AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

L'ombre de la peur [PV Testuya]
avatar
Sumire

Messages : 51
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 5ème
Groupe sanguin : A

MessageSujet: L'ombre de la peur [PV Testuya] Lun 3 Juil - 14:38
Le pas lent, la démarche mal assuré, ta tenue la plus humble sur le corps, les pieds nus, la peur au ventre, aucun artifice, ton appareil photo bien rangé dans ta chambre loin de tes doigts, l’impression d’aller vers le buché, l’envie de fuir. Tout ça te colle à la peau là tout de suite. Parce que tu sais, plus que n’importe qui, au plus profond de ton ventre, ce rien que tu apportes avec autant de temps d’attente ne va pas lui plaire. Ce n’est pas de sa colère que tu crains le plus la retombé, mais de sa déception contre toi. Tu ne sais rien, pas même de ce qui fait vraiment peur.

Un pas après l’autre tu montes les escaliers vers l’étage le plus haut du dortoir des Kimmo. La seule place digne d’un dieu. Parce que c’est ça qu’il est pour toi. Un dieu tout puissant, pour toi simple fidèle. Tu aurais voulu être son prophète ou son égale, mais tu ne t’en sens pas digne, encore moins aujourd’hui. Faible, sans pouvoir et sans aucune information tu n’es même pas plus important sur un échiquier. Pourtant tu as des espoirs de devenir reine ou roi dans la partie, au moins cavalier, tour ou fou, mais aujourd’hui tu n’es rien. Lui, le joueur qui déplace le jeu va certainement ne même pas accorder de l’attention à ta pauvre pièce qui attend avec espoir un mouvement de sa part.

Pauvre âme damné que tu es face à lui. Pauvre enfant sans défense. Tu n’es plus rien sans tes pouvoirs, trop impulsif, trop hyperactive, trop toi. Tu as pourtant un espoir dans l’âme en allant vers lui. Cet espoir enfantin qu’il te rassure, te console, te rende le sourire, ait une solution contre Neoboros. Qu’il soit le héros que tu as construit autour de lui. Alors tu te redresses quand tu arrives enfin à son étage, essuies un peu tes mains moites sur un jean et replace inutilement ton T-Shirt noir une fois arriver à la porte et prends une grande inspiration avant de frappé à celle-ci.

Puis c’est l’attente bien droite, silencieuse surtout. Plusieurs fois tes yeux se sont perdus sur la porte d’Alcyone dans un espoir de fuite, mais bien rapidement sa dévotion presque religieuse pour Tastuya reprend le dessus. La recherche du pardon n’est pas ce que tu souhaites, non, ce que tu veux c’est une seconde chance, un but, être une ombre convenable pour lui. C’est assez triste de voir à quel point tu es dépendante de son jugement. Vésuve en toi à peur, Ushio tremble, ensemble vous faites front commun. Tu es un tout et c’est ce tout qui sert ton dieu. Stupide enfant.

La porte s’ouvre. Jamais tu ne la pousseras de toi-même sans autorisation. Ton regard le cherche. Le trouve. Se baisse. Faible gamine que tu es. Une inspiration forte. Ta bouche s’ouvre enfin.

« Je viens apporter tout ce que j’ai trouvé. »

Tu viens sans rien, les mains vides, quelque bout de rien en tête. Même un aveugle peux le voir combien ce que tu apportes et du vide, mais seulement tu attends sa réponse pour savoir quoi faire, comment agir. Est-ce qu’il te laissera même entré dans son sanctuaire ? Il faudrait peut-être commencer à le voir un jour comme un simple humain. Pas aujourd’hui en tout cas.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kinmokusei

Messages : 25
Âge du personnage : 20 ans
Année d'étude : Cinquième
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: L'ombre de la peur [PV Testuya] Lun 3 Juil - 22:16



L'OMBRE DE LA PEUR
déjà notre paix hargneuse faisait dans la guerre même ses semences

www

Il y avait tout autour de toi ces Ombres, ces Ombres qui ne te quittaient pas, qui ne t'avaient jamais quitté, qui avaient toujours été là, qui susurraient à tes oreilles, qui caressaient tes jambes, qui embrassaient ta peau. Il y avait toujours eu ces Ombres tendres et amoureuses, ces Ombres qui ne voulaient jamais te quitter, qui ne t'avait jamais quitté. Elles ne t'avaient jamais quitté. Jusqu'à ce jour, ce jour horrible, délirant, ce jour où tu as été transformé en mons, ce jour où tu as été transformé en monstre. Toi qui les a toujours haï, détesté ; toi qui a toujours voulu les exterminer, voilà que tu en devenais un. Même sans les Ombres qui t'appellent en elles, même sans les Ombres qui susurrent à tes oreilles, qui caressent tes jambes, qui embrassent ta peau, tu hurles à la vengeance, tu cries à la haine contre les mons. Les détruire est ton but, mais avant ça, détruit Neoboros est obligatoire.

Neoboros devait être anéanti.
Neoboros devait être annihilé.

Les premiers coups sur la porte te font te retourner brusquement. Tu calmes ta respiration trop rapide, tu es trop perturbé par cette histoire, et le pire dans tout ça, c'est que tu n'arrives à avoir aucune information sur Neoboros, que tu n'arrives pas à les détruire par ton intelligence. Tu aurais dû les détruire par tes Ombres dès que tu en avais eu l'occasion, tu n'aurais pas dû laisser tout ça prendre forme, jamais. Tu es en rage.

Peut-être ouvres-tu la porte trop violemment, tes sourcils se froncent en apercevant Ushio, ton pion, ta tour, celle qui n'a jamais véritablement failli. La voir ici, maintenant, te donnait l'impression qu'elle avait flanché. Elle ne venait que très rarement, seulement quand tu le lui demandais, ordonnais, jamais d'elle-même. Et elle venait aujourd'hui ? Ça ne pouvait que présager des mauvaises nouvelles. Tu ne l'autoriseras pas à pénétrer dans ta chambre, personne n'avait le droit d'y entrer. Tu y avais invité Alcyone, quelques fois, à cause de tes terreurs nocturnes... mais jamais, ô grand jamais, tu n'y inviteras quelqu'un d'autre sans y être obligé. Elle ouvre la bouche, et tu sais d'ors et déjà que ça ne te plaira pas.

— Allons marcher.

C'est un ordre et tu sors de ta chambre, refermes la porte après avoir pris tes clés et tu avances dans le long couloir, pénétrant ensuite dans la cage d'escaliers. Pas question de vous voir ensemble, fouiner, chercher des informations.

— Je t'écoute.

Parle, as-tu envie de lui ordonner. Tu aimerais la secouer dans tous les sens, tu espères pour elle qu'elle a des informations, quelque chose à te donner, à te dire, si ce n'est pas le cas, elle s'attirera tes foudres, sans aucun doute. Même si tu ne contrôles plus les Ombres, elles sont toujours là, et tu vas de nouveau les contrôler, qu'importe ce bracelet qui t'empêche de faire ce que tu souhaites. Tu vas les contrôler, tu trouveras un moyen.

Tu trouveras un moyen pour annihiler Neoboros.


HRP : J'espère que ça te vaaaa ! Lovelove ♥

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sumire

Messages : 51
Âge du personnage : 21 ans
Année d'étude : 5ème
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: L'ombre de la peur [PV Testuya] Mar 4 Juil - 9:33
Tu as tressaillis quand la porte c’est ouverte. Ton cœur à manquer un battement. Peut-être même deux ou trois. C’est normal d’être dans tous ses états devant ton dieu. Surtout en sachant ce que tu sais. Avec lui tu n’as pas le droit d’être capricieuse. Ni pleurante. Ni faible. Ni misérable. Tastuya est un dieu d’ombre qui frappe fort quand il le fait. Une ombre si envoutante que même sans ses pouvoirs sa simple présence face à toi te fait courber l’échine. Une fois quelqu’un a osé dire que tu étais amoureuse de lui. L’idiot. Ce n’est pas de l’amour, c’est de l’idolation que tu as pour lui. De toute façon tu ne seras jamais digne de lui. Aujourd’hui encore plus que les autres jours.

Son ordre claque dans l’air. Toi en brave chien face à ton maître tu le suis. Jamais tu ne seras digne d’entrer dans son sanctuaire. C’est mieux ainsi. Reste à ta place. Celle qui est la tienne. Celle de pion. Tente au moins de garder cette position. Tu te décale pour le laisser fermer la bouche close. Ilo a dit marché. Ne pas parler tout de suite. Alors sagement, comme tu sais ne l’être qu’avec lui tu obéis et attends. Tes pas suivent docilement les siens sans un mot et la peur est toujours bien présente dans le creux de ton ventre. Il n’allait pas aimer tes mots. Tu ne le sais que trop bien. Tu l’adore trop pour ne pas le savoir. Tu cherches simplement à ne pas y penser. Il est ton dieu, ton héros, ta déchéance certainement aussi.

Vous entrez dans la cage d’escalier et tu as l’impression d’être dans une cage d’ascenseur d’un coup. Ta claustrophobie suit ta peur. Tu prends une forte inspiration. Courage Ushio, tu n’as pas le droit de flancher face à lui. Pas avant de lui avoir prouvé que tu ne vaux pas le fait d’être son pion. Tu n’aurais pas dû venir, mais le fuir t’es impossible. Il est une partie de ton air, c’est vitale pour toi d’être face à lui. Même s’il te détruit d’un revers de main. Tu es une fanatique. Tu es pire que ça. Tu l’as mis au rends de dieu et rien ne changera ça. Le nouvel ordre claque et droite sur tes pieds après une courte inspiration pour rassembler le peu de courage que tu as dans le corps tu lui réponds.

« Ils ne laissent rien filtré. Absolument rien, sans pouvoir arriver à leur quartier, met impossible. Je suis trop visible. J’ai uniquement leur rythme de ronde dans l’académie et des rumeurs de résistance qui se forme. »

Tu as du vent. Parce que c’est du vent et tu le sais parfaitement. Tout le monde peut connaitre ça. Tout le monde. Seulement ce n’est pas ça qu’il veut. Ça te tord le ventre de n’avoir rien de plus. D’être aussi inutile face à lui. Tu as presque envie de pleurer tout de suite, mais il n’a pas à supporter tes larme en plus du reste. Tu es un pion, un pion n’a pas à faire part de ses état d’âme au joueur de la partie d’échec. Alors tu attends son courroux. Tu as peur. Horriblement peur, parce que tu ne sais pas à quoi vas ressembler sa peur contre toi, tu l’a déjà en colère, mais jamais contre toi.

Puis il y a de façon horrible ce stupide espoir qu’il t’accorde son pardon. Sa miséricorde. Tu places définitivement trop d’espoir en lui.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kinmokusei

Messages : 25
Âge du personnage : 20 ans
Année d'étude : Cinquième
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: L'ombre de la peur [PV Testuya] Mar 4 Juil - 17:07



L'OMBRE DE LA PEUR
déjà notre paix hargneuse faisait dans la guerre même ses semences

www

Tu t'imposes le calme, tu t'imposes la droiture, le silence, le regard brutal et froid, glacial. Tu ne peux contrôler les Ombres pour terrifier les autres, mais tu es en soi, une personne terrifiante, Tatsuya. Tu terrifies les gens par ton aura brumeuse, noire, impénétrable. Ô Tatsuya, rien n'y personne ne peut t'enlever cette aura, rien n'y personne ne peut t'enlever le pouvoir que tu as sur les gens, même réduit à l'état de mons, tu es tout puissant. Et elle l'a bien compris, elle reste à sa place, à tes pieds et elle courbe l'échine devant le dieu destructeur que tu es, implorant ta miséricorde.

Et elle ouvre la bouche, et tu fronces les sourcils en l'observant. Elle n'a rien, rien du tout, que du vent, que des informations que tu as déjà, que tout le monde peut avoir avec une facilité déconcertante avec un minimum d'observation. Tu aimerais la terrifier, lui faire peur, mais les Ombres sont absentes, tu ne peux plus les contrôler, tu ne peux même pas utiliser ton don pour voyager entre les miroirs, pour écouter, pour être dans les premières lignes, pour agir toi-même si tes pions te sont inutiles.

— Je sais déjà tout ça.

Tu n'as pas besoin d'en dire plus, cette petite entrevue est suffisante pour qu'elle comprenne qu'elle t'est inutile. Tu es déjà prêt à donner ta sentence, mais peut-être qu'elle peut te servir encore un peu, peut-être qu'elle peut t'apporter des informations, encore, tu ne sais pas. Il faut que tu l'utilises à bon escient, elle avait toujours réussis à avoir des informations, elle avait toujours réussis à te contenter... peut-être devais-tu lui donner une chance ? Peut-être devrais-tu faire en sorte de l'utiliser comme tu l'avais toujours fait ? Réfléchis, Tatsuya, réfléchis. Sers-toi d'elle comme tu l'as toujours fais, sers-toi d'elle parce qu'elle peut encore te servir.

— Et c'est tout ce que tu peux avoir ? Tu ne peux pas avoir plus ?

Le sous-entendu est à peine voilée : si tu n'as pas plus, à quoi tu sers ?


HRP : c'est court, mais j'ai un peu du mal à jouer Tatsu so voilàààà, j'espère que ça te va ♥

Voir le profil de l'utilisateur
L'ombre de la peur [PV Testuya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: Centrale :: Centre-ville :: Dortoir des Kinmo-

Sauter vers: