AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Moments calmes [PV : Eryn]
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Moments calmes [PV : Eryn] Mar 25 Oct - 8:51
Réviser seul était des plus chiants. Il est reconnu qu’il est plus simple d’apprendre certaines choses à plusieurs. Plus motivant aussi. Etre tout seul dans son coin avait quelque chose de sectaire et moins encourageant rien que dans l’énonciation de l’idée. Certes au moins cela permet de ne pas s’écarter du sujet de base, mais ce n’est pas des plus constructifs non plus. Il y avait aussi un facteur important dans tout cela, la possibilité de distraction. Faire des pauses, ponctuel et pas trop importante, est important pour le cerveau pour mieux fonctionner. Ambros n’avait aucune idée d’où tout cela venait, mais il était certain que c’était réel, puis merde, il n’avait pas besoin d’avoir trente mille explications pour se justifier à prendre du plaisir à étudier avec quelqu’un d’autre.

Il avait proposé à Eryn de revoir certain point du programme basique de parcours de médecine magique. Enfin plus exactement un partie plus médecine sans magie qu’autre chose, une partie théorique et même si la jeune femme avait un an d’avance par rapport à lui toute remise à niveau était bonne à prendre. Il y avait aussi son côté un peu perfectionniste pour cette matière qui souhaitait prendre de l’avance et aller encore plus vite que ce que son programme faisait, mais ce n’était pas le point le plus important par rapport à tout le reste.

Ses cours prêt dans son sac il attendait à la sortie du dernier cours de la demoiselle que celle-ci est terminée pour l’emmener avec lui pour ses révisions. Un peu tête en l’air il avait la crainte qu’elle l’oublie dans un moment d’inattention sans le vouloir forcément. En étant elle tout simplement. La voyant passer la porter il lui attrapa doucement le bras au vol et la tira tout doucement vers lui pour ne pas la brusquer.

« Salut. Tu te souviens qu’on révise ensemble aujourd’hui ? Le salon de l’harmonie est assez calme en ce moment, ça te vas pour se poser ? »

Il lui offrit un sourire tout doux, comme du miel et relâcha doucement son bras.

« C’est toujours bon n’est-ce pas ? »

Calmement il vérifiait tout de même que la jeune femme ne se sente pas forcer par son attitude. Il ne lui en voudrait pas d’avoir oublié et prévus autres chose. Il serait certes déçu, mais ne lui en voudrait pas. Tout le monde pouvait oublier, surtout des révisions en plus.


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 590
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Mar 25 Oct - 13:59
Et un autre cour de fini. Eryn avait encore tout écouter, tout noter, tout incorporer.

C'était une bonne élève Eryn. Il ne fallait pas en douter. Mais c'était pas sans quelques difficultés à côté. Elle révisait souvent à côté et mettait du temps à comprendre un détail. Alors elle préférait réviser en groupe, avec quelqu'un. On pouvait souvent appelé ça de la procrastination, mais c'était efficace chez Eryn. Elle se sentait boosté. Elle aidait les autres et ils l'aidaient. Elle revoyait des points dont elle ne pensait pas en avoir besoin. Comme quoi un ami, c'est quand même vachement pratique.

En parlant de ça, Ambros l'avait invité à réviser ensemble. Fidèle à elle-même, elle avait accepté ! Comment passer à côté d'une telle occasion. Ils devaient réviser la médecine magique (enfin, particulièrement la médecine). Bien qu'ayant le même âge, Eryn était dans la classe d'au dessus. Il n'avait que quelques mois de différences, mais au vue de quand commence les cours, Eryn avait du rentrer plus tôt. Enfin bon. Elle était donc en avance sur Ambros. Celui ci aimait être en avance, surtout dans cette matière, et Eryn aimait bien réviser et enseigner. Ils faisaient donc la paire.

En sortant donc de ce cour, elle essaya de passer la porte mais fut arrêté net par son ami qui lui attrapa le bras et l'attira doucement vers elle. Elle buta un peu par l'effet de recul et arriva à son niveau. Elle se décala un peu pour laisser passer les rares personnes sortant après elle avant de répondre à l'interrogation de son interlocuteur.

« Hey ! Non j'ai pas oublié ! Perso, ça me va ! J'y suis jamais trop allé mais je sais que c'est super confortable ! »

Elle lui rendit alors son doux sourire. Ce sourire naturel et habituel. Ils avaient un peu le même sourire, quoique celui d'Ambros faisait plus grand frère attentionné. Il lui lâcha le bras doucement et elle entreprit de commencer le chemin.

« Évidemment que ça marche toujours ! Tu en es où dans le programme ? »


Elle marchait d'un pas léger et c'était tourné vers son ami pour lui parler, marchant à l'envers. Elle buta sur quelqu'un, ne regardant pas où elle mettait les pieds, et s'excusa pendant un bon bout de temps, avant de reprendre sa marche dans le bon sens, tenant son sac des deux mains derrière son dos. Soudain elle s'arrêta.

« Euh... Mince ! Désolé je crois que j'ai oublié mes affaires dans le casier ! Laisse moi deux secondes! »

Elle courut en direction des casiers, manqua de déraper à chaque virage et remplit rapidement son cartable. Elle reprit sa course dans l'autre sens dans un temps record et alors qu'elle avait fait presque un sans faute, elle glissa quand elle voulut s'arrêter et tomba les fesses d'abord devant Ambros, avant de se relever.

« Désolé... »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Mer 26 Oct - 20:36
Elle n’avait pas oublié. Un doux sentiment de joie emplis ton corps et tu commences à la guider doucement vers la salle en question ou vous deviez réviser. Si elle ne connaissait pas ça pourrait être une bonne surprise quelque part. En tout cas tu avais réellement hâte de lui montrer à quoi ça ressemblait maintenant car faire découvrir quelque chose à quelqu’un était toujours des plus enrichissants. Surtout que ce lieu portait bien son nom et qu’à cette heure-ci il était encore des plus calmes.

« C’est cool. La pièce est agréable et calme, sans être aussi calme que la bibliothèque, juste assez de bruit pour ne pas avoir l’impression d’étouffé, sans que ça soit dérangeant. La tester, c’est l’adopter. »

Phrase d’accroche digne d’une parfaite pub pour n’importe quel produit dans un téléachat au rabais. Il aurait fait un très mauvais présentateur du téléachat. Il n’avait pas assez fois dans les produit qui serait présenter pour être aussi faux que les gens qui les présentait actuellement.

« Hier je me suis dit qu’on pourrait faire l’hormologie et reproduction…. Avant de me rendre compte que ça pouvait peut-être gênant pour toi. Du coup je te propose de réviser la rhumatologie. Après c’est toi qui vois ce qui te conviens le plus. »

Tu lui laisse le choix, tout te vas. C’est un peu comme choisir droite ou gauche, mais qu’au final les deux arrivaient au même point. Elle t’apprendra certainement de nouveau petit point et toi l’aidera à réviser tout cela. C’est juste parfait selon toi. Donnant donnant, même si tu trouves, comme souvent, que tu ne donnes pas assez pour ce que tu vas recevoir ensuite. Tu as prévus tout de même des sablés citron et d’autre à la cannelle pour donner de la force pendant tout cela. Ça serait toujours un début de payement quelque part.

Il soupire longuement quand elle bute sur un passant et encore plus quand elle commence à s’excuser longuement pour la chose, beaucoup trop longuement à son gout, mais il la laisse faire pour une fois, frappant doucement sa main pour la retenir de tapoter le haut du crâne d’Eryn. Repartir lui fit avoir un long soupire. De soulagement tout de même, seulement la marche fut de courte durée. Déjà elle s’excusait à nouveau et faisait marche arrière pour prendre ses affaires de révision qu’elle avait oublié. Cette fois, après l’avoir attendue sagement, après l’amour entendu s’excuser une seconde fois face à lui il porta tout de suite sa main sur le haut de son crâne et le tapota doucement.

« Tu as bien ta tête sur tes épaules, donc ne t’excuses pas. Décide plutôt ce qu’on va faire en révision, moi je choisirais la place. »

Il reprit doucement la marche après lui avoir tendrement ébouriffé les cheveux.


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 590
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Jeu 27 Oct - 0:25
Ambros lui fit la description de la pièce de manière très sommaire. Elle serait donc confortable ? Tant mieux, elle le crut sur paroles. Elle était naïve la petite, à n'en pas douter ! Mais quand c'était ses amis, elle les croyait mots pour mots. Elle ne pouvait même pas imaginer qu'ils lui mentent. Mentir, d'ailleurs, elle savait pas. A chaque fois elle se faisait chopper. Sauf une fois, mais cette fois là elle voulait oublier. Ainsi donc elle croyait tout le monde. Elle n'avait pas grandi. Un jour il faudra bien. Eryn était majeure. Mais elle voyait toujours le monde simplement. Trop simplement.

Elle était allé une seule fois au salon de l'harmonie. Pour la visite guidée. Elle avait pour habitude de réviser dans sa chambre ou en plein air. Comme le disait si bien Ambros, il lui fallait un endroit sans trop de bruit, juste assez pour ne pas se sentir oppressé. Ambros il avait toujours cet aspect calme, tranquille. Il paraissait toujours savoir où il va, tout bien clair dans son esprit. Il avait l'air studieux et voulait toujours approfondir son savoir. Au fond, Eryn le jalousait un peu pour ça.

Il lui proposa plusieurs matières à étudier, mais revint sur son choix. Pourquoi Eryn serait gêner d'apprendre ?

« Pourquoi tu dis ça ? »

Elle commença à faire le chemin dans sa tête. L'hormonologie et la reproduction. C'est la science des hormones pour l'un et le processus de création de la vie pour l'autre. Qu'y-a-t-il de gênant là dedans ? Eryn était bonne dans cette matière, et aucun chapitre ne lui donnait particulièrement de mal. Elle fit vite fait le cours dans sa tête. L'hormonologie permettait notamment la croissance de distinction entre différents genres. La reproduction, c'est la fécondation... Non il faut revenir avant... Quels sont les choses qui différencient l'homme de la femme ? Comme féconde-t-on un œuf ?... Simplement en... Elle rougit d'un coup. Elle venait de comprendre et des images qu'elle ne connaissait que très mal apparurent dans son esprit. Eryn secoua la tête, non elle ne pouvait pas penser à ça, c'était dégoûtant ! Mais elle devait être ridicule. Son cerveau fit une mini explosion et elle se calma d'un coup, encore toute rouge.

La rhumatologie, c'est bien aussi !

Après son retour des casiers, Ambros lui avait tapé sur la tête, comme à son habitude, puis lui avait ébouriffé les cheveux, processus duquel elle ne pouvait s'empêcher de pousser des petits gémissements d'oppositions, bien plus proche des jérémiades que de la protestation. Au fond, elle aimait bien ce petit processus, mais comme elle se faisait surprendre à chaque fois, c'était gênant. Elle reprit la marche en grommelant un peu, mais de manière comique, faisant la fausse vexée, avant de reprendre la discussion là où Ambros l'avait laissé, un large sourire aux lèvres.

« Tu sais, on va révisé ce que toi tu as besoin. Si tu penses que les hormones et la reproduction te font défauts, on peut le réviser, franchement ça ne me dérange pas ! Après je m'en sors peut être mieux en rhumatologie... Mais j'arriverai à t'expliquer tout, j'en suis sûr ! »


Et elle sourit une nouvelle fois en penchant la tête. Son discours était entre l'enfant et l'adulte. Elle avait l'âge d'Ambros mais la taille de l'homme quand il ne devait pas avoir 14 ans. Elle avait un comportement amusant et léger quand ses propos répondant clairement à la question de manière plutôt précise. C'était ça Eryn. Quelqu'un qui ne veut pas grandir.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Lun 31 Oct - 13:30
Tu lèves les yeux vers Eryn quand elle te demande de pourquoi tu lui demande ce qu’elle choisit pour la révision. Tu en aurais presque sourit de joie de voir un personne non dérangé par le sujet, avant que son visage rougir d’un coup. Ah bah non. C’est juste le temps que cela arrive à compréhension des énoncés. C’était tout de même amusant de vouloir y croire un peu tout de même. Tu remontes doucement tes lunettes sur le haut de ton nez avant de définitivement entrer dans la pièce.

« Ne te force pas, on révisera la rhumatologie simplement. »

Il lui prit doucement la main pour l’amener vers la place libre avec coussin et table pour s’y placé tranquillement. Il y avait peu de monde dans la pièce et l’ambiance était vraiment calme. De son sac il sortit rapidement un boite à gâteau avec quelque guimauve dedans pour faire une pause plus tard dans les révision qu’il posa sur la table avant d’attraper son livre de cours et de l’ouvrir rapidement au chapitre portant sur la rhumatologie rapidement. Ce qui l’intéressait aujourd’hui était les maladies propres au squelette.

« On pourrait commencer par les causes de l’arthrose, son dépistage, ses traitements sans magie et comment développé ça avec la magie, puis enfin par les conseils à donner pour réduire les risque d’en avoir. Ça devrait nous prendre assez de temps, nous devons voir ça dans cinq à six semaines en cours je pense pour ma classe, mais j’avoue avoir ma mère qui se plaint de douleur ressemblant à de l’arthrose. Voir le sujet rien que pour cela me plairait beaucoup. »

Tu étends un peu tes jambes avant de tes mettre le plus confortablement possible pour le reste de séance de révision. Faire croire que ça te plairais plus que le reste est un moyens de ne pas qu’elle s’excuse de l’avoir plus ou moins fait changer de sujet, puis c’était tout de même vrais. Doucement ton doigt tapote ta boite mise sur la table comme pour lui indiquer qu’elle pouvait se servir quand elle le souhaita sans pour autant le dire. Tu le dirais peut-être plus tard si jamais elle ne faisait pas le premier pas évidement.

« Tu as peut-être une autre maladie ou cause que toi tu souhaites voir, propose, on peut peut-être faire les deux si on s’organise bien. »

Il veut la pousser un peu à exprimer son avis et pas simplement se laisser pousser par ses envies à lui quelque part.

« Au fait Eryn, tu le vis bien d’être ici ? Oh ! Et avec Lizzy nous t’avons écouté au festival et c’était vraiment beau à entendre. »


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 590
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Mar 1 Nov - 10:59
Ambros semblait quelque peu déçu de la réponse d'Eryn. Il semblait vraiment vouloir réviser l'hormonologie et la reproduction. Pourtant, ça ne la dérangeait pas, mais peut-être que sa réaction l'en avait dissuadé. Ambros il était comme ça. Avec Eryn, il se faisait toujours passer après les autres, pensant d'abord à leur propre bien, et pas au sien. C'était particulier, il se démarquait du lot. Eryn aussi était comme ça, mais bien souvent c'était celle qui avait besoin d'aide. Les gens comme ça sont rares dans le monde, et c'est une véritable bénédiction que de les connaître. Ambros en faisait bien parti, et il avait jugé bon de se fixer sur la rhumatologie. Sans qu'Eryn ne puisse dire mot, il entra dans la pièce.

Alors Eryn fut subjugué par la beauté paisible du lieu. Les tons rouges qui tapissaient les murs et les sièges donnaient au lieu un ton très solennel, souligné par les quelques bordures dorés. C'était prestigieux. Eryn se sentit tout d'un coup toute petite. Une douce musique était joué et la salle, pourtant grande, n'abritait que peu de personne. Ambros lui attrapa la main et l'attira à l'intérieur afin de savoir, alors que la canadienne était encore complètement subjugué par le lieu. La place fut donc canapé et siège magnifique autour d'une petite table en bois sculpté. Eryn s'assit doucement, soucieuse d’abîmé le mobilier, et surprise par tant de luxe. Franchement, elle avait raté quelque chose !

Ambros déposa une boîte en métal, visiblement pour gâteau, qui tinta au contact de la table. La curiosité mal avisée d'Eryn lui hurlait d'ouvrir la boîte, mais elle s'en retenait bien. Le seconde année lui ne perdit pas de temps et sortit son livre. Eryn le connaissait bien : elle l'avait lu et relu l'année dernière. Ainsi donc, il voulait parler des maladies qui touchent le squelette.

« Hum, si je ne me trompe pas, l'arthrose touche les articulations et le cartilage alors, évidemment, c'est de la rhumatologie et ça touche en partie le squelette, mais il me semble qu'il appartient à la grande partie -justement- sur les articulations. Je ne suis pas sûr je peux me tromper ! Je crois qu'il touche majoritairement le cartilage, le liquide synovial, et en partie le muscle et les os. Désolé je me souviens pas très bien de l'organisation des cours... Bon, c'est parti »

Elle étira ses doigts, produisant un petit bruit de craquement fort désagréable, et surtout déconseillé pour, justement, éviter cette maladie. Elle s'approcha alors de la table, jusqu'à présent affalé sur le dossier de la chaise, et se pencha sur le livre qui était alors ouvert à la page d'introduction du chapitre. Ambros semblait enthousiaste sur le sujet, notamment car il concerne sa mère. La mère de la canadienne n'avait pas d'arthrose elle, mais avait ses derniers temps des maux de têtes chroniques, ce qui avait le don d'effrayé Eryn. Mais elle était en bonne voix de récupération, et tout ce qui touche au cerveau est bien compliqué. Penser à sa mère la coupa sur son élan de cours. Du coin de l’œil, elle vit les jambes d'Ambros se déplié de l'autre côté de la table - qu'est-ce-qu'il était grand ! - proche des jambes pliées d'Eryn. Celui-ci tapota sur la boîte métallique, comme pour attiré l’œil d'Eryn dessus. Il voulait dire qu'elle pouvait se servir ? Elle n'osait pas : et si le contenu ne lui plaisait pas ? Et ça ne se faisait pas... Si ? Elle se pinça la lèvre pour ne pas sauter sur la boîte, et simplement l'oublier.

Ambros lui posa alors deux questions, la première était tout à fait légitime, et Eryn allait répondre mais celui-ci l'en empêcha en lui demandant comment elle se sentait ici, enchaînant directement sur un souvenir du festival d'été, ayant eu lieu il n'y a pas longtemps.

« Merci ! Oui, tout se passe bien. Tout le monde est gentil. Mais... »

Son visage, qui était alors très innocent, s'assombrit un peu, elle pencha la tête instinctivement comme pour se cacher, et de continuer

« Juste que certaines personnes me manquent... »


Puis elle se reprit, se redressa d'un geste et eu un petit rire gêné, avant de sourire franchement

« Mais je me dis que j'ai vraiment eut de la chance de venir ici ! Sinon j'aurai pas pu tous vous rencontrer ! Et ça c'est génial ! Et puis il fait meilleure qu'au Canada, et je suis loin de toute la pression de la ville, la forêt c'est bien plus calme. Désolé si j'ai un peu plombé l'ambiance !... »

Elle ne pouvait s'empêcher de s'excuser, elle se sentait coupable. Et comme elle sentait qu'elle allait encore se prendre une tape sur la tête, elle s'empressa de changer de sujet.

« Donc l'arthrose : elle touche un dixième de la population canadienne, tu le savais ? C'est pas négligeable. Il me semble que l'arthrose du genou est assez fréquente, elle porte même un nom propre à elle : gonarthrose . Ainsi, ce serait provoqué par l'action mécanique répété, qui endommagerait le cartilage. Il y aurait des micro traumatismes, tu sais quand par exemple une partie d'un muscle se déchire, fin bref c'est pas le sujet. Il serait aussi lié à la génétique et à un processus d'inflammation. Ce serait le résultat d’un déséquilibre des mécanismes continuels de dégradation et de reconstruction du cartilage. »


Elle avait sortit une feuille de son sac et un crayon et avait commencé à dessiné rapidement une articulation, de façon schématique et clair. Elle traça avec une autre couleur les parties endommagées par ce qu'elle venait d'expliquer, utilisant flèche et petit éclair pour imager.

« Donc ça, c'est le début. Je pense que tu as compris ? »

S'il n'avait pas compris, c'était mal barré. Après un regard vif vers la boîte de métal, elle se redressa, s'éloignant un peu de la table pour poser une question.

« Et toi ? Tu te sens bien ici ? »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Mer 2 Nov - 22:08
Ta tête hoche simplement au rythme d’arrêt de chacun de ses phrases, comme pour bien indiqué que tu suis bien ce qu’elle dit. Tu l’écoute expliqué la maladie en lisant en même temps l’explication donner dans le livre. Tu as l’impression qu’elle se perd dans ses explication de base, c’est ça, mais il y a un effet de répétition, mais bon c’était du rappel de cours du coup ce n’était pas si étonnant que cela. L’idée était là et tu n’allais pas chipoter plus, ce n’était qu’une séance de révision, pas un concours pour un concours quelconque, puis même tu n’étais pas certain de cela. Par contre tu grince un peu des dents en la voyant clairement craquer ses doigts.

« Ne fais pas ça. »

Sa voix est partie toute seule, comme celle d’un parent qui te reprend sur une connerie, pince sans rire. Il n’aime pas qu’on connaisse les risques et qu’on s’amuse tout de même avec sa santé. Même pour un simple craquement de doigt, encore plus quand en ce moment même on étudie la maladie pouvant résulter de ce risque. Quand elle s’excuse pour le fait de soi-disant plomber l’ambiance il soupire et lui tapote doucement la tête sans rien dire. Il prend une faible respiration avant d’écouter la suite de l’explication d’Eryn assez studieusement avant de regarder son schéma.

« Je ne savais pas pour le fait que le Canada était autant toucher, je sais que je ne regarde jamais les chiffres pour l’Irlande. Je pense qu’on peut résumer que l’arthrose est une dégénérescence du cartilage des articulations sans infection ni inflammation particulière. Cette dégénérescence conduit à une destruction plus ou moins rapide du cartilage qui enrobe l'extrémité des os. Cette destruction s'accompagne d'une prolifération osseuse sous le cartilage En tout cas c’est ainsi que c’est expliqué dans le livre. Tentons de faire un résumé simple de la maladie, plus on la comprendra avec des mots simples, plus il est facile de retenir le tout et ensuite de pouvoir l’expliqué à un possible patient. »

Tu n’aimes pas te prendre la tête. Tu aimes apprendre, mais pas bêtement n’est pas intéressant. Il est important de pouvoir garder en tête facilement ce qui est appris pour le ressortir tout aussi facilement en moment d’urgence. Il faut que même dans un stresse intense la réponse soit automatique, spontanée, présente sur le bout de la langue et n’ai aucun mal à sortir de ta bouche. C’est ainsi que toi tu vois la meilleure révision possible, puis même si c’était de l’apprentissage de cours il fallait que ça soit compris et pas bêtement répété. Tu hoche tout de même la tête doucement.

« En tous les cas je pense bien avoir saisi la chose. »

Il capte le regard sur la boite et finit par l’ouvrir de lui-même. Peut-être que c’était cela qu’elle attendant sans rien dire.

« Sert toi, il y a des guimauves pomme, framboise, vanille et chocolat. J’aime bien être ici, même si parfois voir ma mère et Thomas ou certain de mes amis irlandais ma manque un peu. Je crois que c’est une bonne chose qu’on est des choses qui nous manque, car ça veut dire qu’on a un but de quelque chose qu’on souhaite revoir, revivre, du coup on avance pour ça, un peu en tout cas. Ce n’est pas plombant, mais motivant. Tu ne crois pas ? »

Tu lui offre un petit sourire avant de prendre un stylo pour prendre quelque note rapidement pour la définition de la maladie.


« Tu sais, parler de ce qui nous manque aide parfois à se sentir mieux, si jamais tu as besoin. »


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 590
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Dim 20 Nov - 19:16
Ambros lui avait tapé sur les doigts au moment où elle les avaient craqués. Elle eut un petit temps de pose, un peu d'incompréhension avant de reprendre son exposé. Pourquoi avait-il fait cela ? Elle parlait de l'arthrose et... L'arthrose... Qu'est-ce-qu'elle pouvait être bête ! Faire ce geste alors qu'on parlait de ses symptômes et d'autres choses très peu agréables ! En plus le son était agaçant. Elle s'en voulut intérieurement mais elle était en plein monologue, elle ne pouvait pas changer de sujet ainsi, comme ça, d'un coup.

Ambros, il lui avait aussi tapé sur la tête. Amicalement, comme toujours avec lui. Eryn encaissa le coup en l'accompagnant doucement. Elle venait de finir ses explications, et Ambros venait à répondre. Il lu la définition du livre, qui utilisait des termes un peu trop soutenu au goût d'Eryn avant de proposer d'en faire une plus courte, à la grande joie de la canadienne.

« Je propose -je m'excuse d'avance je ne suis pas très doué pour ça, parce que... Enfin bon, bref. L'arthrose est une usure du cartilage au niveau des articulations. Il est provoqué par les mouvements répétés d'une personne. Il provoque donc une douleur sans pour autant inflammer -ça se dit ça ? - ou s'infecter. Cela pousse l'organisme à reconstruire une structure osseuse en dessous du cartilage. Ainsi, ça provoque des douleurs. C'est bien ? »

Elle utilisait une fois des termes inexistants puis des termes techniques. Pauvre petite chose embrouillée. Quand on lui demandait comme ça, en cours, d'expliquer quelque chose, elle se perdait toujours dans des détails beaucoup trop inutiles et techniques. Ambros avait raison : il fallait apprendre à résumer, faire simple, dire l'important.

Il ouvrit la boîte à guimauve. Eryn ouvrit grand les yeux, et lorsque Ambros lui en proposa un, c'était presque comme si elle n'avait pas mangé depuis 3 jours tant elle se jeta dessus avec énergie. Elle mangea sa friandise -coup fraise, prise au hasard- en dévorant les paroles d'Ambros. Elle lui rendit son sourire amicale avant de lui répondre.

« C'est des mots sages ! Mais c'est difficile. Moi j'ai vraiment du mal. Moi ya aussi les paysages qui me manquent. La neige. La ville, tout. Enfin. Je sais pas comment expliqué.. J'ai fait des magnifiques rencontres, c'est sûr. »

Elle regarda en l'air, s'appuyant de nouveau sur le dossier de la chaise.

« Je ne pense pas que parler de ses doutes soit toujours bénéfique. En tout cas moi j'y arriverai pas. Il y aura toujours quelques choses cachées au fond de moi je pense... »

HRP: Désolé, c'est pas très long...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Mar 22 Nov - 6:26
Encore une excuse et encore ta main qui vas tapoter doucement le haut de sa tête, cette fois tes doigts s’attarde à ébouriffer un peu ses cheveux au passage avant de laisser retomber ta main à coté de toi. Quelque part eu fond de toi tu sais que même si Eryn s’excusait vraiment pour quelque chose de grave ou qui demande simplement une excuse tu aurais parfaitement le même geste pour elle. Elle est pardonnée d’avance, immuablement, comme si elle avait des tickets d’avance, en tout cas tu y crois. Puis, même, tu ne vois pas ce qu’elle pourrait de base te faire pour que tu ne lui pardonne pas ou que simplement elle est besoin de ton pardon. Eryn est trop elle pour cela, tu es trop toi aussi, vous êtes trop vous.

« Ce résumé est très bien, alors ne t’excuse pas. Je note cela en tout cas. »

Pour appuyer tes mots tu te mets à écrire le plus studieusement ce qu’elle venait de dire. Comme un bon élève. La voir apprécier les sucreries que tu as préparé te fait plaisir, flatte correctement ton ego et te donnerais presque envie de bomber un peu le torse de fierté. Ce n’est pas du narcissisme, juste du plaisir d’avoir réussis ce que tu aimes faire de base. Il faudra tout de même dégonfler un peu tes chevilles et tu te retiens du coup aussi de faire un commentaire sur ce que tu as fait pour ne pas pousser au compliment à outrance. Par contre tu te laisses à l’indiscrétion de ressentir par empathie ce que ça lui fait de manger la guimauve et c’est plaisant comme sensation.

Tu l’écoute des plus religieusement pour la suite. Ton empathie est resté accrocher à ses sentiments pour tenter de comprendre, pour trouver les mots juste, mais tu n’aies pas certain de les avoir. Après tout de comment on vit le mal du pays est propre à chacun, qu’importe de comment on tente de réconforter ça reste quelque chose de très personnelle. Tu laisses ta magie se dissipé pour ne plus ressentir ce qu’elle ressent et lui attrape la bout des doigts et fait de petit rond avec sa pulpe dessus. C’était un geste que ta mère faisait souvent quand tu étais petit pour te rassurer.

« Cela dépends de chacun. Il n’y a pas de méthode miracle. J’ai tout de même tendance à penser que se replier sur soit même et ne pas laisser sortir notre mal être fini toujours par nous empoisser à un moment ou un autre. »

C’est une leçon que tu ne sais que trop bien Ambros. C’est quelque chose que tu expérimente régulièrement pour en connaitre l’effet néfaste et aussi ironique que ça puisse être, alors que tu conseil de parler aux autres, toi tu t’enfermes dans ton silence de ce qui ne vas pas. Parfois tu laisses échappé deux trois choses qui commence vraiment à te faire mal, mais rien qui te permettrait de vraiment ne plus avoir ce poids inutile en ton cœur.

« Avoir un jardin secret est à double tranchant, mais pas une mauvaise chose. Vas simplement à ton rythme et tout ira bien. Profite de ce qui t’arrive. Tu ne rentres pas chez toi pour les vacances ? Sinon tu sais, ma mère a toujours une place de libre chez nous, elle est un peu spéciale, mais sera ravie qu’on est de la visite. Si tu veux changer d’air l’Irlande est jolie, puis on a parfois un peu de neige nous aussi. »

Le moment de révision te semble loin là tout de suite. Vous pourrez toujours vous y remettre ensuite, ce n’est pas comme si c’était urgent de base, simplement une envie quelque part.


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 590
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Jeu 24 Nov - 9:29
Décidément, il avait décidé qu'elle aurait les cheveux ébouriffés. Elle ne put s'empêcher d'essayer de les plaquer sur le reste de la masse. Quelques cheveux rebelles décidèrent de rebiquer. Eryn n'avait pas le contrôle de ses cheveux visiblement. Pourquoi Ambros faisait-il ça? Elle avait l'air ridicule. Il ne pouvait s'en empêcher, c'était un signe amicale frénétique. Pour prouver que ça reste en vigueur. Pour montrer qu'on tient à la personne. A moins qu'il apprécie la bataille qu'offre Eryn à ses cheveux. Il admire surement l'amoncèlement de cheveux rebelles créant une montagne difforme sur le petit visage canadien. Ou encore, c'était une preuve qu'elle n'avait pas besoin de s'excuser, que ça n'en valait pas la peine. Surement les trois en même temps. Mais Eryn c'était l'excuse incarnée. Elle s'excusait pour un oui ou un non. Pour ce qu'elle fait, de bien ou de mal. D'elle-même. Il y a toujours une raison pour s'excuser. Pour être remis en cause. C'était peut-être un complexe. Le complexe d'Eryn. Tout est de ta faute, d'une manière ou d'une autre, excuse toi. C'était un poil trop poussé quand même.

« Merci... »

Elle s'attendait à des remarques, des choses à améliorer. Elle ne savait pas, quelque chose, un reproche, quelque chose d'imparfait. Et lui écrivait paisiblement, presque déconnecté du monde, en prenant son temps. Le stylo dessinait des courbes et des traits fins. Son écriture était lisible, plus que d'autres garçons en tout cas. Elle resta accroché à son écriture. Il semblait heureux, rien par l'ampleur que prenait les lettres. Il avait un petit sourire. En relevant son regard, elle vint à observer le bombement de torse d'Ambros. Il semblait fier. Il lui en fallait peu, mais peu c'était déjà bien. Il faut s'en contenter. Il faut rester focaliser dessus pour tenir toute une journée. En cela, elle admirait Ambros, elle n'y arrivait pas. Quoi qu'il se passe, elle devait l'exprimer. Bon, elle n'avait plus le droit de pleurer, mais c'était dur parfois...
Lorsqu'elle parlait de son mal du pays, elle était troublée. Le pays lui manquait. Les odeurs, les rues, ses amis, évidemment, classique. Mais c'était plus profond. Ce n'était pas tant le Canada qui lui manquait. Mais en quelque sorte elle voulait fuir. Shinrin Yoku lui avait apporté beaucoup, mais ces derniers temps, non, ça n'allait pas. Elle voulait retourner à son ancienne vie, paisible, tranquille, sans problème. Avec son père, sa mère, devant une cheminée où le feu brûlerait fièrement. Comme avant. Elle avait eu peur de venir, d'affronter l'étranger, l'inconnu. Voila, Eryn elle avait peur de l'inconnu, de ce qu'elle ne connait pas, que tout ailles mal, car tout peut mal se passer. Couplé à sa fâcheuse manie de toujours s'excuser, elle ne pouvait s'imaginer que le pire, tout le temps. Elle aimait Shinrin, mais elle avait peur. Peur de ce qu'on aime... Tout de même...

« C'est sûr. Tu as raison. Mais déjà faudrait-il que je sache ce qui ne va pas. »

La fin de sa phrase, elle ne l'avait presque pas dit. Elle ne savait pas et à vrai dire elle ne voulait pas vraiment savoir. Encore une fois elle avait peur de le dire. Comme toujours. Elle avait peur de faire face à sa peur. Peur d'avoir peur. C'est comique. Elle eut un rire frénétique. Pourquoi fallait-elle qu'elle soit comme ça? Pourquoi devait-elle hésiter sans cesse? Hein? Elle ne pouvait pas être simple, ne penser à rien, comme elle le montre pourtant si bien! Non, il fallait qu'elle craigne, qu'elle rit ou qu'elle pleure de manière à ce qu'on l'entende, pour ne plus y penser, faire autre chose, sentir qu'on tient à elle, se rassurer. Elle était vraiment égoïste. Eryn tu es égoïste. Réalise le. Elle prit une guimauve et se l'enfonça dans la bouche pour ne plus y penser. Elle avait senti ses dents se resserrer, ses paupières s'abaisser et sa main se plaquer sur son menton. Elle ne devait rien montré. Problème, elle n'avait pas vraiment écouté ce que venait de dire Ambros, juste de trop mots, à la fin. Mince. Idiote.

« Oh euh, oui euh... Enfin... Pardon j'étais ailleurs, je repensais au Canada. »

Elle eut un rire frénétique. Elle mentait mal, très mal. Elle était gêné , ça se voyait. Mais son incapacité à mentir le rendait presque plausible, la bouche bafouillant, les yeux cherchant de l'aide chez Ambros, mais surtout à voir s'il avait compris, la main derrière la tête. Elle s'en voulait de mentir pour ça. Puis son cerveau décida de lui rappeler la fin de la proposition d'Ambros.

« Oh euh, je rentre chez moi pour les vacances, et puis ça me permet de revoir mes parents, mais, enfin.. Euh... Oui pourquoi pas, ça pourrait être sympa »

Elle bafouillait encore, mais elle avait su se reprendre, oubliant ses anciennes pensées. Comme toujours, toujours à remettre à plus tard. Elle souriait de son air enfantin, et dans même pas deux jours, elle se remettra à se lamenter sur son état. C'était Eryn. La stupide Eryn.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Sam 26 Nov - 20:15
Elle est mal, tu le ressens, même sans ton empathie, même sans ton indélicatesse. C’est grisant, déprimant, pas des plus vivants. Est-ce que continuer de réviser dans ce genre d’ambiance est vraiment une bonne idée ? Certainement pas. Quoi qu’elle en dira c’est fini pour aujourd’hui et tu le sais Ambros, il y a des choses plus important que les cours, surtout des cours hors programme pour toi et de simple révision pour elle. Les examens étaient dans assez de temps pour que vous ne vous preniez pas la tête avec cela et surtout, le point le plus important Eryn te semblait si fragile actuellement que continuer serait comme ignorer son mal être.

Le faux rire frénétique qu’elle avait eu n’était pas passé. C’est un peu comme si elle tentait de porter un masque face à toi et tu ne voulais pas de cela. Tu refermes ton livre de cours et viens t’assoir plus près d’elle. Cette fois tout doucement ta main vient remettre de l’ordre dans les cheveux que tu as ébouriffé un peu plus tôt. Le contact est ce que tu sais le mieux faire, c’est ce qui marche le mieux selon toi. Eryn avait beau sourire là tu te sentais pas de la laisser avec son masque comme si de rien n’était, puis même un jour il te faudrait prendre la place de Shion, un peu et quel genre de maman de substitution serais-tu de laisser quelqu’un dans son mal être ?

« Eryn, ne te force pas. Tu sais, à force de vouloir être forte et de ne pas te laisser aller tu vas simplement avoir encore plus mal. Si tu veux pleurer, pleure, mais ne fait pas de faux sourire, c’est laid et blessant. »

Tout cela est dit très doucement et calmement, pas comme un reproche, mais comme une envie qu’elle vide son sac et se laisse aller. En ce moment tout dans l’établissement était de plus en plus morne et laisser les autres emporter dans cela allait forcément accentuer cela.

« Parle de tout ce qui te manque, de ce que tu veux fuir d’ici, de ce que vas pas, de ce qui te rend triste ou en colère, soit égoïste si tu le veux, mais ne te force pas à sourire. »

Pas maintenant en plus, pas alors que le sourire forcé devrait être gardé pour plus tard, quand ça sera encore pire et que là il faudra faire face. Tu ne veux pas être défaitiste, mais un peu de réalisme n’a jamais fait de mal à n’importe qui. Avec le spectre des Yajuus au-dessus de vos têtes à tous savoir qu’il faut garder vos faux sourires pour plus tard est une réalité. Pas que tu souhaites spécialement voir Eryn mal ou pleurer, mais si ça pouvait alléger son poids sur ses épaules ça serais tellement bien. Ta main continue son action sur ses cheveux et même si le mal a été fait avant c’est un peu moins pire, peut-être.

« Sinon on peut aussi aller faire la fête. Oublier les révisions et simplement se laisser aller. Changer d’air, avoir quelque chose qui fait oublier tout cela. Je suis vraiment désolé de t’avoir demandé comment tu vivais tout cela, à cause de moi tu ne sembles pas bien. »


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 590
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Moments calmes [PV : Eryn] Mer 1 Fév - 15:25
Ambros sentait qu'elle allait mal visiblement. Pourtant elle ne le voulait pas. Elle allait mal, elle allait souvent mal. Quand elle est seule, quand on lui confie une mission, quand elle doit faire quelque chose. Elle n'a pas beaucoup de détermination, aucune confiance en soi et toujours peur de décevoir. Elle est craintive, Eryn. Pourtant, elle a les capacités, elle le sait. Elle arrive souvent à faire ce qu'elle veut. Mais voilà : une petite voix, tout au fond d'elle lui rappelle sans cesse ce qu'elle a raté, ce qu'elle aurait du faire, les conséquences qu'elle va en tiré. C'était une sensation horrible. Il n'était pas toujours là, ce démon. Quand elle passait du temps accompagné, qu'on la réconfortait, tout allait mieux. Elle souriait, riait, et le monstre disparaissait jusqu'au soir.

Ambros faisait parti de ces personnes qui lui remontaient le morale, rien que par sa présence rassurante, son sourire chaleureux ou encore sa voix douce. Il la fixait, alors qu'elle voulait se cacher. Elle n'aimait pas apparaître comme ça, et pourtant elle le montrait, car au fond, tout ce qu'elle voulait c'était d'être rassuré. Soudain, l'Irlandais se lève et se rapproche d'Eryn, avant de lui remettre en ordre les cheveux. Eryn se redressa, surprise, se demandant ce qu'il se passe. Ambros continuait de la regarder avec insistance, et sans répondre au dernier dire d'Eryn, changea de sujet. Il incitait Eryn à s'exprimer, à lâcher son sac. Un poids s'envola des épaules de la Canadienne, qui vint instinctivement poser sa tête sur l'épaule d'Ambros. Le regard dans le vide, son faux sourire s'effaça. C'était vrai, c'était méchant de mentir. C'était mal. Elle se mit à s'en vouloir. Elle s'en voulait toujours quand elle mentait, mais là étrangement, ça lui faisait plus mal que d'habitude. Il avait raison, encore. Avec sa voix calme de grand mentor.

« Pardon... Je ne voulais pas être blessant, je... Je sais pas, je sais plus. Je veux pas pleurer. Je me le suis interdis. C'est long. Mais... Enfin je... »

Elle ferma les yeux, le temps de réfléchir à ce qu'elle allait dire. Eryn voulait toujours répondre dans la précipitation, sans réfléchir aux conséquences. Elle ne savait pas formulé, développé, modelé ses mots pour se faire comprendre. Elle ne devait pas être facile. En se remémorant ses pensées, elle revint sur la peur.

« J'ai peur je crois. J'ai peur de tout. De tout ce qu'il y a autour de moi. De tout ce qu'il pourrait se passer. Chez moi, je ne me souciais de rien, j'avais rien à craindre. Non pas qu'ici je ne sente pas comme chez moi, mais... Ce n'est pas pareil. Je vous adore, je vous assure ! Je ne sais pas comment j'aurai fait pour être aussi heureuse sans vous ! »

C'est vrai, elle se sentait bien avec ses amis, tous. C'était une nouvelle famille. Elle avait passé de fabuleux moments. Elle aurait voulu ne penser qu'à ça. Elle se redressa et se mit à sourire. Elle repensa à cette fois où elle avait taché l'habit d'Ambros avec sa boisson. On lui avait alors administré une frappe sur la tête mémorable, à vrai dire, elle avait essayé de la fuir en vain. Enfin bon ce n'était pas le sujet, mais ça lui avait changé les idées. Il fallait qu'elle passe au dessus de tout ça. Et qu'elle arrête de passer du coq à l'âne quand elle pense.

« Tu as raison. Tu as mille fois raison. Je m'excuse d'avoir fait un faux sourire. J'ai tellement de chose qui me passe dans la tête à la seconde si tu savais ! Merci Ambros, rien que pour m'avoir donner la chance d'en parler ! »

Sa voix se fit plus vive, joyeuse en quelque sorte. Elle avait retrouvé son air enfantin et s'enfourna une guimauve dans la bouche.

« Bon, tu as eu une bonne idée. Je suis pour sortir. J'avoue n'avoir jamais vraiment fait « la fête » à proprement parlé, je ne sais pas si je m'y sentirai bien. Par contre, je te paye un café ? »

Elle se leva et tendit la main vers Ambros, pleine de conviction. C'était étrange comment elle changeait d'humeur en si peu de temps. Elle se demanda comment ça rendait, vu de l'extérieur. Oh ! Ouste le manque de confiance en soi ! Eryn attrapa finalement le bras du grand bonhomme avant de l'enlacer. Avec force. Avec le peu de force qu'elle avait. Elle s'en détacha ensuite avant de lui offrir un sourire rayonnant.

« Encore merci ! Ah oui, aussi, c'est pas ta faute, ne t'en fais pas. C'est moi qui m'excuse d'avoir plombé l'ambiance !»

Allez, dépêche toi, un café t'attend.
HRP: Voila! J'ai enfin répondu, honte à moi ;; Alors je sais pas si on peut considéré qu'il est fini, en quelques sortes je dirai? Je sais pas qu'en penses-tu? J'espère que ma réponse te va, j'en suis pas fier perso ;;
Voir le profil de l'utilisateur
Moments calmes [PV : Eryn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: HRP :: Archives :: Rp terminés-

Sauter vers: