qui a vus son entrevus avec Morphée partir au loin. Toi, cette déesse-là, elle ne t’a jamais bien aimé, surtout depuis que tu as commencé à être Vésuve aussi, de temps en temps, quand l’ennuie te prenait. L’ennuie te prends et le sommeil te fuit, alors tu t’occupes encore plus et le sommeil part encore plus loin. Parfois tu te demandes si ton corps ne fuit pas ce sommeil lui-même, puis tu trouves ça stupide et passe à des interrogations beaucoup plus importantes pour ta vie. Comme par exemple prendre une superbe photo des plus artistiques d’Ewan sortant de la douche ou bien avoir un angle parfait pour le corps Lourya. De vrais soucis en gros, pas des petite merde sur un sommeil qui n’en fait qu’à sa putain de tête. Du coup c’est aussi que tu n’arrives pas à être plus triste pour lui plus longtemps. En plus il ne joue pas et c’est presque ça qui est plus désolant.

« Tu ne veux vraiment pas entendre mon invocation, c’est une belle berceuse. Puis on s’en fiche d’Ambros, si on le réveille il aura qu’à jouer à l’amoureux transit dans une autre chambre. Ça le décoincerait un peu, ce n’est pas en restant comme il est qu’il va arriver à démêler son fils rouge de destiner, à croire qu’il aime se compliquer la vie en plus. »

La compassion pour les sentiments d’autrui c’est quelque chose qui la dépasse la plupart du temps. Toujours même. Elle ne vit pas de situation où son cœur se déchire, vit dans des contes de fées où il suffit de claquer des doigts pour ne plus être amoureux si ce n’est pas la bonne personne tout simplement. Son monde est beaucoup trop simpliste et pourtant c’est ce qui l’amuse tellement. Elle reste parfaitement calme en expliquant cela, comme si c’était de toute façon une évidence même ce qu’elle sortait de sa bouche. C’est une vérité absolue pour elle après tout.

« On ne décide pas de tomber amoureux, mais on choisit de le rester. J’aurais bien joué à faire de la cartomancie avec toi, mais je n’ai pas de jeu de taros ou de pendule sur moi, il faut absolument que je m’en acheté un plus tard. Quelque chose de bien classe, j’aimerais en avoir un avec les cartes qui ont une pulsation magique. Le pendule aussi devrait être chargé d’émotion. Tu crois que ça fait quoi un objet à qui on a insufflé empathie ? Ça lui donne une âme quelque part ? Du coup si un jeu de cartes commence à avoir une carte quand on fait un strip poker c’est considéré comme montrer des choses interdites à enfants ? Il faudrait peut-être mettre une législation pour les cartes et connaitre leur âges et quand les considéré comme majeur… »

Soudain ta bouche se ferme et tes yeux battent un peu dans le vide. Ta main attrape le poignet de Rory et assez incertain ta voix demande tout de même.

« Pourquoi je suis partie sur cela ? »

Il n’aura certainement pas plus la réponse que toi, mais ça te rassure de lui demander quelque part. Tu prends une inspiration avant de faire un soupire bruyant.

« Tu sais, ça serait vraiment cool que t’arrive à te rendormir, parce que je ne voulais vraiment pas te réveiller. Puis peut-être que tu ronfleras et que ça chassera le silence. Je veux juste qu’il n’y est pas ce silence. Le silence ça vas tellement mal avec mon T-Shirt, avec tout en fait. Sérieusement comment on peut aimer cela ? Genre même les nordique associant le silence à Vidar le dieu qui s’occupait aussi de la vengeance. On ne donne pas cette double responsabilité pour rien. »

Elle commence doucement faire courir ses doigts sur Rory comme pour continuer à faire de la musique qui ne sort toujours pas de son corps malheureusement.

« Je voudrais qu’on sauve le monde ce soir, mais je crois qu’on a déjà du mal avec nous même du coup ça risque d’être un peu chaud. »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Mer 12 Oct - 10:59

INSOMNIA —
feat. Sushi


— music



— Tu ne veux vraiment pas entendre mon invocation, c’est une belle berceuse. Puis on s’en fiche d’Ambros, si on le réveille il aura qu’à jouer à l’amoureux transit dans une autre chambre. Ça le décoincerait un peu, ce n’est pas en restant comme il est qu’il va arriver à démêler son fils rouge de destiner, à croire qu’il aime se compliquer la vie en plus.

Un rire t'échappe sans que tu ne t'en rendes vraiment compte. Elle a peut-être raison, mais il n'empêche que, le pauvre, vous alliez pas le réveiller juste parce qu'elle arrivait pas à dormir. C'était assez paradoxal, en soit.

On ne décide pas de tomber amoureux, mais on choisit de le rester.

Oh c'est faux, c'est tellement faux. Tu ne choisissais pas d'aimer Eden, c'était juste plus fort que toi. Il t'aurait fallu ne plus le voir du tout, ne plus en entendre parler, il faudrait qu'il disparaisse de ta vie ou que tu disparaisses de la sienne... Tes pensées dérivent, et tu penses à Eden. Et tu penses à Franz. Tu aimerais voir Franz, à vrai dire. Peut-être iras-tu squatter sa chambre malgré les chats ? Ou peut-être lui demanderas-tu de venir ? C'est pas une bonne idée. Tu sais plus quoi faire Rory. Tu as envie de fuir, et tu ne peux vraiment fuir qu'avec Franz. Tu as envie de fuir, mais tu n'as pas envie d'emmener dans ta descente aux Enfers quelqu'un que tu aimes, à qui tu tiens.

Soudain, sa main attrape ton poignet et tu reviens sur Terre, tu secoues la tête de gauche à droite, pour lui faire comprendre que tu ne sais pas, que tu n'as pas suivi. Elle ne t'en veut pas, elle repart déjà dans ses digressions et tu laisses échapper un soupir. Tu ne te rendormiras pas, tu le sais.

— Je voudrais qu’on sauve le monde ce soir, mais je crois qu’on a déjà du mal avec nous même du coup ça risque d’être un peu chaud.
— On peut pas sauver le monde.

C'était une vérité qui t'avait frappé avec beaucoup trop de force, avec beaucoup trop de violence. Tu t'assois sur le lit, te reculant d'elle, t'appuyant sur le mur et tu t'étires.

— Et pourquoi t'es pas allé prendre des photos, si t'arrivais pas à dormir ?

Parce qu'elle adorait ça, prendre des photos. C'était un peu son talent caché, son hobby préféré. Tes mains tapotent tes chevilles pour marquer le rythme.

— S'tu veux, on peut aller squatter la salle de musique ?

Autant bouger. Rester ici ne te rappelait que trop bien tout ce que tu voulais fuir.






HRP :


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sumire

Messages : 53
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 5ème
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Mer 12 Oct - 19:31
Bien sûr que vous ne pouvez pas sauver le monde. Tu le sais, lui aussi, pourtant parfois tu aimerais qu’il y croie un peu. Qu’il te le fasse croire plutôt que de finir d’enfoncer le clou déjà enfoncé plus que de nécessaire. Tu gonfle les joues de façon complétement enfantine pour faire une similitude de bouderie face à ses dires. Confirmer tes mots n’était vraiment pas ce que tu souhaitais. Ça manque de magie, de joie, de rêve. Pourtant, tu le sais que Rory ce n’est pas toi, qu’il ne voit pas le monde comme toi et ne te l’offrira pas comme tu le souhaites. C’est pas ton âme sœur, il y a que cette personne qui te donnera vraiment ce que tu cherches, tu en est certaine, c’est aussi pour cela que tu sais de source sûr que tu ne l’a pas encore trouver comme personne n’arrive à illuminer le monde comme tu le souhaiterais exactement. Egoïste comme tu es tu ne penses qu’à toi dans l’histoire et croise les doigts pour accentuer ta bouderie alors que tu tapote toujours le rythme de ta musique sur la peau du propriétaire du lit.

« Tu es idiot. Je cherche à chasser le silence, donc je ne peux pas photographier. »

Ça lui semble si logique cette simple phrase. Comme une évidence même. Du coup ça l’énerve que son ami ose demander, comme s’il ne comprenait rien. Il ne doit rien comprendre en fait. Comment pourrait-il alors que toi qui hais autant l’absence de bruit n’en fait aucun quand tu photographie, que tu te laisses engloutir par ce qui te déplais tant pour capter l’essence de chaque scène face à tes yeux sans rien oublier. Alors comme on explique à un enfant elle tente de lui faire comprendre cela. Qu’elle n’a pas tout pour faire son art, puis en plus la nuit mise à part prendre des photo de couple forniquant ou de fêtes arrosées dans le campus il n’y avait rien de bien attractif, même pas de commande avec Vésuve en plus.

« La photographie demande du silence de la personne qui photographie, une parfaite concentration. Avoir son âme qui se met en osmose avec son sujet. Il me faut le bruit d’une scène pour le prendre en photo, une émotion pour la capter, une essence de magie pour la transmettre. Cette nuit j’ai une divinité qui absorbe tout cela, qui crée du silence et retire tout cette merveille qui pourrait être prise en photo. Ce soir il n’y a pas de soirée pour créer le son nécessaire pour faire que je puisse photographier. Il manque ça, regarde je ne l’ai même pas pris pour venir en plus, parce que la muse de l’image est en fuite, si je prends une photo maintenant ça vas juste engloutir encore plus tout et créer encore plus de silence et le sommeil partira encore plus loin. »

Ça a tellement de sens pour toi ce que tu racontes. Tu doutes sincèrement qu’il comprenne, mais qu’importe au moins tu as expliqué. Tu lui prends la main avant de ferme les yeux et laisser ta magie vous prendre tous les deux et vous téléporter dans la salle de musique dans votre tenue actuel, à même le sol, sans aucune couverture ou rien prévenir. D’un mouvement souple tu le lâche et te relève et étire tes bras en l’air laissant voir un bout de ton ventre en laissant tes pieds glisser rapidement vers ta basse que tu as laissé ici.

« Tu as raison ici au moins on ne réveillera pas ton coloc, on pourra même jouer. Ce qui est dommage c’est que tu ne vas pas pouvoir dormir tout de suite. Oh ! D’ailleurs en parlant de dormir, il faudra que je te montre une photo baveuse d’Indie alors qu’il ne faisait pas son taff au club. »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Jeu 13 Oct - 11:07

INSOMNIA —
feat. Sushi


— music



— Tu es idiot. Je cherche à chasser le silence, donc je ne peux pas photographier.

Tu te vexes, sur le coup. Vraiment. Elle te réveillait et en plus, elle te traitait d'idiot ? Vraiment ? Vraiment ?! Tu es au bord du précipice Rory et le simple fait de t'énerver pourrait te faire tomber, tu le sais, alors tu te forces au calme, tu serres les dents et tu détournes le regard en haussant les épaules. Tant pis. Elle continue de parler, encore et encore et tu as envie de lui dire de la fermer, de te laisser tranquille, de quitter ta chambre et d'aller emmerder quelqu'un d'autre. T'en as rien à carrer de sa divinité merdique qui n'existe pas. Tu veux juste être tranquille bordel. Pourquoi on ne pouvait pas t'accorder ça, hein ?!

Avant même que tu ne puisses le lui dire, te voilà embarqué. La sensation te donne le tournis, et tu restes sur le sol dur alors qu'elle se lève. Sérieusement putain ?! Pourquoi ça n'arrivait qu'à toi, ce genre de chose bordel, pourquoi ?!

— T'es sérieuse ?

C'est les seules paroles qui te viennent à l'esprit. Sérieusement ? Est-ce qu'elle était sérieusement sérieuse ? Elle aurait pu au moins te laisser t'habiller, non ? Pourquoi tu étais entouré de gens qui ne connaissaient pas le sens de pudeur ?! Ou même le sens de vie privée bordel ?!

— Mais j'en ai rien à foutre d'Indie bordel. T'aurais pu me laisser deux minutes pour enfiler un pull au moins putain !

Respire Rory, reste calme Rory. Tu te lèves sur tes jambes encore un peu tremblantes : elles ne semblent pas s'être remises de ta journée à courir et tu portes une main à ta nuque que tu frottes. Bordel. Bordel ! Tu ne demandais que du calme, finalement, tu ne demandais qu'à être tranquille mais même ça, même ça, ça t'était interdit. Reste calme Rory, elle n'y est pour rien, finalement. Ce n'est pas elle qui est fautive dans l'histoire. Respire Rory, respire.

— Putain.

Et tu vas t'asseoir sur le banc du piano, serrant les dents et les poings. Maintenant que tu étais là de toutes façons, autant faire ce qu'elle voulait.






HRP : Rory s'énerve pardon ;;


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sumire

Messages : 53
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 5ème
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Jeu 13 Oct - 17:49
Ta joie de voir Rory viens de retomber comme un souffler rester trop longtemps sur la table. Tes bras retombent contre ton corps et tes yeux le regardent sans rien dire aller s’assoir face au piano. Tu n’as aucune idée si tu étais sérieuse à un moment dans tes propres mots. Certainement pas, tu avais cherché à le faire rire ou jouer avec toi, apporter un bout de fantaisie dans son cœur, mais ce n’était pas le bon soir pour le faire. Cette nuit tu aurais dû tenter un autre numéro plutôt que de t’attendre que Rory soit insomniaque comme toi, ne dormait pas à cette heure-ci ou n’importe quoi d’autre qui aurait fait qu’ailleurs que dans ton imagination il aurait aimé ne pas être seul et surtout content que tu sois là avec lui. Sa colère tu la vois bien et ça refroidit l’entièreté de ton corps.

« Je serais partie tout de suite si tu me l’avais demandé. Je ne lis pas dans les pensées mon roi, j’ai besoin de mots pour comprendre. »

Ce n’est pas un reproche, sa voix tremble légèrement, c’est plus une excuse sans le dire. De toute façon les excuse n’ont pas de poids pour Rory alors en faire des directe c’est gâcher de la salive pour rien. Même si elle est bavarde et aime se perdre dans ses mots se perdre dans sa culpabilité n’est absolument pas bon pour elle, surtout en le ressentant beaucoup trop fort dans son cœur. Dans son âme même. Doucement elle tire sur les bords de son T-Shirt avant de disparaitre quelque seconde et de revenir face à Rory avec un pull visiblement à lui. L’aller-retour fut rapide, elle a pris le premier qu’elle à trouver en fait, ça aurait même pu être à Ambros elle n’a pas fait attention à cela.

« Tiens, je ne trouvais pas qu’il faisait froid, ni pensé que ça te dérangerais. »

Tu pensais à rien, tu es trop égoïste pour cela. Doucement tu te détourne de lui et attrape ta basse comme une protection contre tout ce qui pourrait te retomber sur la gueule maintenant. Doucement avec une partie de tes trippes tu commences à chanter en accompagnant le tout à la basse priant que Rory suive ce que tu lancerais, au moins qu’il t’écoute, peut-être qu’il s’endormira si elle y met assez d’âme. Peut-être qu’il oubliera. Peut-être que tu t’en voudras plus aussi.

« Made a wrong turn once or twice
Dug my way out, blood and fire
Bad decisions, that's alright
Welcome to my silly life »


Elle lève les yeux vers lui. Bienvenue dans son monde sans sommeil, dans ses insomnies, dans ses remords étranges, dans son étrange vie. S’il te plait, pour elle, pour toi, pour vous, laisse ta colère descendre, laisse toi aller, endort toi si tu veux, mais oublie qu’elle peut être conne parfois, dit toi qu’elle ne voulait pas te faire du mal, qu’elle est vraiment désolé, mais qu’elle sait juste plus y faire avec les autres sans faire dans l’excès. Laisse toi bercer s’il te plait. C’est presque ce que ses yeux hurle en le regardant, presque.

« Mistreated, misplaced, misunderstood
Miss 'No way, it's all good'
It didn't slow me down.
Mistaken, always second guessing
Underestimated, look I'm still around »


Tes doigts bougent par habitude et tes yeux se ferment doucement pour chanter de ton mieux pour au moins lui offrir cela. Qu’il est au moins une bonne chose dans ce début de chasse au sommeil.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Jeu 13 Oct - 18:33

INSOMNIA —
feat. Sushi


— music



— Je serais partie tout de suite si tu me l’avais demandé. Je ne lis pas dans les pensées mon roi, j’ai besoin de mots pour comprendre.

Tu sentirais presque le reproche dans sa voix, tu sentirais presque l'excuse, même. Mais tu n'arrives pas à détendre tes bras, tu n'arrives pas à détendre tes épaules, tes muscles, alors tu te contentes d'observer les touches noires et blanches que tu frôles du bout des doigts. Ça faisait un moment que tu n'avais plus joué. Tu fuyais la salle de musique de peur de croiser Eden, tu essayais d'être un peu moins collé à Arata, pareil pour Franz. A vrai dire, tu évitais un peu tout le monde ces temps-ci, sans que ça ne soit trop voyant non plus. Tu voulais éviter l'intervention de tout le monde dans ta chambre, tu vous voyais déjà tous dans un épisode d'How I met Your Mother.

Tu la vois à peine disparaître et réapparaître alors qu'elle te tend un pull qu'elle a sûrement du récupérer dans ta chambre. Tu te racles la gorge et la remercie à demi-mot, la voix basse, avant qu'elle ne parte pour récupérer sa basse et pour commencer à jouer et chanter alors que tu enfiles le sweat. Et rien que d'avoir ce sweat d'Irlande sur tes épaules, ça te détend.

Tu fermes les yeux le temps du premier couplet. Tu ne sais pas quoi faire Rory, tu n'as pas envie de jouer, ça faisait des semaines que tu ne jouais plus. Tu n'étais même pas sûr que tes doigts allaient faire ce que tu leur ordonnais. En fait, tu ne jouais plus depuis le festival. Ni la guitare, ni le piano, ni la batterie. Tu avais abandonné la musique. Et ça voulait dire beaucoup plus de choses sur ton état que ce que tu ne veux bien le faire croire. Mais si tu joues ce soir, ce n'est pas pour toi, alors ce n'est pas grave, n'est-ce pas ? Si tu joues, ce n'est pas grave, pas grave du tout, mh ?

Et pourtant, tes doigts n'arrivent pas à bouger alors que tu les poses sur les touches, sans appuyer dessus. Tu n'arrives pas à jouer Rory, c'est plus fort que toi. Force toi, force toi, force toi.

Et tes doigts bougent, les accompagnent, elle et sa basse. Heureusement que tu connaissais la musique, heureusement que tu pouvais enchaîner les notes sans vraiment réfléchir, sans vraiment te concentrer, parce que sinon, tu aurais tout foiré, parce que sinon, tu l'aurais envoyé bouler.

Et Rory, là, maintenant, tu as seulement envie de fuir, mais tu resteras droit, et tu continueras de l'accompagner, parce que c'est ce qu'elle attend de toi. C'est ce qu'ils attendent tous de toi : que tu ne flanches pas.






HRP : lovelove


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sumire

Messages : 53
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 5ème
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Sam 15 Oct - 19:52
Si, seulement et uniquement si, tu avais été une adulte responsable, une bonne amie, quelqu’un qui se soucis vraiment des autres, qui fait preuve de compassion, qui est capable de comprendre que parfois quand on met les pieds en plein dans la merde partir et laisser l’autre tranquille est mieux. Peut-être que si tu avais un peu de tout cela, un peu moins toi, moins une enfant qui cherche à faire son intéressant, une gamine qui a une vie basique et qui s’ennuie de cela, moins toi de manière général. Dans un autre monde, une autre réalité ou ce n’est pas toi, mais une meilleur personne à ta place, peut-être que dans ce cas-là en écoutant les accords de Rory, en voyant sa fureur son mal être ; lui comme il est actuellement tu aurais tout arrêté et jouer la petite maman qui protège. Seulement ce n’est pas toi et même si cette autre réalité existait jamais vous n’auriez fini ici, car l’autre toi, celle mature, celle adulte, celle que tu n’es définitivement pas aurait laissé Rory dormir et aurais subis le silence de sa chambre sans faire chier personne. Seulement voilà, dans le monde actuel tu es toi, Ushio l’enfant, l’égoïste, la perdu, la chieuse, Vésuve.

Elle ressent dans tout son corps que Rory se force, mais elle s’en fiche au final car il joue pour elle. Il joue tout simplement et c’est comme une libération dans son âme, ses doigts son plus assurer, sa voix tiens mieux, son corps se redresse tout simplement, comme si des ailes lui poussent d’un coup dans le dos et ça fait un bien fou. Depuis le festival elle n’a plus ressentit cette magie, c’est tellement différent depuis ce jour, tout à changer sans même qu’elle comprenne pourquoi, comme si un vent de discorde était arrivé sans prévenir balayant ses bases à elle. Pourtant tout c’était bien passé pendant le concert et lui avait semblé que la soirée aussi. L’effervescence de la foule l’avait prise à bras le corps et elle avait passé la soirée à photographier des gens heureux tout simplement, ne cherchant aucun scoop, rien nada, juste profitant. Alors pourquoi depuis lors Rory ne joue plus avec eux ? Pourquoi il y a une certaine distance qui s’est fait ? Pourquoi tout cela ?

« Pretty, pretty please, don't you ever, ever feel
Like you're less than fucking perfect
Pretty, pretty please, if you ever, ever feel
Like you're nothing, you're fucking perfect to me »


Tu chantes avec tes trippes, avec cette joie de retrouver un acquis. Le piano de Rory en est un pour toi et qu’importe s’il ne voulait pas de base au final il joue tout de même. Tu ne l’as forcé à rien, c’est lui qui joue de lui-même, toi tu voulais chanter une chanson tout simplement. Menteuse, quelque part tu sais que tu lui force la main et ça commence doucement, mais surement de plus en plus à te glacer le sang. Rien ne va plus. Ta voix s’enraille à la fin de ce couplet là et tes doigts laissent tomber le combat. Tes émotions s’embrouillent en toi, tout éclate, tout se fracasse et égoïstement tu te mets à te demander si tout cela n’est pas de ta faute en fait. Tu as soudainement envie de pleurer, de supplier Rory de t’offrir son épaule d’effacer tout cela, mais ça ne passe pas. Tu ne chantes plus simplement, tu joues simplement la suite après un arrêt imprévus sans que ça semble te changer quelque chose. Tout cela c’est des conneries, un peu comme toi.

« Ta musique m’avais manqué. Est-ce que j’ai fait quelque chose de mal au festival ou après pour que tu sois mal ? »

Sa voix tremble, vibre, un peu comme pour l’écraser elle un peu plus dans le fourmillement de ne pas savoir ce qu’elle ressent là tout de suite, trop fort, trop con, trop elle. Si ça ne vient pas d’elle tout ira bien. Vésuve détruira ce qui pose soucis et tout redeviendra comme avant. C’est ce genre de façon de penser qui prouvait définitivement qu’elle n’était qu’une enfant qui refuse de grandir et de voir le monde tel qu’il est.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Dim 16 Oct - 14:00

INSOMNIA —
feat. Sushi


— music



Elle chante, elle chante. Tu joues, tu joues. Sa voix remplit la pièce et tu ne te contentes que de l'accompagner, de laisser tes doigts aller et venir sur les touches blanches et noires. C'est un toucher qui ne t'est pas inconnu et pourtant... pourtant tu n'as pas l'impression de le reconnaître, tu n'as pas l'impression de réellement jouer, de vraiment faire de la musique. Tu te forces à jouer et c'est tellement rare venant de toi, Rory. La musique est ta vie, elle fait partie intégrante de toi, et si tu ne joues plus, c'est qu'il y a un problème, c'est que quelque chose ne va pas. Et là, rien ne va. Plus rien ne va du tout.

Puis sa voix s'arrête, mais la basse continue, alors tu continues aussi de jouer, jusqu'à la fin, et, enfin, tes doigts s'arrêtent après de trop longues secondes à ton goût.

— Ta musique m’avais manqué. Est-ce que j’ai fait quelque chose de mal au festival ou après pour que tu sois mal ?

Pourquoi tout doit tourner autour d'elle, mh ? Tu aimais bien Ushio, là n'était pas la question, mais elle était loin d'être assez importante pour te mettre dans cet état là. C'était malheureux à dire, mais Ushio n'était pas une amie, elle n'était pas une personne de ta famille comme pouvait l'être Arata, Lulla.. ou même Eden et Franz. Même si les deux derniers, tout était différent. Et bizarre. Tout était différent et bizarre, ces temps-ci.

Tu secoues la tête de gauche à droite pour lui dire que non, et tu recules le petit banc du piano, posant tes mains sur tes genoux et tu soupires. Tu ne sais ni quoi dire, ni quoi faire. A vrai dire, tu voudrais retourner dans ta chambre, tu aimerais aller cherche le sommeil même s'il ne veut pas venir et tu aimerais surtout ne pas avoir à faire semblant d'aller bien.

— Je pense que je vais y aller, lâches-tu alors en te levant.

Tu remontes les manches de ton sweat avant de mettre tes mains dans tes poches, t'appuyant sur le piano le temps d'un vertige qui passe inaperçu.

— Je suis fatigué et j'ai des trucs à faire demain.

Tu veux surtout fuir, à vrai dire. Tu ne sais pas si elle te laissera faire, mais tu veux juste fuir, aller marcher, ça t'occupera l'esprit... Oh, tu es pieds nus. Tant pis, tu marcheras pieds nus. Mais tu veux pas qu'elle te ramène dans ta chambre avec une téléportation, ça te donnait mal à la tête, cette merde. Déjà que t'avais des migraines tous les jours ou presque. Tu es même prêt à repousser ton contact physique.

— Je te raccompagne ?

Peut-être comprendra-t-elle que tu ne veux pas te téléporter, et que tu veux rentrer.

Peut-être.






HRP :


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sumire

Messages : 53
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 5ème
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Mar 18 Oct - 17:11
Ce n’est pas de ta faute, évidement que tu responsable de rien. Tu n’es même pas assez importante pour Rory pour le mettre dans l’état dans lequel il est actuellement. Pas que tu ne sois rien, mais on ne se met pas dans cet état pour une simple amie, voir une simple camarade avec qui on fait de la musique. Pourtant quelque part t’aurais voulu pouvoir être responsable de son état, parce que ça aurait signifier que tu aurais été importante, que tu avais une histoire à toi et pas quelque chose que tu es obligé d’inventer, parce que lui rends Arata content et que c’est important qu’il a pas le droit d’être faible pour ce dernier point. Il n’a pas le droit d’être faible pour lui, pour les autres, jamais tu veux donner un nouveau album à Arata, une fois c’est déjà trop, et s’il arrive quelque chose à Rory tu y seras obligé. C’est peut-être pour cela peut-être que tu es aussi chiante avec lui au moins que c’est naturel.

« Tu veux vraiment faire le chemin avec moi ? Parce que tu sais je ne vais pas être silencieuse, que si l’on t’attrape avec moi dans cette tenue tu risques des soucis, que j’ai toujours pas sommeil et pour ton propre bien il faudrait certainement que je défoule mes poumon et des ici à faire de la musique. »

Ce sont des excuses de merde, elle le sait parfaitement. Ça lui fait presque peur de rentrer avec Rory parce qu’elle ne comprends toujours pas ce qu’il a. que ça vas lui gratter la peau, qu’elle voudra forcément savoir quitte à creuser dans son intimité en secret et que quelque chose dans ses veines lui hurle qu’elle vas le regretter à un moment ou un autre. Pourtant c’est déjà trop tard, l’étincelle de la curiosité il l’a déjà allumé sans faire attention, certaine sans le vouloir. Personne ne souhaite avoir Ushio qui fouille dans notre vie et Vésuve qui nous l’étale en pleine figure par la suite.

« A moins que ça soit un trip à toi de te baladé dans le campus avec une fille en culote. Avoues que mon T-Shirt est splendide pour aller avec elle. J’ai tellement hâte d’avoir mon ensemble Deadpool qui arrive par courrier dans un mois normalement, à ça sera encore plus cool. »

Tes émotions ont joué à nous à l’équilibre et le léger vent de joie de ne pas être responsable à complétement effacer toute tes crainte. Lunatique, folle, avec un sérieux grain, voilà ce que tu es. Tout en disant tout cela tu as rangé sagement ta basse à sa place presque amoureusement avant de te placer à côté de celui à qui tu as pris le sommeil qu’il méritait.

« Tu sais. Si un jour tu dois flancher, ne plus être aussi fort, même si Arata est quelque de bien, s’il te plait, ne le fait pas devant lui. Tu es trop important pour cela. »

Pétasse. Elle le sait. Beaucoup trop. Ce n’est pas à elle de lui dire cela. Il le sait lui aussi, mais quelque part une partie d’elle sais qu’il faut lui le rappeler même s’il la déteste après.

« Tu veux du coup rentrer avec moi ? »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Mar 18 Oct - 17:51

INSOMNIA —
feat. Sushi


— music



Et elle parle, elle parle, elle parle et tu essaies de ne pas soupirer, de ne pas lever les yeux au plafond, de rester concentrer sur ce qu'elle dit et non pas sur le mal de crâne qui vient faire vibrer tes tempes, pas sur le vertige qui te prend. Respire Rory, respire, ne flanche pas, repousse cette nausée qui te retourne le cœur, qui te fait serrer les dents. Respire, Rory.

Et puis elle s'approche après avoir rangé sa basse et tu as l'impression qu'elle te menace, d'un coup. Sa posture, le changement de ton... tout.

— Tu sais. Si un jour tu dois flancher, ne plus être aussi fort, même si Arata est quelque de bien, s’il te plait, ne le fait pas devant lui. Tu es trop important pour cela. 

Arata est quelqu'un de bien. Oui, tu le sais, Rory. Évidemment que tu le sais, que tu ne flancheras pas devant lui. Arata est quelqu'un de bien. Et tu le prends comme une attaque personnelle. Tu le prends comme : tu n'as pas intérêt à le faire souffrir. Et tu as raison de penser ça Rory, c'est ce qu'elle veut te faire comprendre. Tu n'as pas le droit de craquer devant lui, alors que vas-tu faire, si tu ne peux pas craquer, mh ? Si tu ne peux pas dire que ça va pas, que t'as l'impression que quelque chose cloche, ces temps-ci. Comment tu vas faire pour lui dire que t'as l'impression que ton corps est en train de te lâcher ? Que ta tête est en train de te lâcher ?

Respire Rory, surtout, n'oublie pas de respirer.

— Tu veux du coup rentrer avec moi ?
— Nan, j'vais rentrer seul, démerde toi.

Et tu abandonnes le piano qui te servait d'appui après lui avoir lancé un regard noir, chassant le vertige qui te prend, la nausée qui te donne envie de t'étaler au sol. Il faut que t'ailles à l'hôpital, et ça dès demain. Tu espères seulement couvrir une grippe. Oui, seulement une grippe. C'est forcément qu'une grippe, n'est-ce pas ?

Tu la quittes, les mains dans les poches, l'esprit plein de pensées négatives et avec qu'une seule envie : celle de dormir.






HRP : blblblbl


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sumire

Messages : 53
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 5ème
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory] Sam 5 Nov - 20:10
Tu ne pars pas avec lui, il rentre seul. Tu te démerde et ça te fait presque rire qu’il te rejette ainsi, tu avais tellement l’impression d’être puissante face à lui, tellement l’impression d’avoir laissé Vésuve percé un peu. Il était là, il était fatigué, énervé, pas des plus ouvert, mais il avait été là, il restait Rory malgré tout, le roc qui reste droit, fort, fier, un roi quelque part. C’est un roi que tu as fait partir Ushio, c’est un roi qui viens de te dire de te démerdé et tu devrais te sentir mal, avoir l’impression que tu as craché au visage d’un ami, que ce n’est pas bien ce que tu as fait. Il faudrait que tu t’en veuille, un peu au moins, pas avoir se sentiments de puissance dans le bout de tes doigts, pas avoir l’impression mal saine que tu l’as fait fuir avec des simples sous-entendue dit par une fille qui se laisse emporte par le premier coup de vent qui passe.

« Bonne nuit mon doux roi au miel. »

Il est partie, tu ne hurles pas, tu ne hurle jamais de toute façon, mais c’est tellement amusant pour toi de le voir partir. Pourtant tu l’apprécie, vraiment, tu ne voudrais pas qu’il lui arrive quelque chose, c’est ton ami. Peut-être. Tu sais pas trop, t’as jamais trop su avec les gens. Rory cache quelque chose en plus et des amis ne se cachent rien, pas les choses importante en tout cas. Dans ton monde de guimauve pleine de sucre c’est ainsi que ça devrais être, mais c’est tellement loin de la réalité. Qu’est-ce que tu t’en fiche, c’est la tienne de réalité, celle qui écrase les autres justes pour avoir une histoire à raconter. Doucement tu rattrape à nouveau ta basse rangé un peu plus tôt. Tu ne rentreras pas ce soir du coup, tu n’as pas sommeil, puis il n’y a plus personne comme publique à contenter en plus.

Doucement et tranquillement, comme si tout ce qui venais de se passait n’était absolument rien, comme si tu n’étais pas en petite tenue en plein milieu de la salle du club, comme si en fait tout cela n’était qu’un songe de plus, ceux qui te fuient avec tellement de vivacité, tu te met à jouer. This is war. Dans ta tête tu arrives parfaitement à imaginer tous les instruments qui irais tellement mieux que ta basse là ou qi l’accompagnerais tellement bien, mais tu t’en fiche et laisse tes doigts vibrer, ton sang bouillonne et ce soir même si tu n’attraperas pas l’esprit qui vole le son dans ta chambre, au moins tu donneras de l’énergie à cette salle. Dès le morceau fini tu enchaine sur un autre, attendant en regardant la fenêtre que le jour pointe le bout de son nez pour rentrer et recommencer à jouer le jeu de l’éveillé, priant pour que le sommeil vienne t’accueillir la nuit prochaine. La nuit prochaine tu n’enverras aucun message à Rory. Tu penses que tu ne le contacteras plus avant un moment, pas avant de savoir ce qu’il cache peut-être. Ça sera long du coup.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Insomnie [PV : Rory]
Insomnie [PV : Rory]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: HRP :: Archives :: Rp terminés-

Sauter vers: