AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Libre] Quelques mots sur un bout de papier.
avatar
Ajisai

Messages : 590
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: [Libre] Quelques mots sur un bout de papier. Jeu 8 Juin - 22:32
Je ne suis qu'une humaine.

Voila ce qui passait par la tête de la petite canadienne. Juste une humaine. Une humaine qui ne pouvait pas faire grand chose. Une petite chose fragile qui ne faisait que subir le poids des événements. Juste une petite humaine qui se plaignait de sa vie. Un animal mignon et innocent qui ne demande que milles caresses et des mots doux. Une petite bête, face à la mer, sur une falaise. Une falaise où se brisait l'océan dans une multitude de gouttelettes blanche. Un océan sur lequel soufflait une brise agréable. Une brise qui venait caressé la peau douce d'Eryn. Ses lèvres s'ouvrirent légèrement. Ses yeux se fermèrent et ses mains se lièrent dans le dos.

-I can hold my breath
I can bite my tongue
I can stay awake for days
If that’s what you want
Be your number one


Sa voix était calme, pas très forte. Elle chantait pour elle même, mais aussi pour l'océan. Aussi pour tout ceux qui voulaient l'écouter. Les animaux, les créatures imaginaires ou les dieux qui la regardaient, quand bien même ils existaient. Elle chantait car elle en avait besoin. Besoin d'évacuer tous le stress accumulé dans cette période sombre. Elle avait récemment décidé de se bouger contre cette organisation. Mais que faire quand on était une petite chose comme elle?

-I can fake a smile
I can force a laugh
I can dance and play the part
If that’s what you ask
Give you all I am


Elle avait réfléchi à une technique non agressive. Quelques choses où elle ne risquait rien. Quelque chose pour rendre de l'espoir aux étudiants. Les faire sourire. Leur faire comprendre que la vie ne s'arrête pas. Et ne s'arrêtera jamais. Qu'il fallait se battre coûte que coûte. Alors, elle avait laissé des messages. Toujours au même endroit, un tout petit peu caché, mais pas trop. Histoire qu'on puisse les trouvés quand même! C'était des messages gentils. Simple. Il commençait et finissait toujours de la même façon. "Bonjour étranger" et "Signé un inconnu". Généralement, ça contenait des choses du genre "Tu es unique" "Tu es formidable et irremplaçable" et souvent "Je suis avec toi, continue de croire en tes rêves". Bien qu'Eryn trouvait ça très gamin, elle s'amusait un peu à les écrire. Savoir qu'elle rendait quelqu'un d’heureux -peut-être.

-I can do it
I can do it
I can do it


Sa voix s'éleva un peu plus. Elle n'avait pas chanté depuis trop longtemps, et pourtant ça semblait si facile, si instinctif. Une pensée lui vint à l'esprit. Et si on l'avait suivi? Si on savait qu'elle écrivait ça, et qu'on la surveillait? Non, aucune chance. Et puis, ce n'est pas comme si elle voulait voir une personne à qui elle laissait ses messages. En effet elle avait écrit sur son dernier une demande de rendez vous.

-But I’m only human
And I bleed when I fall down
I’m only human
And I crash and I break down
Your words in my head, knives in my heart
You build me up and then I fall apart
'Cause I’m only human, yeah


Sur son dernier mot, elle avait écrit ceci:
"Bonjour étranger. Tu es toujours aussi géniale, tu le savais ça? Je le répète depuis maintenant deux semaines, à qui veut bien l'entendre. A qui veut bien l'accepter. Alors toi, être incroyable, que ce soit la première fois que tu trouves un de mes messages, ou la dixième fois, j'aimerais te rencontrer. Pour parler, te faire sourire. En vrai. Je n’émettrais qu'une demande: ne pas me demander pourquoi je veux te voir tout d'un coup. Dimanche, à 10h sur une falaise non loin du port. J'espère te voir. P.S.: Tu es le meilleur!
Signé, un inconnu".
Elle gardait les yeux fermés, ouvrit grand les bras et continuait de chanter, tournant sur elle même.

-I can turn it on
Be a good machine
I can hold the weight of worlds
If that’s what you need
Be your everything

I can do it
I can do it
I'll get through it
But I’m only human
And I bleed when I fall down
I’m only human
And I crash and I break down
Your words in my head, knives in my heart
You build me up and then I fall apart
'Cause I’m only human, yeah

I’m only human
I’m only human
Just a little human

I can take so much
Until I’ve had enough

‘Cause I’m only human
And I bleed when I fall down
I’m only human
And I crash and I break down
Your words in my head, knives in my heart
You build me up and then I fall apart
‘Cause I’m only human, yeah


Ses bras retombèrent le long de son corps et de sa jupe longue blanche. Elle ouvrit enfin les yeux, enlevant une larme qui avait coulé. Ne jamais chanté trop fort, elle le savait. Elle risquait seulement de s’abîmer la voix, surtout après tant de temps sans pratique. Elle sentit une présence derrière elle. Quelqu'un était là, ou arrivait. Peut importe. Était-ce quelqu'un qui avait reçu un mot de sa main? Quelqu'un de quelconque qui passait par là et qui l'avait entendu? Elle n'en savait rien, mais elle était sûr qu'elle allait lui remonter le moral coûte que coûte, même si bon

Ce n'est qu'une simple humaine.
Voir le profil de l'utilisateur
[Libre] Quelques mots sur un bout de papier.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: Waterlion :: Le port-

Sauter vers: