AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Temps mort • Libre
avatar
Personnel

Messages : 59
Âge du personnage : 24 ans
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Temps mort • Libre Dim 10 Juil - 18:49

Avant son tour de garde, Jae avait faussé compagnie à ses collègues. Il avait besoin d’être seul pour quelques minutes afin de se préparer pour le reste de la journée. Un gobelet en plastique dans une main, il poussa la porte menant au toit, savoura le silence et leva la tête. Ici, on avait l’impression d’être seul au monde pendant quelques minutes. Il porta le liquide vert clair à ses lèvres. Une grimace flotta sur son visage. Pas exceptionnel ce thé. Peut-être n’aurait-il pas dû faire au plus vite. Mais des élèves risquaient de débarquer à tout moment. Par acquit de conscience, l’infirmier vérifia bien que personne ne se trouvait dans les parages. Même si les sermons n’étaient pas son fort, il ne pouvait pas ignorer les tentatives de sécher les cours.

Dans un soupir, il se laissa tomber contre le mur. La blouse qu’il portait habituellement était restée à l’infirmerie. Ce n’était pas la peine de la salir. Il étira ses jambes et ferma les yeux. Ah, tellement reposant. Pas de cris, pas de questions. Petit à petit, il se focalisa sur sa respiration. L’une des bases de la méditation. Il fallait prendre conscience de tout son corps, de chaque sensation, de s’ancrer dans l’instant. Ça lui avait toujours paru important pour bien utiliser la magie. Être maître de soi, de ses émotions et de son équilibre.

Ses paupières se soulevèrent au bout de quatre minutes. Son regard tomba sur la boisson qui ressemblait plus à de l’eau chaude qu’à du thé. Il avala quelques gorgées tout en passant en revue la matinée. Il n’y avait pas eu de problèmes majeurs. Des fois, il espérait que certains élèves apprennent à se ménager. Repousser ses limites était louable, mais les conséquences se répercutaient parfois sur leur condition physique.

— Ça ne fait pas si longtemps que ça que je ne suis plus à leur place…


Qu’il souffla, les yeux accrochés à son gobelet. Malgré tout, Jae avait du mal à se rendre compte. Le temps défilait à une vitesse folle.

— Et encore un an…

Il se massa la nuque en marmonnant quelque chose. Avant de penser à tout ça, il devait trouver une bonne excuse pour que certaines connaissances lui fichent la paix, le week-end prochain.

HRP : s'incruste qui veut
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 587
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Lun 11 Juil - 16:02

Enfin du temps libre. Eryn ne voulait clairement pas travaillé. Qui aime les rentrées? Personne. Enfin surement. Elle portait sur son dos son instrument. Pourquoi donc? Elle voulait en jouer un peu pour s'y remettre. Les clubs allaient reprendre et il fallait qu'elle montre l'exemple! Ce n'est pas la plus vieille de l'académie mais quand même... Maintenant il fallait trouvé une place pour y jouer tranquillement. Elle ne voulait pas déranger ce qui travaillait... Oui car elle était en temps libre et avait laissé ses amis discuter. Un endroit calme... il ne fallait pas faire mal aux oreilles des autres. Le toit! Bonne idée. Elle serait tranquille. A cette heure ci, il n'y avait personne.

Seul problème: grimper les escaliers. Non pas qu'Eryn soit fainéante mais c'est un peu long, voila tout... Elle monta alors, le poids de l'instrument sur le dos. Au bout du premier étage sa respiration était lente; mais au bout du second puis du troisième elle s'accéléra et la jeune fille perdit toute discrétion et élégance tant elle était bruyante. Son visage se recouvrit de petites perles de sueur. Elle allait enfin pouvoir jouer, suffisait de monter encore un peu...

Enfin! Elle y était! Elle ouvrit la porte menant au toit et s’affaissa lourdement en posant l'étui de l'Euphonium. Elle resta ainsi quelque temps, à reprendre son souffle. Quand elle releva la tête elle vit quelqu'un d'allonger, une verre à la main. Tiens... Il lui disait quelque chose... Ah oui! Un infirmier non? Il était peut être encore étudiant quand elle était arrivé. Mais... Mince! Elle allait pas jouer devant lui?! Non pas possible... Elle oserait pas. Elle déglutit. Bon bah tant pis pour le temps de calme. Elle remonta son étui sur l'épaule et s'approcha de l'homme. Il fallait bien entamer la discussion! Au pire il lui dirai de se taire au mieux il parlerai. Et au milieu il partirai agacer. Bah, c'est pas important. Elle irait autre part, voila tout. Attends... Que dire? Ses jambes avançaient et elle était bientôt à son niveau. L'avait-il vu? Hum... Vite trouvez une solution!

-Bonjour!

Rah c'était nul! Mais elle ne savait pas quoi dire... Cependant, elle montrait un large sourire communicatif. Un sourire d'enfant en soit. Sans qu'on ne lui demande son reste, elle s'assit à côté de l'infirmier, posant l'instrument lourdement au sol.

-Que faites vous ici?

Plus qu'à prier pour que tout se passe bien...

HRP: La place a été subtilisé par un inconnu \o/
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personnel

Messages : 59
Âge du personnage : 24 ans
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Mar 12 Juil - 22:04

L’arrivée d’une élève le sortit de sa rêverie. Rien d’inhabituel à ce que quelqu’un vienne ici et Jae était même un peu surpris que ce lieu ne soit toujours pas plus fréquenté. Du coin de l’œil, il observa l’arrivante. L’étui qu’elle portait l’intrigua tout de suite. Il paraissait aussi encombrant que lourd. Un instrument de musique ? Il ne voyait pas d’autres possibilités. Et dès qu’il s’agissait de musique, la curiosité l’emportait doucement.

— Bonjour…

L’infirmier lui accorda un sourire timide. Mais la question le prit de court. Il n’y avait rien de bizarre, mais c’était toujours un peu étrange d’avoir une personne s’interroger sur ce qu’il faisait lorsqu’il glandait. D’un autre côté, il ne pouvait pas dire exactement « Je glande » ou « Je fuis le bruit ». Alors autant utiliser une réponse alternative.

— Je fais une pause et toi ?

Le ton de la question était timide. Il était toujours comme ça avec les élèves qu’il ne connaissait pas. Il faillit demander si elle venait s’entraîner. Seulement, cet accès de curiosité n’était peut-être pas bien venu. Ce n’était sans doute pas nécessaire de s’avancer aussi. Jae détailla rapidement l’adolescente. L’avait-il aperçu à la salle du club de musique ? Sa mémoire n’en contenait aucune trace. Ce n’était pas étonnant, beaucoup d’élèves appartenaient au club et lui y passait ponctuellement et tardivement. Ou peut-être qu'elle n'en était pas membre.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 587
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Mar 12 Juil - 22:33

L'infirmier qui se tenait donc à côté d'elle la regarda pas vraiment étonné. A vrai dire c'est un endroit qui est plus ou moins fréquenté, surtout lors des pauses déjeuners. Mais lors des heures d'études il n'y avait presque personne. L'homme avec le gobelet ne portait pas de blouse et était en habit normal. Il semblait vouloir être tranquille... Elle vit ses yeux verts bifurquer vers l'étui de son instrument. Tout à fait normal. Voir une jeune fille porter quelque chose qui lui casse le dos n'est pas forcément la chose la plus commune au monde. Lorsqu'il lui répondit, il montra un petit sourire. Le genre de sourire qu'on fait lorsqu'on ne sait pas quoi penser ou lorsqu'on veut être seul. De la timidité? Peut être. Il faisait une pause selon lui. Evidemment, quoi d'autre? Il y a beaucoup de personne qui vienne sur un toit en milieu de journée un verre à la main pour faire du sport? Non pas vraiment. Il lui demanda ce qu'elle faisait ici de la même manière que la réponse. Il regarda à nouveau l'étui. Il jouait de la musique?

-Oh. Je venais m'entraîner à l'Euphonium. Mais je n'ai pas l'habitude d'en jouer devant des inconnus. Enfin, je préfère être seule pour jouer

Elle montra l'étui qui était à côté d'elle. La matière noire attirait le soleil ce qui faisait qu'elle était particulièrement chaude. Pourquoi était-il tant intriguer par l'instrument? En jouait-il? Ou d'un autre instrument. Pas sûr. Disons que souvent les gens sont curieux et dès qu'ils voient un musiciens il devient le centre d'attention. Ce qui est normal en soit. Elle déverrouilla les loquets de la boîte pour ouvrir le couvercle et dévoiler l'instrument. Sa peinture métallique renvoya les rayons du soleil ce qui éblouit Eryn. Elle le sortit néanmoins, le regardant comme envouté. C'était vraiment une chose importante pour elle. Un léger sourire se traça sur son visage. Malgré cela, elle continua la discussion

-Vous êtes infirmier non? Je crois vous avoir déjà vu. Je ne sais plus où

Sa voix se voulut gentille et douce. Elle aimait discuter avec des inconnus, leur accorder de l'importance. Elle espérait intimement qu'il lui demande d'en jouer. Elle voulait d'entraîner après tout et peut être que le fait d'en jouer devant un inconnu lui enlèvera la peur du jugement.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personnel

Messages : 59
Âge du personnage : 24 ans
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Ven 5 Aoû - 14:01


— Il ne faut pas avoir de jouer de la musique devant des inconnus. La musique, c’est le partage.

Malgré son sourire affable, Jae s’en voulut d’avoir répondu aussi vite. Peut-être que l’adolescente perfectionnait un morceau et qu’elle ne voulait pas être entendue pour le moment. Ou peut-être réfléchissait-il trop. Il avait eu - et avait encore - des moments où il souhaitait être seul. Durant ces instants, il n’aimait pas les expressions surgissant sur son visage.
Pensif, il observa l’instrument. Sa connaissance des cuivres se limitait au trombone et à la trompette. Sa curiosité ne pouvait qu’être attisée face à un instrument inconnu pour lequel la propriétaire semblait éprouver une réelle adoration. Avec ce regard, on pouvait séparer ceux qui aimaient leur instrument et ceux qui jouaient par obligation.

— C’est exact. Peut-être m’as-tu croisé dans les couloirs ou à la cafétéria ou au réfectoire, répondit-il avant de reprendre. Es-tu dans le club de musique ?

Connaître tout le monde était devenu difficile depuis qu’il avait passé son diplôme. C’était d’ailleurs ce qui lui manquait le plus. Ce club qui ressemblait à une pause au beau milieu d’une semaine parfois chaotique.
Jae réprima l’envie de pousser tout un tas de questions à l’élève. Elle aspira sûrement à un peu de tranquillité. Sinon elle ne serait pas venue ici.

— Est-ce que tu joues du jazz ?

A sa propre question, il secoua la tête.

— Désolé, c’est un raccourci facile. Il y a des cuivres dans des orchestres de musique classique.

Jae marqua une nouvelle pause. Presque timidement, il finit par lâcher :

— Ça te dérange si je t’écoute jouer ?

Il ne souhaitait pas lui forcer la main. Ou du moins lui donner cette impression. La musique était le plaisir de transmettre une émotion. Il fallait que ce soit quelque chose que la musicienne - ou le musicien - veuille. En aucun cas, il ne prendrait mal un refus.

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 587
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Ven 5 Aoû - 14:32
Il n'avait pas tort. Tout le monde le dit à tord et à travers: la musique, c'est une langue universelle, pour toute et tous. A vrai dire, c'était plus une timidité mal assumée qui empêchait Eryn de jouer ainsi. Elle jouait dans le club, chez elle, rarement devant ses amis. Mais un public restreint la terrifiait. Encore une salle de spectacle où on t'éclaire et où tu ne vois pas les spectateurs, mais sinon...

-Vous avez raison. J'ai juste peur. J'appréhende. C'est stupide je sais.

Eryn ne regardait pas l'homme étendu par terre. Elle regardait les nuages. Enfin, les deux nuages qui tachaient le ciel bleu. Elle avait un léger sourire qui montrait son état de penser : léger, simple. Elle n'avait pas envie de se prendre la tête visiblement. Elle s'étira un coup.

-J'aurai plutôt dit vous avoir croisé vers l'infirmerie, ça me semble logique. Mais je sais pas, j'ai l'intuition que non...

Il fixait l'instrument d'Eryn... Il aimait la musique ? Musique... Serait-il musicien ? Elle se souvint d'une légende d'un homme qui traînait parfois dans le club de musique. Enfin légende. Rumeur plutôt. Elle n'avait rien d'étrange, de terrifiant ou d’irréaliste.

-Vous ne traînez pas prêt du club de musique parfois ?

Non, ça ne se fait pas de demander ça comme ça !

-Enfin, excusez mon indiscrétion...

Elle était indiscrète oui ! Quelle indiscipline... Comment avait-elle pu oser ? Elle se maudit intérieurement. Cependant elle n'en montrait rien. Non elle souriait. Il faut sourire dans la vie ! Et son propre sourire la rendit joyeuse. Il en fallait peu parfois. L'infirmier reprit la discussion à propos de Jazz.

-Ah non vous inquiétez pas. C'est vrai que je vous principalement du classique, mais parfois il m'arrive de prendre une partition de Jazz. L'Euphonium n'est plus très connu de nos jours donc bon...


Après un petit silence, sa nouvelle connaissance demanda à ce qu'elle joue devant lui. Un frisson lui parcouru l'échine. Elle se leva pour s'accouder à la barrière du toit, à deux pas de l'homme allongé. Elle réfléchit... Elle devait bien s'entraîner un moment. Et puis il semblait s'y connaître, un avis serait pas de refus. Mais s'il n'aimait pas ? S'il trouvait ça nul ? Stupide ? Que ça sonne mal ? Elle se retourna et se dirigea vers l'infirmier, l'air pensive. Elle allongea l'étui au sol et l'ouvrit pour sortir le gros instrument, plus petit qu'un tuba, plus gros qu'un cuivre traditionnel. Elle prit une grande inspiration et joua un morceau de Jazz. Simple, pas forcément le plus difficile mais un peu d'expérience était requise. Elle jouait plutôt bien selon elle. Magnifiquement bien selon ses amis. C'était une diva caché selon ses parents. Elle savait bien qu'elle n'était pas la meilleure, mais bon, plus de cinq ans de pratiques, ça porte ses fruits. Cependant, elle fit une mauvaise note vers la fin qui l'arrêta net

-Ahah, Raté!
HRP: C'pas grave, moi ça m'va très bien :D
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personnel

Messages : 59
Âge du personnage : 24 ans
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Ven 5 Aoû - 21:16

— Je crois que c’est plutôt normal… Mais au fond, le plus important, c’est l’euphorie qui suit.

Quand l’adrénaline prenait le dessus et qu’il n’y avait plus que l’osmose avec la musique. Jae avait toujours aimé ces sensations au point d’envisager un avenir dans la musique. Ces parents en l’avaient fortement découragé ; son transfert à l’institut avait achevé leur travail de ce côté-là. A Sapporo, il aurait monté son groupe et leur aurait prouvé qu’ils avaient tort de s’inquiéter. Le rêve passé n’était plus qu’un mirage. Une illusion qu’il n’était pas certain d’avoir eu un jour.
La question de l’adolescente le tira de son observation rêveuse. L’homme cligna des yeux avant de rire un peu.

— Ce n’est pas grave et puis c’est vrai que ça m’arrive. Je joue de la batterie et c’est plus simple de faire un tour au club. Aussi parce que j’en ai été membre.

Le dernier point lui permettait tout de même d’y entrer sans avoir droit à des haussements de sourcil ou des remarques. Ces voisins ne s’étaient pas gênés aussi côté commentaire. La batterie que ses parents lui avaient offerte pour le récompenser de l’obtention de son diplôme n’avait que très peu servie. La faute à une insonorisation peu adéquate. Il enviait ceux qui jouaient d’un instrument moins encombrant. Ils pouvaient le transporter et jouer dans les coins les plus reculés de l’île, s’ils voulaient être certains de ne déranger personne.

Attentif, l’infirmier écouta l’adolescente. Il avait envie de lui demander pourquoi elle avait choisi un instrument aussi peu connu, mais garda cette question en la voyant s’apprêter à jouer. S’asseyant en tailleur, il leva la tête vers le ciel et ferma un peu les yeux. Sa tête dodelina au rythme de la musique. Lorsque la musique s’arrêta, ses paupières se relevèrent.

— J’espère que tu participeras aux différents évènements que le club organisera. C’est un instrument qui mérite d’être découvert !

Jae restait un éternel enthousiaste en matière de musique. Probablement parce qu’il avait toujours baigné dans différents univers musicaux. Pour lui, il n’y avait pas de mauvais genres, mais que des artistes intéressants ou non. Condamner un genre musical revenait bien souvent à ignorer de belles découvertes.

— Pourquoi l’Euphonium ?
demanda-t-il bien décidé à profiter de l’occasion pour poser l’interrogation lui brûlant les lèvres. Si ce n’est pas de la curiosité mal placée…

Mais ça l’était un peu, non ? Pourtant, il ne voulait qu’élargir ses horizons.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 587
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Ven 5 Aoû - 22:11
Cette rencontre impromptue lui avait fait plaisir. Un début d'année comme ça vous aide à surmonter tout les problèmes qui suivent ! Enfin, au moins un peu. La musique l’apaisait et lui rappelait sa maison, mais pas de façon de manque. Non, plutôt de satisfaction, une douce saveur qui vient raviver des souvenirs. La musique se travaillait, se polissait, se perfectionnait. Et c'était la recette d'un accomplissement personnel. Tu pouvais ensuite le partagé à tout le monde. C'était comme cette pub, ou ce GIF qu'elle avait vu sur internet. On y voyait un homme pauvre qui buvait. Une fois qu'il arrête de boire, il travaille, s'éduque, est heureux, fonde une famille et aide son pays. La musique c'était presque pareil. Tu as une raison pour commencer, tu brises alors ta routine et tu t'entraînes longtemps. Parfois on abandonne, parfois on continue. Mais quand on y arrive, on joue devant un public, sa famille, ses proches. Et on voit la fierté dans leur yeux, la joie dans leur larme et l'amour dans leur cœur. C'était ça l'essence et la paye des musiciens. Enfin pour Eryn. D'ailleurs ces phrases feraient une bonne chanson...

L'infirmier, qui se révélait bien être l'homme de la salle de musique, avoua qu'il jouait de la batterie. C'était donc à lui ? Intéressant.

-J'ai déjà participé l'année dernière. Mais bon c'était que ma deuxième année, j'étais pas dans le groupe principal. On avait un petit stand plus loin. Et surtout il n'y avait pas beaucoup d'instrument d'orchestre. Du coup je chantais principalement.


Oui elle chantait. Mais en cœur. Elle était encore trop timide sur sa voix. On lui avait très rapidement décelé son talent, du à sa voix cristalline. Ses parents lui avaient un peu fait travaillé mais elle préférait l'Euphonium. A son entrée au club de musique, il fallait des gens pour chanter derrière et... Elle était grillée. Cette année par contre, elle pensait plus s'avancer sur la scène. Le chant, c'était plus accessible que les instruments. On ressentait plus facilement les émotions.

-L'Euphonium ? Mes parents me l'ont offerts. Ils considéraient qu'il me correspondaient. J'ai le même depuis plusieurs années. Au début j'étais pas fan, mais ça m'a rapidement amusé. Surtout quand les autres me demandaient c'était quoi comme instrument. Il en faut pas beaucoup quand on est petit !

Elle rigole d'un rire franc, montrant ses dents. On aurait pu lire un peu de fougue, mais Eryn n'en faisait pas cas. C'était une élève sage, sans trop d'histoire. Elle travaillait dur car sa filière lui demandait de faire ainsi. Médecine magique, ce n'était pas de tout repos. Par contre, après les études... Elle hésitait entre marcher sur le pas de sa mère, ou de son père. Enseignement ? Vente ? Non pas vente. Donc pas sur les pas de sa mère. Donc peut être médecine ? Bon elle se perdait. Elle n'allait pas laisser l'homme seul. Elle relâcha un peu ses bras, l'instrument toujours en main pour se retourner vers l'homme.

-Vous êtes jeunes. Vous avez étudiés ici ? Je crois vous avoir déjà vu en uniforme. Enfin, je peux confondre. Excusez mon indiscrétion...

Curiosité mal placée te voici ! Alors que l'infirmier, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, venait d'expliquer que c'en était pas la voilà qui s'excuse de nouveau...

-Au fait, je m'appelle Eryn. Eryn Marélly.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personnel

Messages : 59
Âge du personnage : 24 ans
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Sam 6 Aoû - 11:41

L’année dernière ? Une année pendant laquelle il ne s’était pas impliqué comme d’habitude. Il refusait de redoubler à la fois par fierté personnelle et parce qu’il voulait enfin faire autre chose, mettre ses connaissances en pratique. Peut-être était-ce pour cette raison que l’adolescente ne lui évoquait aucun souvenir.

— Chant, musicienne, tu as plusieurs talents !

Le club avait récupéré des membres intéressants ces derniers temps. Jae espérait que le président actuel avait bien l’intention de valoriser tout ce potentiel. Les plus jeunes étaient encore à l’âge où ils pouvaient croire en leurs rêves. Cette magie disparaissait avec les années. Les préoccupations devenaient plus terre à terre. Dès qu’il retournerait à Sapporo, il devrait penser à son loyer, trouver un travail au plus vite et se soucier des factures. Et du regard de ses anciens amis Mons. Rien que d’y penser, il comprenait pour quoi certains repoussaient leur date de départ, malgré leur vingt-cinq ans passés.

Le temps de l’innocence était loin.

— S’émerveiller de tout est la chance des enfants. Ça fonctionne encore à merveille lorsqu’on vit dans un cocon comme l’institut, mais à l’extérieur…

Jae se tut. Il ne souhaitait pas se montrer pessimiste, mais il était prêt à parier que des problèmes poursuivraient certains élèves s’ils ne changeaient pas de comportements. Sans doute aussi parce qu’il était plus facile de se faire manipuler voire acculer dans le monde des adultes. Malheureusement, certains élèves n’étaient plus des enfants et s’ils ne comprenaient pas par eux-mêmes les conséquences problématiques de leur comportement… L’enfer était pavé de bonnes intentions. Des bonnes intentions qui pouvaient se retourner contre eux.

— Oui, j’étais en médecine magique il y a encore quelques mois. La première et la dernière années sont les pires, je crois bien.

La première parce qu’on se demandait où on atterrissait, la dernière parce que la délivrance approchait.

— Jae Fujioka, enchanté Eryn ! Au fait, connais-tu My favorite things de John Coltrane ? demanda-t-il avant de toussoter et chantonner. Raindrops on roses, and whiskers on kittens, bright copper kettles, and warm woolen mittens… Je crois que ta voix correspondrait bien !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 587
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Dim 7 Aoû - 0:09
-Oh, je ne sais pas si j'ai un talent particulier.

Elle n'avait pas la meilleure estime d'elle, sauf quand il s'agissait de se moquer. Généralement elle se sous-estimait. C'est pour cela qu'elle travaillait aussi dure. Ses petits camarades en profitaient souvent pour abuser de sa candeur, la brusquer. Elle, innocente, l'oubliait rapidement pour sourire. C'était une enfant simple au fond. Et on pouvait affirmé que c'était un avantage. Enfin, généralement. Elle avait déjà souffert à cause de ça.

-Les adultes gardent toujours leur âme d'enfant.

Elle ne savait pas pourquoi il venait de dire ça. Il avait l'air plutôt dynamique et souriant pourtant... Avait-il de mauvais souvenir ? Un homme ne pouvait pas garder que de mauvais souvenirs d'un temps où tout était permis, enfin presque. Un temps où l'amusement primait sur le reste. Un temps où la vie était une douce mélodie gaie et enthousiaste. Les adultes étaient souvent triste, bougon. Enfin, le cliché habituel de l'homme occupé. Et Eryn elle aimait pas ça. C'était encore une grande enfant. Âme de 10 ans dans un corps de 18 ans. Elle s'étira encore. C'était un peu comme un tic quand elle réfléchissait à des choses d'adulte. Elle se balança sur ses pieds, de nouveau face au parc, prêt de la balustrade, les mains accrochés derrière le dos.

-La première année n'était pas si compliquée que ça...

Définitivement, le bonhomme n'allait pas bien. Et les gens tristes la rendaient triste. Du moins il était mélancolique. Alors elle se dirigea derrière l'homme, assis en tailleur.

-Brown paper packages tied up with strings, these are a few of my favorite things. Je connais. C'est de Kelly Clarkson. L'autre est une version musicale. Je ne sais pas si je la chante bien. Je n'ai pas le bon octave je dirais.

C'était une belle chanson. A propos de chose remontant le moral. Voila ce qu'il lui fallait ! Une chanson, joyeuse, qui donnait un grand sourire jusqu'aux oreilles !

-A girl in uniform talk with a stranger, Wind blow on the straight hair. No reason why she talk to him, just keep him with a child smile. When the exams came, When the storm arrive, When I feeling sad~

Elle venait d'inventer les paroles. Elle ne rentrait ou ne sonnait pas vraiment bien, mais elle espérait lui rendre le sourire. Elle avait effectué une petite danse autour de lui, à base de petits sauts, une large banane sur le visage. Elle était un peu ridicule, mais elle s'amusait. Et c'était ça qui était bien.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personnel

Messages : 59
Âge du personnage : 24 ans
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Ven 26 Aoû - 17:26

Jae se contenta de sourire. Tout de dépendait de l’âme de l’enfant et de ce que les adultes avaient espéré. Ce n’était même pas une question de passé, mais plus d’éducation. De choses qui se faisaient, de ce qui ne faisaient pas. Du regard et des autres qui jugeaient avec des « Tu as passé l’âge de faire ça », « Ce n’est plus de ton âge ». Un discours que même des adolescents pouvaient finalement tenir à quelqu’un de plus âgé. Pour l’infirmier, c’était à ce moment-là que l’âme d’enfant et les rêves mouraient doucement. Se battre pour respirer ou exister était fatigant.

— Alors ça veut dire que ta transition s’est bien passée, tu as de la chance. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Certains vivent mal d’être arrachés à leur famille ou de changer tout simplement d’environnement…

Il avait vu tellement de cas différents, qu’il avait appris que tout pouvait arriver en premier année. Pendant que d’autres se créaient un cercle d’amis, d’autres cherchaient un réconfort dans la nourriture ou des activités solitaires.

— Mh oui, mais on l’entend après la version musicale dans La Mélodie du bonheur, puis d’autres chanteuses l’ont reprise entre temps. Je préfère la version de Youn Sun Nah… Mais au final, My favorite things est un standard. On pourrait rapprocher ça de Tainted Love avec la version de Soft Cell, de Scorpions ou de Marilyn Manson, alors que la version originale a été chantée dans les années 60 par Gloria Jones. Les bonnes musiques sont toujours recyclées, et leurs auteurs originaux oubliés.

Dans certains cas, Jae se demandait s’il s’agissait d’hommages ou d’une façon facile de faire tomber les royalties. Mais en tout cas, il avait parlé avec passion. On échappait pas à son héritage peut-être. Entre les clubs de jazz et le Sapporo City Jazz, Jae savait pourquoi ses parents avaient choisi cette ville. Mais parler de musique lui rappelait les vinyles dans le bureau de son père ou dans le salon, les visites impromptues à l’école où il enseignait, ou encore les clubs dans lesquels il l’emmenait. Son entrée était possible, parce que les gérants connaissaient son paternel.

Pensif, il écouta l’adolescente puis fouilla dans la poche de son pantalon. Il en sortit une boîte de Mintia Ice Frozen Mint.

— Pourquoi ne pas continuer tes paroles et en faire une version plus longue avec le club de musique ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 587
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Lun 29 Aoû - 21:33
Les paroles qu'elle avait inventée n'était pas phénoménale. Elle ne rimait pas et était digne d'un dessin animé pour enfants. Mais ça l'avait fait rire de chanter ça. D'inventer tout ça tout ça. Elle était plutôt créative et même si elle démentait tout, elle avait un petit talent là dedans. Elle n'y avait jamais vraiment pensé, se contentant des chansons déjà existante, jouant les partitions déjà connues. Après tout, le travail de Beethoven et d'autres artistes suffisaient non?

-Être arrachée à ma famille a été la chose la plus douloureuse que j'ai jamais ressenti


Voila ce qu'elle avait répondu peu de temps avant. En y repensant, elle sentait de nouveau la douleur dans sa poitrine. Une douleur qu'elle n'avait jamais ressenti avant. C'était nouveau pour elle, et jamais elle ne voulait souffrir autant. Plus jamais! Elle était loin de ses accroches, de ce qu'elle connaissait, de ses rêves, de ses amis d’antan, de ses marquages. Heureusement rapidement elle s'était fait de nouveaux amis et avait appris à gérer l'institut. Mais parfois elle repensait à sa famille. Elle la voyait les vacances mais tout de même...

Après le monologue de Jae, elle fut un peu ridiculiser. Disons que sa culture musicale fut mise en échec. Elle nota dans sa tête toute les références et les explications de l'infirmier. Il s'y connaissait et ça se voyait. Eryn aurait aimer avoir autant de connaissances mais elle étudiait plus le cursus noté que l'histoire de la musique, malgré à quel point c'était passionnant. Il avait raison: les chansons qui marchent marcheront toujours, ainsi si quelqu'un avait besoin d'un peu d'argent, il sortait une album INEDIT avec de nouvelles chansons révolutionnaires!

Enfin passons. Jae sortit une boîte de bonbons à la menthe. Eryn n'aimait pas ça. Elle n'aimait pas le goût pourtant rafraîchissante de la menthe. Elle préférait les goûts sucrés. Les glaces, le chocolat, tout ça.

-Hum... J'oserai pas... Je veux dire... J'ai pas de talent là dedans et... Vous savez ça sonnait mal et... Enfin... Je veux dire que...

Elle était un peu gêné. Ses doigts vinrent s'emmêler derrière son dos. Elle se balança d'avant en arrière. Elle ne c'était jamais considéré comme talentueuse. Et montrer ses travaux aux autres la terrifiait. Et si ça ne leur plaisait pas? Elle trembla rien que d'y penser

-Et vous pourquoi vous ne venez pas plus souvent au club de musique? Pourquoi vous cachez vous?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personnel

Messages : 59
Âge du personnage : 24 ans
Groupe sanguin : A

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Ven 2 Sep - 13:48

Être arraché à sa famille… L’expression raviva des vieux souvenirs. Ça ne servait à rien de repenser à ça maintenant. Au fond, ça faisait si longtemps et il avait tourné la page depuis. Heureusement, la discussion avait pris une autre direction. L’infirmier s’en était voulu après coup, de son discours enflammé. Certains professeurs avaient estimé à un moment que cette passion serait bien utile en métiers de l’Art, mais ces pouvoirs l’avaient guidé ailleurs.

— Le plus important n’est-il pas de s’amuser et de partager des émotions ? Ecrire un texte, bien chanter et transmettre des émotions sont trois choses bien distinctes, mais les deux premières se travaillent.

Jae haussa les épaules. Il n’avait jamais aimé le mot « talent ». Parfois utiliser comme compliment, il semblait les longues heures de travail, les coups durs avec l’envie de tout abandonner. Et ne pas avoir de talent ressemblait à une bonne excuse pour arrêter avant même de trop s’impliquer.

— Je pense que tu devrais faire ce que tu veux, ce qui te fait plaisir avant tout.

Il lui sourit. La question de l’adolescente le prit toutefois au dépourvu. Peut-être parce que ça ne paraissait pas particulièrement intéressant. Et puis, il n’était qu’un infirmier. Pas enseignant dans une matière importante.

— Sans doute parce que j’ai le sentiment de ne plus être dans le bon groupe… Et puis, je doute que la présence d’un « vieux » réjouisse les membres. Au fond, je viens juste squatter le temps que l’insonorisation de mon logement soit finie. C’est plus pratique pour la batterie.

Mais la vraie raison restait la première énoncée. Récemment diplômé et parmi les juniors des membres du personnel, autant dire que des fois, il ne se sentait pas à sa place. L’expérience finirait bien par éclipser cette situation inconfortable.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 587
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 3 ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Temps mort • Libre Sam 3 Sep - 22:32
S'amuser ? Évidemment elle passait ses journées à faire cela. Partager ses émotions ? Oui c'est sûr c'était essentiel. Elle était très expressive et ce n'était pas le soucis. Et très réceptive aux sentiments des autres. Jae lui décrit les trois « piliers » afin de devenir... Chanteur ? Compositeur ? Enfin, un artiste. Il avait raison, encore. Il devait être intelligent non ? Elle réfléchit un peu. On lui avait déjà dit que son rire était communicatif. Où ses pleurs apitoyaient les gens. Mais elle gardait au fond les sentiments les plus forts, qui lui étaient réservés. Peut être l'écriture l'aiderait à coucher ses ressentis ? Pourquoi pas...

- Vous avez raison.. Vous êtes intelligent monsieur ! Un vrai homme de raison.


C'était un terme utilisé par son père quand il essayait de faire le bel homme. Rapidement sa mère le reprenait et ça finissait par une franche rigolade. Jae avait évoqué le fait de se faire plaisir. C'était une habitude qu'elle avait pris d'elle même. Enfin ça semblait naturelle pour elle, mais sur le coup elle n'avait pas vraiment réalisé. Est-ce que ça lui faisait plaisir ? Est-ce que ça lui ferait du bien ? Peut être. Probablement. Elle repensa à pourquoi elle avait fait ça : Pour rendre le sourire. Avait-elle sourit ? Oui, elle avait même danser !

- Vieux ? Il n'y a pas d'âge pour se faire plaisir. Enfin je veux dire. Vous êtes jeune en plus et je suis sûr que vous êtes très doué et passionné. Je veux dire vous venez de m'avouez que vous vouliez une batterie dans votre logement ! Je suis sûr que mes camarades seraient hyper content d'avoir quelqu'un de plus pour les aider, moi la première ! Je veux dire, l'aide est précieuse de nos jours !

Elle l'avait dit avec un large sourire. Elle avait se don de retourner des arguments anodins pour convaincre les gens. Elle était persuadé que Jae avait un bon fond et pouvait faire de magnifique chose. Le temps filait à une vitesse folle et la répétition d'Eryn avait prit du temps. Sûrement que la sonnerie retentirait d'ici... 10 minutes ? Pas grave elle avait tout son temps ! Elle voulait redonner le sourire à cet homme soucieux. Et c'était chose faites ! Il avait sourit et il avait un beau sourire. C'était une belle chose. Une belle réussite. D'ailleurs, il fallait lui dire :

- Vous avez un beau sourire. Vous devriez sourire plus longtemps ça vous va bien !
Voir le profil de l'utilisateur
Temps mort • Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: L'institut Shinrin Yoku :: F4 - la Nocturne :: Toit-

Sauter vers: