AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Roaring fire ■ feat Rory
avatar
Ume

Messages : 277
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 6ème année
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Roaring fire ■ feat Rory Mer 1 Fév - 23:04
Tout était confus. Tout semblait être nuages noirs, brume épaisse, aura sombre. A ton réveil, tu avais l'impression d'avoir dormi pendant au moins dix longues années. La tête lourde, les jambes engourdies. Tu avais eu du mal à te lever. Tu ne savais pas trop ce qui s'était passé, mais la première chose qui t'a traversé l'esprit, c'est la frayeur de rater les cours. Alors tu as regardé l'heure, et tu t'es empressée de te diriger vers ton cours d'innovation magique.

Mais il n'y avait personne dans la salle.
Personne.

Tu as d'abord cru t'être trompée de salle. Puis tu as cru à une mauvaise blague. Toutes les salles étaient vides d'élèves. Tu as paniqué. Tu as même envoyé un message à Indie. Tu as paniqué. Puis encore paniqué. C'était la fin du monde.
Puis les bruits de couloir sont arrivés. Neoboros, la magie qui ne fonctionnait plus. Tu n'y croyais pas trop au début, tant tout semblait dérisoire. Tu souriais en te disant que c'était impossible. Alors tu as essayé de faire une boule de feu.
Et rien ne s'est passé.

Depuis, tu t'es enfermée dans ta chambre. Tout était confus. Tout semblait nuages noirs et brume épaisse. Durant ces deux derniers jours, tu n'es pas du tout sortie, et tu n'as quasiment pas mangé. Tu ne savais pas trop où te positionner dans tout ça. En fait, si, tu savais. Mais tu ne savais surtout pas quoi faire, toi qui étais si passive de nature, si obéissante envers les règles. Tu n'as jamais été une personne rebelle ou téméraire, tu n'as jamais fait preuve d'initiative ou de courage.
Mais il n'y avait qu'un chemin possible à prendre. Celui du combat contre Neoboros. Et étrangement, tu savais vers qui te diriger pour cela.

Et te voilà au dortoir des Ajisai, devant la chambre de Rory. Encore hésitante, tu n'osais pas frapper à la porte. En fait, il n'était peut-être pas dans sa chambre, et tu te sentais bête. Et tu ne savais pas quoi lui dire. Comment lui demander. Peut-être même, que tu avais fait un jugement trop hâtif, que Rory était pour Neoboros, qu'il allait te dénoncer...
Alors te voilà au dortoir des Ajisai, sans oser frapper. Et cela faisait déjà trente minutes que tu tournais en rond.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Roaring fire ■ feat Rory Jeu 16 Fév - 10:42


ROARING FIRE
les grands ne sont grands que parce que nous sommes à genoux... levons-nous !

www

Tu étais dans un état lamentable. Lamentable. Et le mot était tellement faible, si faible même. Entre la mort... le meurtre de Franz – parce que bordel, Rory, tu l'avais tué, tu l'avais assassiné, tu étais un meurtrier – et la nouvelle puissance d'Eroboros, tu ne pouvais qu'être mal. Le couvre-feu te tuait, ne pas utiliser tes pouvoirs te rendait malade et tu faisais des aller retours dans ta chambre, tournant en rond jusqu'à exploser. Tu allais partir par la fenêtre et rejoindre Alcyone, sûrement, obligatoirement. Tu avais vécu avec lui depuis octobre et il t'était impossible de ne plus le voir d'un coup, H24 comme tu en avais pris l'habitude, comme ton corps en avait pris l'habitude.

Et encore plus maintenant où ton acte monstrueux te réveillait en sueur la nuit, où le regard de Franz semblait te transpercer de par en part sans que tu ne puisses y faire quoique ce soit. Tu aurais du crever à sa place.

Il faut que tu sortes, il faut que tu sortes car tu étouffes dans cette chambre qui t'a beaucoup trop vu avec Franz, parce que tu étouffes du regard d'Ambros, tu étouffes de cette prison, tu étouffes de ne pas voir Alcyone, tu étouffes de ne pas pouvoir le serrer contre toi, de ne pas pouvoir lui sourire, l'embrasser. Tu étouffes, Rory, tu étouffes et il faut que tu réfléchisses, parce que tu vas combattre et tu le sais, mais il faut que tu te calmes avant ça. Il faut que tu te calmes, que tu réfléchisses, que tu partes combattre. La confrontation avant Eroboros, tu la vivais depuis deux jours, la confrontation avec tes cauchemars, tu la vivais depuis trop longtemps maintenant.

Le sac à dos sur l'épaule, tu ouvres la porte de la chambre que tu partages avec Ambros à la volée et tu fronces les sourcils en voyant Hasegawa devant toi. Tu la juges un peu du regard, de ce regard vert un peu trop perçant, de ce regard vert que les cernes ternissent.

— Qu'est-ce que tu veux, Hasegawa ?

Tu n'étais pas d'humeur à recevoir une leçon, ou peut-être était-elle là juste pour Ambros ? Tu ne les savais pas assez proches pour qu'elle vienne dans votre chambre. Tu ne les savais pas proche du tout, même. A moins qu'elle est été proche de Franz ? Tu serres les dents sans t'en apercevoir et tu l'observes, attendant qu'elle ouvre la bouche.

— J'ai pas huit ans devant moi alors accouche.

Ta voix est un peu forte, un peu violente, un peu trop agressive pour sa simple présence. Mais tant pis, n'est-ce pas, Rory ? Après tout, t'es qu'un con, un égoïste, un meurtrier, un peu plus un peu moins, ce n'est pas très grave, n'est-ce pas ?


HRP : PARDON POUR LE TEMPS D'ATTENTE. En plus c'est un peu beaucoup kk, j'espère que ça te va quand même, des bisous tout plein ! tendresse


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 277
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 6ème année
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Roaring fire ■ feat Rory Dim 7 Mai - 17:59
Tu avais l'impression que ton corps ne t'appartenait plus. Tes jambes ne voulaient plus bouger. Tu pesais le pour et le contre, et rationnellement, tu savais que ce n'était pas une bonne idée. Que tu étais en train de prendre la voie du non retour. Une voie qui allait te plonger dans le noir, une voie qui te guiderait vers des sentiers qui t'étaient encore inexplorés. Celle où tu allais défier une autorité et une hiérarchie que tu respectais tant, celle où tu allais combattre à côté de ceux que tu méprisais tant. C'était ton monde que tu sentais écrouler : ce qui te paraissait logique ne l'était plus, ce qui te paraissait rationnel n'était plus juste, et ce qui était justice à tes yeux n'était plus qu'un jeu d'adultes perfides.

Voilà ce que le simple fait de demander de l'aide à Rory causait dans ton esprit. D'ailleurs, le voilà qui sortait de sa chambre. Tu sursautes, tu ne t'y attendais pas. Tu te sentais prise la main dans le sac, coupable d'un crime que tu n'avais pas commis. Tu voyais l'hostilité dans son regard, et tu savais qu'en ce moment-même, tu le fixais pareillement d'un regard dur, méprisant.

Tu te rappelais à quel point tu ne l'appréciais pas, et à quel point tu ne portais pas cette personne dans ton cœur. Mais parfois, il faut savoir mettre sa fierté de côté. Tu souffles un coup. C'est parti.

« Rory. » (Oui tu ne l'appelais pas par son nom de famille, puisque tu n'avais ni estime ni respect pour lui). « Je vais aller droit au but. » Tu as comme des flammes qui brillent dans tes yeux. Ce n'est plus le moment d'hésiter. « Connaissant ton caractère, je sais que tu n'es pas de ceux qui supporteront Neoboros. » Tu hésites un peu à lui avouer... C'est le dernier moment pour reculer. Pour ne pas t'engager. Tu as un peu peur. Ton cœur bat tellement fort. Comme si tu allais te jeter du haut d'une falaise. « Je sais que tu ne vas pas rester là assis à rien faire. Ce que je veux dire c'est que... C'est que... C'est que tu sais, je suis toujours dans les premiers de la classe ? » Non, ce n'est pas ça que tu veux dire. « C'est que tu sais... j'ai les meilleures notes en théorie de la magie. Et en pratique. Je pourrais brûler la forêt là. S'il le fallait. Mais je peux pas, tu vois ? » Tes yeux sont menaçants. Tu éprouves une haine tellement forte envers le monde entier. « Et je suis prête à tout jeter. Je n'ai plus rien à perdre. » Tu ne trembles même plus. « Utilise-moi, Rory. » Sans vaciller, plus aucune hésitation. « Utilise-moi, je te promets que tu ne le regretteras pas. Utilise-moi pour détruire Neoboros. »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Roaring fire ■ feat Rory Dim 7 Mai - 19:18


ROARING FIRE
i scream and shot

www

Elle met du temps à te répondre et tu la juges du regard comme elle te juge. Tu serres les dents et tu attends, tu attends qu'elle ouvre la bouche. Tu vas pour refermer la porte derrière toi et la quitter quand elle parle enfin et ton visage affiche cette surprise que tu as rarement eu. Pendant un instant, elle arrive à te faire oublier Franz. Pendant un court un instant, elle arrive à te faire oublier que tu es un meurtrier. Puis tu serres de nouveau les dents. Parce qu'elle t'appelait Rory, comme si elle était proche de toi, et tu sais que de sa part, t'appeler par ton prénom sans aucune formalité, c'était te dénigrer, c'était ne pas te respecter, n'avoir aucune estime. Et ça te fait grincer des dents et serrer un poing.

Mais tu te reprends, tu respires et tu l'écoutes, attentivement. Non, tu n'es pas de ceux qui supportent Neoboros, tu es de ceux qui sont déjà prêt à combattre, tu es de ceux qui vont prendre les armes, qu'importe si ce ne sont que des bâtons. Elle s'arrête, te regarde toujours et tu attends, d'un signe de tête, tu lui ordonnes presque de continuer. Et elle ne se fait pas prier. Elle continue, et tu es surpris, vraiment. Et tu le lui montres. Tu es surpris qu'elle soit venue ici, tu es surpris qu'elle s'écrase devant toi, qu'elle se mette à tes ordres.

Tu ne réponds pas, et tu regardes à droite, à gauche, attends un peu, pour voir si quelqu'un arrive, pour vérifier qu'il n'y ait personne. Et tu la tires dans la chambre que tu partages avec Ambros, refermes la porte derrière elle et l'observes.

— Comment je peux être sûr que t'es sincère ? Comment je peux être sûr que t'es pas 100% pour Neoboros et que tu cherches juste à savoir si je suis pour ou contre ? Comment je peux te faire confiance, Hasegawa ? Rien me prouve que je peux avoir confiance en toi. Au contraire.

Tu es quelqu'un qui fonce dans le tas, qui ne réfléchis pas avant d'agir, et pourtant, là, tu fais attention, tu fais vraiment attention car c'est peut-être ta vie qui est en jeu. Déjà que tu vis contre la montre, autant ne pas bosser le vice plus loin en te jetant dans la gueule de Neoboros qui t'enfermera sûrement à la moindre merde que tu feras. Tu sais qu'elle ferait une excellente alliée. Elle est intelligente, connaît pas mal de monde, en sait sûrement plus que toi sur comment pourrait travailler Neoboros... dans tous les cas, elle ne peut être qu'une alliée puissante intellectuellement parlant. Ce n'est clairement pas elle qui allait être en première ligne. Et c'est parce qu'elle ne serait sûrement pas en première ligne que tu as besoin de savoir si tu peux avoir confiance en elle.

— Et qui te dit que moi, je ne suis pas pour ? Après tout, c'est pas plus mal, d'être comme les autres, non ? De pouvoir vivre normalement, de pas être considéré comme une bête de foire vis-à-vis du reste du monde. Qui te dit que je ne vais pas te dénoncer ?

Rien ne lui permettait de le dire. Rien du tout. Mais si vous deviez vraiment commencer à préparer une guerre ensemble, autant que la confiance et le respect règnent, si ce n'était pas votre amour l'un pour l'autre.


HRP : Rory et Sana dans la place, ils vont être les deux têtes pensantes du nouveau groupe. IL LEUR FAUT UN NOM COOL OMG


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ume

Messages : 277
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 6ème année
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Roaring fire ■ feat Rory Dim 18 Juin - 22:23
Tu n'en reviens pas trop de tout ce que tu viens de dire. Tu as un peu le souffle coupé. Tu t'étonnes toi-même. Tu ne te reconnais pas. Tu as l'impression de t'être regardée dans un miroir, et de l'avoir brisé, le poing en sang. Car tu étais dégoûtée de la petite fille sage et passive que tu étais. Et la douleur était intense. Tu venais de perdre tous tes points de repère. Tu ne pouvais même pas décrire à quel point tu étais effrayée, angoissée. Le cœur en folie, la raison envolée.
Mais. Il fallait l'avouer. Tu te sentais renaître. Un vent nouveau soufflait. Tu avais peur, mais cette adrénaline que tu ne connaissais que trop peu te poussait vers de nouvelles portes. Ces nouveaux alliés vers qui tu tendais ta main avec hésitation t'inspiraient un courage que tu n'as jamais eu.

« Tu as raison Rory. Rien ne prouve que tu peux avoir confiance en moi. Moi même je n'aurais pas confiance en moi, si j'étais à ta place. J'ai toujours fait partie de ceux qui suivent les règles, l'ordre établi, la hiérarchie. J'ai toujours tout respecté. Et je pense que c'est d'autant plus frustrant pour les personnes comme moi, qui ont aveuglément obéi. Je me sens tellement petite. Petite face à toi, petite face à tout le monde... je n'ai pas envie de devenir un chien de garde. Je me sens stupide. » Tu as la voix éraillée par l'émotion. Tu ne sais pas comment prouver ta bonne foi. Il a raison, tu n'as aucune preuve à lui apporter. Tu es arrivée à l'improviste, sans même réfléchir à cela. Le pire qu'il puisse arriver, c'est même qu'il te livre à Neoboros. Cela lui ferait un poids en moins. Tu as les larmes aux yeux. Et c'est à ce moment là qu'il choisit d'enfoncer le couteau dans la plaie. Lorsque tu l'entends dire « Qui te dit que je ne vais pas te dénoncer ? », les larmes roulent sur tes joues. Tu es prise au total dépourvu, tu n'arrives pas à rester composée, à maintenir ton calme. Tu trouves la situation tellement ironique : Rory qui fonce dans le tas, inhabituellement méfiant et Sana la réfléchie qui est partie sans rien anticiper. « Je n'ai que ma franchise à te vendre Rory. Tu sais à quel point je ne t'apprécie pas. Tu es arrogant, insouciant. J'ai toujours pensé que tu étais un bon à rien sans avenir. Mais ce sont les bons à rien sans avenir comme toi qui ont la force de faire bouger les choses. Parce que tu n'as peur de l'opinion publique. Tu n'es pas comme moi, tu n'as pas peur qu'on te juge pour la personne que tu es. Et pourtant je suis prête à m'agenouiller devant toi. » Tu sanglotes et tu te sens ridicule, tu t'étouffes un peu dans ton discours, tu as le nez qui coule et les yeux rouges. Tu tousses un peu. « Je n'ai vraiment que du mépris pour toi, je te l'avoue, mais je te jure, j'ai aussi aveuglément confiance en toi. » Tu ne sais plus ce que tu racontes, tu n'as qu'un objectif : le convaincre. « Je.. Ce bracelet que je porte tu vois ? C'est Ewan qui me l'avait offert. Je sais qu'Ewan est mourant. Je ne l'ai jamais dit à personne mais j'aime beaucoup Ewan. Beaucoup. Je suis prête à te le donner s'il le faut pour prouver ma sincérité. S'il te plait Rory. Crois-moi. »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Roaring fire ■ feat Rory Lun 19 Juin - 10:51


ROARING FIRE
i scream and shot

www

Non, rien ne te prouve que tu peux avoir confiance en elle, et c'est sûrement pour ça que tu lui fais confiance, au fond de toi. Hasegawa, tu lui fais confiance. Elle ne jetterait pas des élèves dans la gueule de Neoboros juste pour le plaisir, elle doit détester se trouver pieds et mains liés avec l'impossibilité de faire quoi que ce soit, avec l'impossibilité d'être elle-même, de vivre pleinement. Surtout elle qui se tannait d'être meilleure que les autres, elle qui se pensait supérieure à toi... et maintenant, qui vient-elle voir ? Ça te ferait presque rire si la situation n'était pas si grave. T'as les bras croisés sur ton torse et tu l'observes, tu la juges de toute ta hauteur, la domines par ta prestance et ta taille. Peut-être aurais-tu profité de cette situation dans un autre contexte. Peut-être lui aurais-tu dis d'aller se faire foutre, d'aller voir ailleurs, de réfléchir un peu avant d'agir. Parce que t'as la rancune tenace, Rory, et que le comportement de Hasegawa t'avait toujours énervé, il t'avait toujours fatigué, lassé. Vous n'étiez pas fait pour vous entendre, elle, trop centrée sur les règles, oubliant de vivre, se laissant porter par ce que les autres lui dictaient ; toi, trop rebelle pour la société, vivant peut-être avec trop de vivacité, refusant toutes formes d'autorité... vous étiez diamétralement opposé.

Ses larmes détendent les traits de ton visage, tu te fais moins dur, moins brutal par la façon dont tu te tiens. Tu ne peux t'empêcher de lever les yeux au plafond quand elle te dit par deux fois que tu es un bon à rien sans avenir, mais tu te retiens de lui dire de se la fermer. Autant la laisser parler, autant la laisser essayer de te prouver que tu peux lui faire confiance, qu'elle vaut ta confiance. Parce que ta confiance ne s'acquiert pas en belles paroles, Rory, non, non, du tout, elle s'acquiert dans les gestes, dans les actions. Et pour le moment, Hasegawa ne t'a jamais donné une seule raison pour que tu lui fasses confiance. Je n'ai vraiment que du mépris pour toi, et tu soupires, tes bras abandonnant ton torse et tu la regardes essayer de te convaincre, de te persuader et tu hausses les épaules. Non, tu ne te feras pas avoir comme ça. Même si elle a l'air sincère, il n'empêche que la confiance ne marche pas on méprise totalement quelqu'un.

— Tu me méprises, mais tu me fais confiance ? Tu crois que je suis un bon à rien, mais tu viens me voir moi ? Hasegawa, réfléchis deux minutes à ce que tu dis. Je suis pas un bon à rien, déjà d'un.

Oh non, tu n'étais pas un bon à rien, tu étais un meurtrier, c'était clairement différent.

— Et tu veux que je te fasse confiance, okay. Okay je te fais confiance. Mais à quoi tu vas servir, Hasegawa ? Qu'est-ce qui me prouve que tu vas pas juste être là pour être protégée ? C'est qui qui va prendre les risques ? Pas toi, Hasegawa, c'est moi qui vais les prendre, et je les prendrai pour nous deux. Et tu veux que je te fasse confiance ? Tu veux que je prenne des risques opur toi alors que tu me méprises ? Alors que tu penses que j'suis un bon à rien ? Alors okay, on s'aime pas, clairement, je te trouve pleurnicharde, trop centrée sur les règles, sur ce qui est bien ou mal sans penser un instant à tout ce qu'il y a autour.

Sûrement trouvait-elle mal ce que tu avais fais à Franz, sûrement trouvait-elle le fait que tu l'aies assassiné que ce soit quelque chose de mal... mais tu n'avais pas eu le choix, tu avais dû le faire.

— Et si tu dois te salir les mains, Hasegawa ? Si par exemple, imaginons, un instant, qu'on doive récupérer un truc à l'hôpital, et qu'on tombe sur un mec de Neoboros, et c'est ma vie ou la sienne, tu te saliras les mains ? Parce que moi, je me salirai les mains pour toi. Si c'est un mec de Neoboros ou toi, je me salirai les mains pour toi.

Tu avais déjà tué un homme. Alors un deuxième, pour qui tu ne ressentais rien ? Avec qui tu n'avais aucune affinité ? Que tu ne connaissais pas ? Même sans tes pouvoirs, tu t'en penses, tu t'en sais capable... et c'est sûrement ça qui est terrifiant.

— Donc okay, je te crois, tu me fais confiance, tu mets ta vie entre mes mains, tu te mets à mes ordres. Mais je te fais pas confiance, je te ferai jamais confiance tant que tu me prouves pas que je peux te faire confiance.

Mais ça marque quand même le début d'une trêve entre vous, ça marque quand même le début d'une rébellion... et tu es déjà prêt à attaquer.


HRP : J'ESPERE QUE VA TE VA. DE L'AMOUR TOUT PLEIN. Et genre glkrhelrheg Rory est prêt à faire la révolution, la rébellion, il va tout casser o/


Voir le profil de l'utilisateur
Roaring fire ■ feat Rory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: Rin Forest :: La ballade :: Dortoir des Ajisai-

Sauter vers: