AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

news box
30.01.2017 : Shinrin Yoku est de retour ! ♥ Un nouveau thème, l'ère Neoboros, refonte des prédéfinis... Venez découvrir notre màj !

contexteShinrin Yoku, institut de magie d'excellence, est prêt à vous accueillir ! Dans une période de crise où vous autres, Magis, êtes les cibles du virus M, Shinrin Yoku vous promet sécurité et encadrement au sein de son île à la pointe de la technologie magique. Vous y serez suivis au quotidien par un personnel compétent et expert dans son domaine - nous sommes après tout les pionniers de la recherche scientifique sur les Yajuus. Médecine magique, Forces spéciales, Métiers de l'art, les parcours proposés sont nombreux et vous assureront un emploi à la fin de vos études, le tout dans un environnement unique en son genre !
top partenaires
Intrigue

Il y a peu encore, Neoboros était un nom qui faisait rêver de nombreuses personnes. Cet organisme nous avait laissé croire que le problème des Yajuus et du Virus M pourrait être résolu grâce à leurs médicaments. Cela aurait pu être une bonne chose. Mais il semblerait que tous les grands noms cachent leur secrets.

Un scandale.On ne s'est rendu compte de rien, alors que sous notre nez. Sous nos nez, les Magis disparaissaient, tous les jours. Nous n'avions plus aucune nouvelle des habitants de Shinrin Yoku. Ils n'avaient plus aucune nouvelle de nous.

Et désormais, Neoboros s'est emparé du pouvoir.

en savoir plus

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Grown up [PV : Rory]
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Grown up [PV : Rory] Dim 4 Sep - 22:00
Les notes d’une musique irlandaise flottaient dans l’air, la lecture aléatoire de l’enceinte Bluetooth de Rory enclenché, l’air était plutôt frais en cette fin de journée et tout allait bien. Il avait dans l’air ce sentiment de bien-être ambiant, ce petit truc qui fait qu’on sait qu’une bonne journée était là. L’après-midi touchait à sa fin et rien ne semblait aller de travers pour le moment. Ambros avait disposé sur la table ses essaies de Baileys Cheesecake fait plutôt au club de cuisine et qui par surplu et gourmandise avait fini leur course dans leur chambre à Rory et lui. D’ailleurs même son colocataire était là et ne semblait pas le fuir comme la peste pour le moment. Une journée pleine de victoire. Alors qu’il sortait coupait délicatement une nouvelle part de ses essais une petite partie du blondin commença à ce dire que le moment était des plus propice pour demander certaines choses capitales à Rory.

« Tu vas bien ? »

Capitale je vous dis. Bon ça faisait certes au moins trois fois qu’il le demandait à Rory, mais on ne savait jamais entre deux ça aurait pu changer. Un mauvais saut dans son jeu, un message sur son téléphone lui annonçant la fin du monde ou autre bricole minime dans le même style. Toujours être sur ses garde c’est ce qui est le plus important. Avec le fait d’avoir toujours de capote sur sois aussi. Ainsi que deux sous pour prendre le bus. Le bus c’est le bien, mais pas le sujet du jour. Sans plus ce soucié de la réponse qui n’aurait certainement pas plus évolué, il dériva tranquillement et doucement sur une autre question.

« Tu attends du monde ce soir ? »

Là c’était plus intéressant et surtout nouveau comme question. Pas que ça le dérange qu’il y a du monde ici, mais il aimerait savoir. C’était mieux pour savoir s’il devait ou non commencer à manger ses dix essais devant lui maintenant ou s’il devait attendre d’autre ventre en plus pour le faire. Puis ça permet de détourner l’attention de sa cible. Oui Rory était une cible aujourd’hui, mais ce n’était pas vraiment de sa faute si les interrogations d’Elizabeth sur sa vie sentimentale commençaient à lui faire se poser des questions des plus épineuses sur d’autres légers soucis à son actif.

« Tu veux à boire ou à manger ? »

Il tapote ses doigts sur la bouteille thé glacé maison et se sert un verre pour lui en continuant de réfléchir de comment rendre au mieux son interrogation. Il se mordilla doucement les lèvres. Quelque part ça le rendait nerveux tout cela. La dernière fois qu’il avait posé une question importante à Rory ça avait été le drame. Il avait un peu peur de se retrouver à nouveau dans cette situation sans marche en arrière possible après. Il avait déjà une seconde chance il ne fallait pas abuser non plus pour plus. Pourtant ça lui brulait la peau de savoir, de comprendre, de demander.

« Tu as attrapé quoi en pokémon aujourd’hui ? »


Cette fois tout irais bien. Cette fois la question ne concernait pas vraiment directement son colocataire. Il n’y aurait pas de raison de lui en vouloir pour cela. Aucune au monde. Tout allait bien se passer. Comme attraper facilement un nouveau pokemon.  Il vérifia son application Pokemon go d’ailleurs pour le coup. Seulement un Rattata. C’était Juan qui lui portait la poisse en lui ayant mentionné. Il mettra du piment dans son prochain dessert tiens. Voilà. Bonne idée. Bref.

« Tu crois qu’un chat dans cette chambre vivrait bien ? »

Il allait tout de même devoir se bouger un peu.

« Tu as été au festival avec quelqu’un ? »

Parce que là de fils en aiguille il n’allait pas y arriver avec ses question radom dont il n’écoutait la réponse que d’une oreille, attendant la réponse ou un temps de silence assez long pour passer à la suivante. A croire que c’était un jeu pour lui ça là tout de suite. Pourtant tout ceci était des plus sérieux.

« Tu ne trouves pas qu’il fait plus doux en ce moment ? »

Bon là il le sentait bien. Logiquement depuis le temps Rory devrait ne plus trop faire attention et répondrais peut-être par automatisme simplement et il aurait une réponse pour sa question des plus importante.

« Au fait Rory, si je fantasme sur toi, ça me classe forcément en bi ou bien c'est passager selon toi ? »

Voilà. Le timing étais parfait, maintenant tout allait parfaitement bien se passer. Il y avait même la musique qui les berçait encore sans s’arrêter.


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Lun 5 Sep - 14:19

GROWN UP —
feat. Ambros


— music



Tu chantonnes les paroles de Rocky Road to Dublin de Dubliners alors que tes doigts appuies sur les boutons pour tuer Koume et Kotake, l'un des boss que tu préfères dans le jeu d'Ocarina of Time. Tu adorais le duo des vieilles sorcières et tu connaissais ce jeu tellement par cœur que tu pouvais le faire sans pression, chantonnant une chanson comme Rocky Road to Dublin dont les paroles glissaient sur tes lèvres avec une facilité déconcertante.

— Tu vas bien ?

Ça devait faire la troisième ou quatrième fois qu'il te le demandait en moins d'une heure et tu ne peux qu'acquiescer alors que Koume s'effondre au sol et que tu la tabasses bien comme il faut. Il avait l'air bizarre, aujourd'hui. En fait, il avait l'air bizarre depuis votre « réconciliation », si vous pouviez vraiment appeler ça comme ça. Déjà, tu ne fuyais plus la chambre comme tu l'avais fais pendant de très, très longues semaines, avant, tu n'y retournais que pour dormir et prendre une douche rapide, maintenant, tu pouvais rester dans ton lit torse nu avec ton short aux deux fonctions les plus importantes pour toi malgré leur relation paradoxale : sport et glandage.

— Tu attends du monde ce soir ?
— Nan nan, t'inquiète.

A force, tes réponses devenaient automatiques, sans que tu ne réfléchisses vraiment à la question, sans que tu ne penses vraiment à quoi répondre : ton cerveau y répondait tout seul sans que tu n'aies besoin de relever les yeux de ton écran pour le regarder ou pour y réfléchir. A croire qu'il le faisait exprès, presque. Il te demande si tu veux bouffer, et tu lui réponds que non, le bout de gâteau que tu avais pris tout à l'heure avait été largement suffisant, et puis tu avais la bouteille de coca juste à côté de toi. Une des choses qui t'avait manqué quand tu évitais Ambros comme la peste, c'était ses gâteaux. Ses gâteaux étaient majoritairement très, mais vraiment très bon. A en faire fondre des papilles.

De nouveau une question. Pokémon. Puis chat. Pourquoi ? Il voulait un chat ? Mais tu n'as pas vraiment le temps de répondre ou de lui poser la question qu'il dérive sur le festival et tu ne réponds pas. Non pas parce que tu ne voulais pas répondre, mais parce que tu voulais garder ce moment rien que pour toi, égoïstement. Puis le temps. Et tu ne fais que hausser les épaules. Rocky Road to Dublin termine et ton aléatoire met Arena de Lindsey Stirling. T'étais en train de l'apprendre au piano, celle-ci et t'étais à deux doigts de t'arracher les cheveux, elle était horrible.

Ah ! Bien ! Les deux sorcières fusionnent, nickel, plus que quelques minutes et tu avais fini le temple. En plus t'avais un peu agi comme un con, t'avais plus de potion, plus de fées, et master quest oblige, aucun cœur ne t'avait été donné de tout le temple. T'étais légèrement dans la merde si tu devais tout recommencer depuis le début... parce qu'évidemment, comme un con, tu n'avais pas sauvegarder.

— Au fait Rory, si je fantasme sur toi, ça me classe forcément en bi ou bien c'est passager selon toi ?
— Tu quoi ?

Il quoi ?!

Tu tournes le visage vers lui, vite, très vite, tellement vite que les articulations de ton cou en craquent et qu'une légère douleur vient faire vibrer ta nuque. Tu ne fais pas attention au fait que la fusion des deux sorcières vient de te tuer, et que tu dois recommencer le boss du début avec seulement trois cœurs. A vrai dire, tu n'y penses plus. Là où tu aurais sûrement ragé contre cette master quest de merde parce que putain qu'elle idée qu'un rat vous enlève trois cœurs depuis quand ça se passe comme ça, là, tu ne fais que l'observer, la bouche légèrement ouverte sous la surprise, tes mains ayant même lâché ta console sur ton lit.

Tu n'avais pas rêver, n'est-ce pas ? Tu ne pouvais pas rêver de ça, de toutes façons. Parce qu'Ambros ne te poserait pas ce genre de question à toi, n'est-ce pas ? On ne pose jamais ce genre de question à la personne qui est le problème, hein ? Ambros ferait pas ça, n'est-ce pas ? N'est-ce pas ?

D'un certain côté, c'est Ambros. Ambros va à la source du problème, il est toujours allé à la source du problème, et actuellement, tu es la source du problème Rory, c'est normal qu'il vienne te poser cette question à toi. Puis théoriquement tu es le plus à-même de lui répondre. Donc c'est logique qu'il te pose cette question à toi. Tout est parfaitement logique. Non ! Bien sûr que non ce n'est pas logique bordel ! Depuis quand on posait ce genre de question à la personne concernée putain ?! Pourquoi ça tombait toujours sur toi.

Tu ouvres la bouche, la refermes, l'ouvres de nouveau sans qu'aucun son n'en sorte et tu te tournes vers Ambros, fermant ta 3DS pour l'abandonner un peu plus loin sur le lit. Tu t'assois en tailleur en le regardant, tes bras s'appuyant sur tes cuisses. Sans savoir quoi dire, tu passes une main dans tes cheveux, les emmêlant par la même occasion, frottes ta nuque avant de pencher légèrement ta tête sur le côté. Tes lèvres s'entrouvrent de nouveau avant de se refermer.

Putain.

— T'entends quoi par fantasme ?

Tu sens la merde arriver à grand pas.






HRP : CE RP OMG CE RP RISQUE DE ME FAIRE VRAIMENT RIRE


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mar 6 Sep - 10:25
La première réaction ne se fait pas attendre. C’est comme le sursaut de peur, le hurlement qui vous prends quand un jump scare est bien placé dans un film ou un jeu. C’est puissant, sur l’instant et assez vif. Le corps agis avant même que le cerveau est tout analysé, dons tu ne t’en fais pas trop pour le moment. Rory doit assimiler simplement l’information, tu avais peut-être un peu trop endormis sa réflexion avec ta série de question juste avant. Quelque part tu te demandes si tu n’aurais pas dû ajouter cela une touche d’alcool pour délier sa langue et avoir une conversation des plus fluide, mais ça n’aurais pas eu autant d’impact que de discuter avec une personne sobre. Les discours alcoolisés ne sont pas assez plein de réflexions pour te permettre de te faire vraiment un point dans la situation actuel. Tu es tellement prévenant quelque part que ça en filerais presque la nausée.

Pendant que Rory fait une superbe et très réussis imitation du poisson hors de l’eau Ambros à un léger doute. Est-ce que son colocataire à bien entendu la question ? Peut-être que son cris était une forme de dire « hey, mec répété j’ai mal entendue avec la musique et le fait que j’étais à fond dans mon jeu. ». C’était quelque chose à ne pas laisser en plan comme idée. Parce que si Rory n’avais pas compris la partie principale de la question ils n’allaient pas aller bien loin. Il était parfaitement hors de question de baisser les bras aussi rapidement quelque part.

« J’ai fantasmé sur toi et je veux savoir en quoi ça me classe. »

Tu l’as redis, sans aucune gêne dans la voix. Tu aurais pu parler de la pluie et du beau temps t’aurait plus d’émotion dedans. Même récité les cours avait plus d’entrain que ta prestation présente. Le sujet du sexe quelque part est beaucoup trop commun pour toi pour en faire plus un cas qu’il ne l’ait. Beaucoup trop l’habitude des discutions sur le sujet avec ta mère qui ne t’apporte jamais de réponse malheureusement. Ce n’est pas de sa faute, tu le sais parfaitement, elle ne sait pas comment être adulte et parent c’est tout, tu ne lui en veux pas. Tu as l’habitude. Tes doigts tapotent instinctivement ton holokit avant de tourner ton regard vers celui qui éclaira peut-être ta lanterne ce soir. Tu veux y croire quelque part. Tu ne sais même pas pourquoi. Enfin, non tu le sais un peu trop le pourquoi. Tu voudrais simplement grandir et comprendre ce qui t’entoure, un peu plus, un peu mieux, pour ne plus être comme maintenant à poser ce genre de question-là.

Rory lui demande ce qu’il entend par fantasme et cela fait froncer les sourcils à Ambros pendant quelques secondes. Il lui semblait que c’était évident comme question, qu’il n’y aurait pas besoin de plus d’explication que cela, mais il semblerait qu’il se soit fourvoyer sur cela. Il n’a pas l’habitude de parle de ce genre de chose avec les autres de son âge alors c’est peut-être parfaitement normal d’expliquer plus en détail ce qu’on a comme fantasme à la personne concerné. C’était peut-être juste lui qui n’avais jamais rien compris à la vie en société tout bêtement. Rory lui il savait forcément de quoi on pouvait parler ou non, donc s’il demandait c’est que c’était bon et qu’il fallait être plus précis. Il se détend et reprends tranquillement la découpe minutieux de son gâteau face à lui en commençant doucement à parler.

« C’est depuis la fois où tu m’as giflé sous la douche que ça à commencer. Par fantasme j’entends que je t’imagine dans des situations avec moi et que ça me … enfin voilà … attends je t’explique. »

Oui. Vas-y petit. Explique lui en détail un de tes fantasmes peut-être que tout sera plus simple comme cela et ainsi. Son cerveau cherche rapidement lequel serais le plus probant et facile à expliquer. Peut-être expliquer celui qui lui a fait le plus d’effet sera mieux que de parler par exemple de celui où il a imaginé Rory en tenue d’infirmière et toi en médecin. C’était aussi bien de ne pas parler de celui où ton colocataire faisait des choses très peu catholique en yukata ou encore de celui où il servait directement de table à manger avec les plats à même la peau. Oui, tu allais éviter ça. Non, il allait en prendre un qui avait l’air plus soft selon toi. Tiens, il allait prendre celui que tu avais expliqué à ta mère tiens. Celui où tu n’avais jamais précisé à celle-ci que l’homme en question était ton voisin de chambre. Elle t’aurait demandé de le ramener à tes prochaines vacances pour le connaitre et lui raconter comment elle pouvait être fière de connaitre l’homme qui avait volé l’innocence fictive de son fils… Elle avait fait cela avec ton premier fantasme féminin. Tu n’avais plus jamais eu de nouvelle d’elle depuis d’ailleurs. Ni une, ni deux sans laisser le temps à Rory d’en placer une tu commences ton histoire.

« Par exemple une fois je me suis imaginé dans notre douche. Genre c’était vraiment notre douche et pas une autre, j’en suis parfaitement certain. Je me lavais et là tu apparais devant moi avec des oreilles et une queue de chat, super mignonne d’ailleurs, adorable, franchement c’était géant. Tu ne portes rien d’autre et dans les mains tu as un rouleau de bandage et alors que je suis nue comme un vers tu t’approches de moi avec l’eau qui glisse sur ta peau de façon tout ce qu’il y a de plus sensuel, presque au ralenti. Tu m’attache les mains et puis… »

Il est parfaitement possible que la fin de son explication est été coupée en plein milieux par son cher colocataire. Dommage, il n’en était qu’au début, la partie la moins intéressante, mais qu’importe. Plus tard peut-être.


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mar 6 Sep - 10:47

GROWN UP —
feat. Ambros


— music



Il répète sa question, comme si tu ne l'avais pas entendu, comme si tu n'avais pas compris. Mais comment ça en quoi ça le classe ? Depuis quand t'étais un sujet de référence, hein ? Depuis quand tu pouvais savoir ça ? Est-ce qu'il était sexuellement attiré par toi parce qu'il était mentalement attiré par toi ? Ou est-ce que c'était tous les autres mecs ? Juste toi ? Non parce que... pourquoi toi ? Et pourquoi c'était toi qu'il venait voir alors que vous recommenciez à peine à vous parler, mh ? Non sincèrement... sincèrement, il fallait qu'Ambros prenne des cours de tact, parce qu'entre le hé je peux participer à un ébat en tant que spectateur comme ça je comprends le SM et ça. Bon okay la deuxième question était carrément moins ahurissante. Mais tout de même bordel de putain !

— C’est depuis la fois où tu m’as giflé sous la douche que ça à commencer. Par fantasme j’entends que je t’imagine dans des situations avec moi et que ça me … enfin voilà … attends je t’explique.

Okay techniquement vous étiez pas sous la douche, tu en sortais, nuance. Mais tu vois où il veut en venir. D'accord. Okay. Merde. Peut être que tu devrais te foutre un t-shirt sur le dos alors ? Et avant que tu ne puisses lui dire que, non, tu n'as pas besoin qu'il t'explique en détails, tu avais juste besoin de savoir s'il fantasmais vraiment sur toi, plus pour faire comprendre à ton cerveau que bordel de putain oui c'était vraiment en train d'arriver, le voilà qu'il commence à te décrire ses fantasmes.

Il te décrit ses fantasmes. Avec toi dedans.

— Par exemple une fois je me suis imaginé dans notre douche. Genre c’était vraiment notre douche et pas une autre, j’en suis parfaitement certain. Je me lavais et là tu apparais devant moi avec des oreilles et une queue de chat, super mignonne d’ailleurs, adorable, franchement c’était géant. Tu ne portes rien d’autre et dans les mains tu as un rouleau de bandage et alors que je suis nu comme un vers tu t’approches de moi avec l’eau qui glisse sur ta peau de façon tout ce qu’il y a de plus sensuel, presque au ralenti. Tu m’attache les mains et puis…
— Wow. Wow. WOW. Stop. Stop arrête.

Tes mains se sont instinctivement levées, comme si tu pouvais le faire taire par leur simple présence entre vous et tes deux index se lèvent, comme pour le faire taire. Et bordel lui il se coupait une part de gâteau comme si tout était normal. Mais putain pourquoi ? Qu'est-ce que t'avait fais au Bon Dieu ces temps-ci ?!

— J'ai compris ce que t'entends par fantasme y'avait pas besoin d'aller si loin je t'assure.

Il t'a imaginé en chat. Dans une douche. Et des bandages et... c'était genre, une fois. Les autres c'était quoi ? Toi te dandinant sur du Britney Spears pour lui faire un strip-tease ? A vrai dire tu aurais préféré qu'il te raconte celui-là s'il c'était passé. Tu as besoin d'un temps d'adaptation, parce qu'une image de toi-même te trimballant avec une queue et des oreilles de chats pop dans ta tête et tu ne veux faire qu'une chose : la chasser. Très loin de ton cerveau. Le plus loin possible.

— Okay, donc tu fantasmes sur moi. Okay. Okay.

Réfléchis Rory, réfléchis. Il vient te demander conseil, tu peux pas juste lui dire okay c'est cool salut ! Parce que majoritairement tu lui aurais dis que oui c'est bon, il est bi, il aime les mecs et les filles, mais là... c'est Ambros, et Ambros est plutôt compliqué, finalement, et tu ne veux pas l'orienter dans la mauvaise directement. Et après tout, les fantasmes sur toi sont peut être que passager, que t'as juste été l'élément déclencheur finalement, mais qu'en fait il aime les mecs aussi. Tu te racles la gorge, soupires alors que tes mains viennent se poser sur tes genoux. Mais bordel. Pourquoi toi ?

— C'est que moi, ou c'est les mecs en général ?

C'était. Vraiment. Trop. Bizarre.

T'es pas censé avoir cette conversation, surtout pas avec lui, surtout pas si c'est toi l'objet de ses fantasmes. Parce que merde Rory, c'était d'autant plus gênant en sachant que tu étais l'objet de ses fantasmes et parce qu'en plus, t'es torse poil. Tu devrais te foutre un t-shirt. Il va peut être mal le prendre. Ne fous pas de t-shirt. Un soupir passe la barrière de tes lèvres puis tu continues :

— Genre, tu penses que c'est que moi ou tu peux être attiré par d'autres mecs ?

Putain.






HRP :


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mar 6 Sep - 13:41
Il ne veut définitivement la fin de son explication. Après réflexion c’est mieux ainsi parce que tu remémorer ce moment est désagréable physiquement. Ne pas bander alors que tu discutes de chose terriblement sérieuse avec Rory serait une bonne chose. C’est peut-être pour cela aussi qu’il ta couper, pour que tu n’es pas à vivre cette complication physique. Il est compréhensif avec toi, tu ne le sais que trop bien. Regarde, il n’a pas encore envoyé son poing dans la gueule ni hurler de partir ET il a même compris semblerait-il ce que tu entendais par fantasme. Par contre tu avais été un peu trop descriptif ont dirais. Tu aurais peut-être dû être plus crus et direct, aller directement à l’essentiel et ne pas mettre les détails. Il se répété même pour bien te dire qu’il avait parfaitement et toi tu hoche simplement la tête assez rassurer que tout se passe bien pour le moment.

La question de Rory lui fait avoir une légère grimace. Si ça avait été les mecs en général son fantasme il ne se serait même en train d’avoir cette discutions. Ça serait tellement plus simple et logique. Il serait certainement bi ou pan, il n’a jamais compris la différence entre les deux. Bref, dans tous les cas il ne se poserait même pas la question. Il ne se serait pas sentit obliger d’en parler à Rory et il aurait fait des scones plutôt d’un gâteau à base d’alcool comme essais. Sa mère ne l’aurait même pas eu au téléphone dans la semaine et il n’aurait appris que la semaine prochaine que Sam avait été remplacé par Greg en moins de trop jours avant qu’elle ne saute sur Monica la cousine de Greg. Oui, il se serais passé du feuilleton qui est dans les draps de sa mère pour une semaine supplémentaire. Il soupire et lève les yeux vers Rory et tachant de toujours le regarder dans les yeux, il ne fallait pas avoir de soucis physique maintenant. Vraiment pas.

« Je n’en sais rien. Si j’avais fantasmé sur un autre gars je me serais même pas poser de question et je t’aurais rien demandé, mais là non. Il y a eu toi et juste toi. »

Tu ne sais même pas comment le présenter autrement. Le timbre de ta voix ne bouge pas pourtant c’est le bazar dans ton crâne. Pas forcément pour les bonnes raisons. Seulement tu ne vas pas fuir maintenant, tu vas être adulte et aller au fond de ce souci.

« Après t’es aussi le seul mec à qui j’ai autant vus le corps volontairement ou non et à qui j’ai fait un câlin alors qu’il portait uniquement une serviette et avec en plus des traces de suçons sur la peau. Comment tu veux que je sache si c’est tous les mecs ? »


Rory c’était la putain de fille en couverture qu’un magazine érotique. Celle sur qui ont fantasme car son corps est sans vraiment de voiles d’ombre pour nous, mais rien de plus. Il ne fallait tout de même pas qu’il lui sorte cette comparaison là tout de même ? Non, il allait éviter.

« Je suis censé savoir ça comment ? Je leur demande à tous de poser pour moi en serviette et de me laisser les prendre dans leur bras ? Le seul truc que je suis parfaitement sûr c’est que physique et que je ne ressens pas de simili sentiments amoureux pour toi. Si jamais ça peut te rassurer.»

Tu as toujours des mots si rassurant Ambros, c’est presque touchant. Presque.


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mar 6 Sep - 13:59

GROWN UP —
feat. Ambros


— music



— Je n’en sais rien. Si j’avais fantasmé sur un autre gars je me serais même pas poser de question et je t’aurais rien demandé, mais là non. Il y a eu toi et juste toi.

Tu ne sais pas vraiment si tu dois te sentir flatter ou dans la merde. A vrai dire, tu sais juste que pour le moment, tu n'es pas vraiment à l'aise. Tu passes de nouveau une main sur ta nuque que tu frottes et tu fais rouler ton piercing entre tes dents. Bon. Bon. Bon.

— Après t’es aussi le seul mec à qui j’ai autant vus le corps volontairement ou non et à qui j’ai fait un câlin alors qu’il portait uniquement une serviette et avec en plus des traces de suçons sur la peau. Comment tu veux que je sache si c’est tous les mecs ?
— J'en sais rien moi.

C'était vrai, en plus. T'en savais rien. Chez toi, c'était venu plutôt naturellement. Tu regardais les filles et les mecs dans la rue, tes yeux dérivaient sur les courbes des premières, sur les silhouettes des seconds. Tu n'avais pas plus réfléchis que ça, tu n'avais jamais fantasmé sur une personne en particulier, enfin, si, mais après. Avant ce n'était que des corps sans visage, majoritairement. Et tu avais eu de la chance d'être né dans une famille où la sexualité n'avait pas posé de problème, où tu n'avais pas du te cacher, où tu n'avais pas du avoir honte de toi-même. Ta mère en avait bavé entre tes pouvoirs et ton coming-out.

Tu n'es pas doué pour ça, Rory. Oh non tu n'es pas doué pour ça. Tu n'es pas doué pour les conversations en tout genre, mais pour ce genre de conversation là, c'était pire. Vraiment pire. Tu ne sais pas quoi lui dire, quoi lui poser comme question car tout te semble te rendre plus mal à l'aise qu'au début de la conversation. Toi qui est si rarement mal à l'aise, Rory, t'y es pas habitué, hein ?

— Je suis censé savoir ça comment ? Je leur demande à tous de poser pour moi en serviette et de me laisser les prendre dans leur bras ? Le seul truc que je suis parfaitement sûr c’est que physique et que je ne ressens pas de simili sentiments amoureux pour toi. Si jamais ça peut te rassurer.
— Wow non, surtout tu fais pas ça. Et c'est rassurant, je crois. Enfin, si c'est que physique, c'est que ça peut être d'autres mecs. Je pense, rajoutes-tu à demi-mot, sans en être vraiment sûr.

C'est vrai ça, tu ne t'étais jamais posé la question de ce que tu étais. Tu étais attiré par quelqu'un, homme ou femme, et voilà, c'était tout. C'était qu'après que tu te définissais comme personne acceptant tout car il y a du plaisir à prendre partout. Mais tu avais toujours eu une manière très à toi de voir ta sexualité, en fait.

— Genre... un léger accro dans ta voix, tu te stoppes, reprends ta respiration avant de continuer : Genre, si je te dis d'imaginer un mec autre que moi hein, faire... tous ces trucs, est-ce que ça t'excite ?

ETAIS-TU VRAIMENT EN TRAIN DE LUI POSER LA QUESTION RORY ?!

Pourquoi toi ?

Putain.






HRP :


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mar 6 Sep - 15:19
Tu as entendus Ambros ? Il ne faut pas utiliser ta superbe technique d’approche pour savoir si les autres mecs te plaisent ou non. En plus il n’en sait rien comme toi de ce que tu peux être ou non. Lui avait peut-être l’illumination et que tu devrais en attendre la même plutôt que de poser des questions. Tu n’as jamais été très lumière comme gars de tout manière, alors en attendre une plus importante te gonfle d’avance. Tu ne voulais pas te foirer et rater ta chance après tout par un simple manque de connaissance de toi-même. Tu ne sais même pas s’il a quelque chose à foirer dans cette histoire, mais tu ne veux pas te tromper non plus.

« Désolé. »

Non parce qu’il sentait que Rory faisait un effort malgré le fait qu’il ne sache pas comment vraiment l’aider. Il prend une forte inspiration et se frotte doucement le menton assez pensif. Ses doigts jouent doucement avec le bout de cheesecake face à lui et il finit par les lécher doucement tout en réfléchissant aux paroles de Rory.

« Tu veux dire qu'il faudrait que j'imagine avec un autre mec comme Shion, Eden ou bien Ewan voir Juan et voir si ça m'excite aussi c'est ça ? »

Tu demandes confirmation parce que ça ne te gênais pas de faire l’exercice, mais si tu avais saisi de travers tu préférais le savoir avant de te mettre de nouvelle image en tête. Tu souhaites être prudent dans tout cela. C’est ton avenir sexuel et certainement sentimental qui était en jeu là tout de suite. Il y avait tout de même une certaine précision sur tes épaules juste pour cela. Parce que si jamais ça se révélait être que Rory, tu allais faire quoi ? Non parce que tu avais beau l’avoir rassuré que c’était que physique avec lui, si jamais ce n’était que lui ce n’était pas des plus rassurant non plus comme situation. Tu étais impressionné par ce qui te semblait être du calme de la part de Rory par rapport à tout cela. C’était vraiment un bon ami.

« Je devrais tester avec tous pour voir peut-être. »

Il marmonne plus cela pour lui que pour Rory. Il a une idée étrange qui lui passe en tête et sans même penser aux conséquences, il demande le plus naïvement du monde à Rory son avis dessus. Parce qu’il est un gosse par certain coté Ambros et il veut juste savoir.

« Tu crois que je devrais prendre leur apparence et voir dans une glace si ça me fait quelque chose de les voir plus ou moins sans vêtements et dans des situations explicite ou juste l’imagination c’est bon ? »

Tes yeux glisse ses tes cheesecake et attrape une des assiettes pour le tendre à ton colocataire.

« Tu es sur que tu en veux pas ? »

Parce qu’il est bien de ne pas oublier que cette conversation à l’air normal de base.


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mar 6 Sep - 15:32

GROWN UP —
feat. Ambros


— music



Il s'excuse et tu chasses ses paroles d'un geste de la main. Il n'a pas à s'excuser de ça. A vrai dire, tu ne voyais pas avec qui il aurait pu en parler et tu préférais qu'il n'en parle pas, en fin de compte, parce que tu n'étais pas vraiment très sûr d'être heureux de savoir que Shion ou Ewan ou n'importe qui d'autre, pouvait t'imaginer en chat sous une douche. Finalement, c'était bien mieux qu'il soit venu te parler.

— Tu veux dire qu'il faudrait que j'imagine avec un autre mec comme Shion, Eden ou bien Ewan voir Juan et voir si ça m'excite aussi c'est ça ?
— Ouais... Non ! Enfin non.

Non, surtout pas. Eden ? Non ! Et puis... bon d'accord, Eden était... bref. Tu ne veux pas vraiment penser à Eden dans ce genre de situation, et encore moins à Shion et Ewan alors tu te contentes de lui répéter que non quand il marmonne qu'il devrait tester avec tous. Non surtout pas. Et à vrai dire, égoïstement, tu ne veux pas qu'Eden devienne l'un des fantasmes d'Ambros. Même toi tu ne fantasmais pas sur lui.

Tu ne le regardes pas, tu réfléchis, fixant tes doigts qui jouent avec les bords de ton short en tissus. Bon. Bon, réfléchis Rory. Qu'est-ce que tu peux faire ? Qu'est-ce que tu peux lui dire ? Tu ne peux définitivement pas jeter les autres dans ses fantasmes, et tu penses que c'est une mauvaise idée de lui dire d'essayer ça. Et une personne... imaginaire, non ? Tout simplement ? Tu ne sais pas, tu es un peu perdu là.

— Tu crois que je devrais prendre leur apparence et voir dans une glace si ça me fait quelque chose de les voir plus ou moins sans vêtements et dans des situations explicite ou juste l’imagination c’est bon ? Tu es sur que tu en veux pas ?
— Non non je t'assure ne fais pas ça ! Et... non, j'en veux pas, lui réponds-tu en redressant ton visage vers lui.

Ce mec allait te tuer avec ses questions, vraiment. Comment pouvais-tu encore être en vie et ne pas être mort de honte, bordel ?

— Et si t'imagine juste... j'sais pas, un mec, random ? Genre, une sorte d'homme idéal ? J'en sais rien ? Un mec que t'a croisé dans la rue que tu connais pas et que je connais pas non plus.

De préférence, parce qu'après, tu allais vraiment voir cette personne avec des oreilles et une queue de chat à chaque fois que tu allais la croiser.

—T'es pas obligé d'imaginer un visage spécifique tu vois... enfin, juste... laisse ton imagination parler, mh ? Genre, est-ce que ça reviens tout le temps à moi ou si t'imagines un mec random ça marche ?

Dans quelle merde tu t'es encore foutu, Rory.

Sérieusement.






HRP :


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mar 6 Sep - 20:37
C’était oui ou non ? Non parce qu’il n’a pas l’air convaincu Rory là tout de suite. Tu là parfaitement entendus son ouais, mais du coup tu ne comprends pas son non tout de suite après. Est-ce qu’il y a un souci avec les prénoms cités ? De mauvais exemples ? Pourtant ça lui semblait approprier. Même Juan. Parce que même s’il ne savait pas s’il pourrait fantasmer dessus, il était parfaitement conscient qu’ils n’étaient pas moches du tout à regarder. Ça comptait bien pour fantasmer dessus non ? En tout cas pour ave les filles oui. Il y avait des règles différentes avec les hommes ? Il reprit l’assiette de gâteau vers lui et commença doucement à lui piocher dans la crème du cheesecake en écoutant Rory sagement et calmement.

Ambros avait toujours été bluffé par les réactions des autres dès que l’on parlait sexualité. A croire que c’était tabou. Ça l’était peut-être, mais que sa mère l’avais très rapidement oublié. Est-ce qu’il devait avoir l’air aussi paniqué que son colocataire pour bien faire ? A quoi ça servait de faire cela ? Il n’en savait rien du tout et en fait il ne voulait même pas savoir, ça avait l’air chiant comme émotion à avoir.

« Mais moi j’aime les visage, genre vraiment. Si un visage n’est pas là je n’arrive pas à fantasmer, je n’ai jamais fantasmé que sur un simple corps. Ça n’a pas d’âme je trouve. C’est bizarre ça ? »

Ce qui est vraiment blizzard Ambros c’est votre conversation depuis le début, mais tu ne le comprends pas. Tu le comprendras certainement jamais ou alors beaucoup trop tard pour que ça puisse te faire quelque chose. Pourquoi tu inflige cela à Rory ? Tu as trop confiance en lui pour te dire que ce n’est pas un sujet à parler avec lui. Après tout il ne t’en veut plus, il te là dit, alors tu peux tout de même lui demander cela. Puis c’est une sorte de réparation pour la dernière fois en plus, vu que c’est toi qui te met plus ou moins à nu cette fois. C’est beau d’y croire quelque part.


«  Non, parce que j’ai toujours fait cela. Pourquoi le fait de tenter sur eux n’est pas possible ? Comment tu veux que je sache si la personne que je vais tenter d’imaginer est pas quelqu’un que tu connais en plus ? »

Parce que cela aussi il ne savait du pas sur qui fantasmer ou non s’il devait faire en plus attention que son vis-à-vis ne le connaisse pas en prime. Est-ce qu’il allait devoir arrêter un passant qu’il trouve mignon pour lui faire « hey, je voudrais me faire un super trip de toi et moi nu pour savoir si je suis bi ou gay ou je ne sais pas trop quoi, mais je dois d’abord savoir si tu connais Rory. Non parce qu’il ne veut pas que je fantasme sur des personne qu’il connaît. » Même lui trouve cela étrange comme approche. C’est pour dire.

« Qu’est-ce que cela change que je tente sur Juan ou en encore Eden ? Que tu les connaisses ou non ça vas rien changer pour toi non ? Non ? Ou tu veux que pour tenter de voir si ça marche avec eux je te raconte un fantasme avec eux à la place de toi pour voir si ça me fait de l’effet ? Non parce que de base regarder un mec je trouve ça attirant comme regarder une femme, mais après c’est parce que je ne suis pas aveugle et que je sais apprécier ce que je vois. »

Tente de comprendre doucement Ambros. Peut-être ce soir en t’endormant tu auras ta réponse. Peut-être tu mouilleras tes draps avec un corps qui te fait comprendre ce que tu es ou alors tu seras toujours autant dans le flou.


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mar 6 Sep - 21:32

GROWN UP —
feat. Ambros


— music



Non. Non ce n'est pas bizarre, finalement. Il a raison, il y avait toujours un type, un visage, même si ce n'était pas forcément celui de quelqu'un que l'on connaissait, même s'il n'était pas réel, qu'il était un mélange entre plein de visage différent à cause des rêves. Mais il n'empêche. Il n'empêche merde !

— Non, parce que j’ai toujours fait cela. Pourquoi le fait de tenter sur eux n’est pas possible ? Comment tu veux que je sache si la personne que je vais tenter d’imaginer est pas quelqu’un que tu connais en plus ?

Okay, il a pas tord, il peut pas savoir si la personne qu'il va imaginer tu la connais ou non, il ne peut pas savoir ça. Mais tu ne peux pas lui dire de fantasmer sur Ewan, ou Shion, ou Eden. Non pas que tu ne les verrais pas de la même façon, mais tu auras sûrement l'image d'eux se dandinant tout nu avec une queue de chat. Et Eden est bien trop pur pour qu'Ambros l'imagine comme ça. Tant pis pour les deux autres, mais pas Eden. Surtout pas lui. Et puis, au fond de toi, gronde ce monstre de jalousie, hein Rory ? T'es jaloux de savoir qu'il peut fantasmer sur Eden alors que tu ne t'autorises pas ça, alors que tu te l'interdis, que jamais son visage viendrait t'effleurer l'esprit, hein Rory ?

— Qu’est-ce que cela change que je tente sur Juan ou en encore Eden ? Que tu les connaisses ou non ça vas rien changer pour toi non ? Non ? Ou tu veux que pour tenter de voir si ça marche avec eux je te raconte un fantasme avec eux à la place de toi pour voir si ça me fait de l’effet ? Non parce que de base regarder un mec je trouve ça attirant comme regarder une femme, mais après c’est parce que je ne suis pas aveugle et que je sais apprécier ce que je vois.
— Pas Eden.

Ta voix a grondé sans même que tu ne t'en aperçoives. Tu t'excuses à demi-mot, passes une main légèrement tremblante dans tes cheveux et calmes ta respiration. Bien. Non, tu ne veux pas entendre ses fantasmes, parce que ça te gênait un peu, parce que c'était censé être privé, intime, et que même si tu te foutais à poil à chaque fois que t'étais bourré, ta vie intime restait privé, peu de gens en avait des détails, c'était même rare que tu racontes exactement ce qu'il s'était passé pendant tes ébats. Tu disais à Arata et Lulla avec qui tu le faisais, mais jamais tu ne décrivais ce que tu faisais. Tu reprends, la respiration calme :

— Pas Eden. Pas lui, s'il te plaît. Et... si les mecs et les femmes t'attirent... pourquoi on a cette conversation ? T'es attiré par les deux et c'est tout, t'as pas besoin de mettre un mot sur ce que tu es, tu sais. Genre... j'suis attiré par les mecs et les filles, même si plus par les mecs que par les filles, mais j'mets pas de mot sur ce que je suis, j'en ai pas besoin. Si t'en as pas besoin, tu t'en fous du reste. C'est comment que tu te sens qui est important, et si tu veux mettre un mot sur ce que t'es, ouais... ouais je pense que t'es bi.

Tu essaies de comprendre, vraiment. Mais tu ne comprends pas pourquoi il t'en parle à toi, tu étais tellement le moins bien placé pour en parler avec lui. Et le fait de savoir qu'il fantasmait sur toi te gênait un peu, quand même. Pas de façon mauvaise, non, mais juste, t'avais pas envie qu'il soit mal à l'aise parce que tu te baladais en serviette dans la chambre parce que t'avais oublié ton calbute dans ta commode quoi.

— J'comprends pas pourquoi tu m'en parles à moi. Enfin, j'comprends que ça te dérange ou quoi mais... enfin. Tu veux que je change une façon de me comporter ? le questionnes-tu, vraiment sérieux et un peu inquiet.

Parce que tu ferais attention à changer ton comportement si ça pouvait moins le gêner et le déranger.






HRP :


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mar 6 Sep - 22:08
Oh. En fait ce qui n’allait pas dans ce qu’il avait cité c’était simplement Eden. D’accord. Il ne le ferait plus. Chasse gardé peut-être ou trop proche de Rory pour se permettre de faire cela. Il n’allait pas poser la question sur cela. Il hoche doucement la tête en levant doucement les mains en signe évident de paix pour son interlocuteur. Le sujet semblait sensible, ça il ne l’aborderait plus.

« Pas Eden, j’ai compris. »

Peut-être que le dire en plus assez clairement allait faire que le message allait passer encore mieux. Tu veux être certain qu’il n’y ait aucuns malentendus avec lui. Pas le moindre. Un peu trop parfois. C’est quelque peu gênant pour lui malheureusement. Tu t’étire légèrement en l’écoutant, ton dos craque et tu pousses un soupir satisfait avant de le regarder à nouveau.


« Je voulais surtout t’en parler parce que je me voyais pas d’écrire ce qui se passait à quelqu’un d’autre que toi comme tu étais l’acteur principal de mes fantasme. Enfin j’ai pensé en parler à Shion, mais je me suis dit que passer par toi avant été plus correct tout de même. Tu aurais préféré que je ne le fasse pas ? »

L’importance de ce genre de question est assez relative quelque part.

« Sinon je sais pas. Je pensais que c’était important de se classer dans un truc ou un autre, je ne sais pas trop, j’ai jamais trop bien compris, mais tu as raison je me prends certainement trop la tête. »

Tu hoche doucement le crâne avec un sourire satisfait aux lèvres qu’au final tout cela se passe aussi bien. Comme sur des roulettes. Tu as l’impression que tout es quelque peu plus clair. Même si tu ne sais pas trop ce que tu es au moins tu peux rester toi tout bêtement sans forcément te mettre d’étiquette en profitant de ce qui se passe autour de toi. C’était plus simple. Tu avais peur que ça soit plus compliquer que cela comme réponse, mais celle-ci te conviens bien.

« Pourquoi tu veux changer de façon de te comporter ? Le fait que je me révèle peut-être ça change quelque chose pour toi ? Ça doit changer quelque chose quelque part ? Tu veux que moi je change quelque chose que je fais en fait ? »

Non, parce que s’il y a des choses qui n’allait pas dans sa façon de faire jusqu’à présent il aimeraient bien le savoir. Cela lui met un moment de doute tiens, c’est désagréable. Il commence même a se mordiller longue en cherchant ce qui n’allait pas dans sa façon de faire pour le moment. Est-ce qu’il a eu des gestes déplacé qui n’allait ? Non parce qu’il savait faire la part des choses entre le fantasme et la réalité, mais peut-être pas aussi bien qu’il le pensait. Peut-être qu’il avait été grossier avec Rory sans le savoir.

« Tu m’en veux pour quelque chose que j’ai fait de travers ? »

Non, parce qu’il a déjà donné une fois avec la colère de son colocataire, il sait parfaitement que la prochaine fois il change purement et simplement de chambre sans se poser plus que cela la question.


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mar 6 Sep - 22:23

GROWN UP —
feat. Ambros


— music



— Je voulais surtout t’en parler parce que je me voyais pas décrire ce qui se passait à quelqu’un d’autre que toi comme tu étais l’acteur principal de mes fantasme. Enfin j’ai pensé en parler à Shion, mais je me suis dit que passer par toi avant été plus correct tout de même. Tu aurais préféré que je ne le fasse pas ?
— J'en sais rien, je t'avoue que c'est gênant, comme situation. Mais j'pense que j'aurai moins apprécié que t'en parles à Shion. Enfin, j'en sais rien.

Tu hausses les épaules. Tu ne trouvais pas ça forcément important de se classer dans une boîte, au contraire, tu étais plutôt du genre à penser qu'il fallait penser hors de la boîte, hors du carré de la société, alors tu ne te classais tout simplement pas. Tu passes une main sur ta nuque raide à cause de la tension. Ça t'avait foutu une putain de tension dans les épaules, tout ça. Tu ne savais tellement pas comment réagir que ça t'avait plus stressé qu'autre chose et tu avais fais un effort sur toi-même pour pas l'envoyer paître.

— Pourquoi tu veux changer de façon de te comporter ? Le fait que je me révèle peut-être ça change quelque chose pour toi ? Ça doit changer quelque chose quelque part ? Tu veux que moi je change quelque chose que je fais en fait ?

Tu secoues la tête de gauche à droite. Non, tu ne veux pas qu'il change sa façon de se comporter, et non ça ne change rien, ça ne doit rien changer non plus et tu ne veux pas qu'il change quoique ce soit. Bien que tu ne le montres pas, tu tenais à ta relation avec Ambros. Elle n'avait certes rien à voir avec celle que tu avais avec Arata, ou Lulla et encore moins Eden, mais tu l'appréciais beaucoup, tu n'avais pas envie que votre relation s'effondre alors que vous veniez d'en reconstruire doucement mais prudemment les bases. Et puis, de nouveau une question, pleine de peur, d'hésitation, tu le sens. Tu peux sentir la tension qui a pris possession de lui comme elle a pris possession de toi. Tu soupires et tu t'effondres dans ton lit, soudain plus fatigué. Tu regardes le plafond, tes mains se croisant derrière ta nuque.

— Nan, j't'en veux pas. C'est juste... bizarre ? Genre, que tu m'en parles comme ça.

Tu tournes le visage vers lui, l'observant de tes grands yeux verts et tu souffles, un peu comme si tu disais sur le ton de la confidence :

— J'pensais pas que t'allais me poser une quelconque question depuis... la dernière fois. Puis tu manques de tact mec c'est abusé, faut préparer les gens psychologiquement avant de leur lancer une bombe comme ça mec, sérieux ! J'ai pas compris ce qui m'arrivait. Puis... c'est rare qu'on demande à l'objet de ses fantasmes si c'est normal de fantasmer sur lui alors... ça m'a surpris. Beaucoup.

Mais t'es content qu'il t'en ait parlé, qu'il ait pas hésité, qu'il soit venu vers toi et qu'il est attendu le bon moment, qu'il ait voulu que tu sois à l'aise, parce que finalement, il avait essayé de te mettre à l'aise, quand même. Il s'y était pas forcément très bien pris parce que tu n'avais pas vu la question arriver, mais il avait essayé, et il avait pas hésité malgré la dernière fois, malgré ta réaction excessive de la dernière fois.

Et d'un certain côté, t'es content qu'il se soit confié à toi.






HRP :


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 217
Âge du personnage : 18 ans
Année d'étude : 2ème
Groupe sanguin : AB

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mer 7 Sep - 18:09
Gênant ? C’est comme ça qu’était votre conversation depuis le début ? Il faudra que tu fasses plus attention pour la prochaine fois, tu n’as absolument pas la même approche du reste du monde sur le sujet. Ta bouche fait un léger rond de semblant de compréhension et tête hoche doucement en avant. Tout ton corps fait une sorte de mouvement de vague du haut de ne pas bouger de ton siège depuis le début et tes doigts tapote doucement le bord de la table.

« J’avais pas conscience que ça pouvait être gênant. Chez moi, ce genre de sujet est assez basique, je n’ai pas pensé que ce n’était pas le cas pour tout le monde. »

Il ne voulait pas mettre la pression sur Rory, il voulait juste comprendre. Comme lui n’avait aucune expérience et son ainé en avait et était son fantasme du moment ça lui avait semblé naturel et normal. Un peu trop normal. Il devait changer sa façon de voir certaine chose. Genre ça déjà. Ne pas parler de sexe comme on parle de ramasser le linge sale dans la pièce ou du fait qu’il va pleuvoir demain. Au moins il l’avait fait quand il n’y avait personne d’autre dans la chambre. A la base de chez base il voulait en parler à plusieurs personne en même temps pour avoir un avis plus poussé, mais avait trouvé ça ennuyant de rassembler les bonne personne et les détendre à sa façon assez pour avoir cette conversation. D’ailleurs il eut un léger rire à l’évocation du fait qu’il aurait dû préparer psychologiquement Rory à cette conversation-là.

« J’ai tenté de t’expliquer que je voulais discuter. Tu sais, toutes les questions avant pour montrer que j’avais des questions ou encore le fait que j’ai rapporté autant de gâteaux. Rory à deux sans aucune raison on ne mangera  jamais ça tout seul. Je pensais que c’était évident quelque part. »

Pour toi tout cela avait été tellement évident comme façon de faire que tu n’avais pas douter à un seul moment de l’efficacité de ta manœuvre. Il a raison sur le fait que tu manques cruellement de tact, mais tu n’as jamais su ce que c’était de toute façon. Ça ne s’apprend pas tout seul ce genre de chose pour toi. C’est dommage.

« La prochaine fois que j’ai une questions comme cela je t’envoie un courrier avec une semaine d’avance. Promis. »

Il n’y aura pas de prochaine fois. Il le sait, il a déjà assez abusé ainsi. C’est sa tentative de plaisanterie du soir.

« Merci Rpry pour ton aide. »

Pour peu tu te lèverais pour lui faire un câlin, mais quelque part tu as parfaitement conscience que ça ne vas pas du tout le faire, alors tu te replonge simplement dans l’étude de la consistance de cette foutu crème de ton gâteau que tu tripotes depuis tout à l’heure.


níl a fhios ag aon duine cá bhfuil fód a bháis




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ajisai

Messages : 438
Âge du personnage : 19
Année d'étude : IV
Groupe sanguin : B

MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory] Mer 7 Sep - 18:39

GROWN UP —
feat. Ambros


— music



Basique, mh ? Ces sujets ne l'étaient pas vraiment pour toi. Ou du moins, pas quand tu décrivais mots pour mots tes fantasmes. Ça, ce n'était pas basique du tout.

— J’ai tenté de t’expliquer que je voulais discuter. Tu sais, toutes les questions avant pour montrer que j’avais des questions ou encore le fait que j’ai rapporté autant de gâteaux. Rory à deux sans aucune raison on ne mangera  jamais ça tout seul. Je pensais que c’était évident quelque part.

Tu regardes les gâteaux et tu laisses échapper un rire, un léger. Oui, il n'a pas tord. A deux, vous boufferez jamais ça en entier, même si d'un coup, tu avais la dalle. D'accord, il avait quand même essayé de préparer le terrain, c'était juste toi qui avait pas du tout, mais pas du tout réceptif. D'un certain côté, Ocarina of Time était vraiment prenant, comme jeu, tu y jouais déjà quand il était arrivé dans la chambre... Comment avait-il fait pour amener autant de gâteaux sans que tu t'en aperçoives, sérieusement ? Puis c'était un gâteau irlandais merde, t'aurais du le capter rien qu'à l'odeur ! Trop captivant, OOT.

Tu tires une chaise de bureau pour venir t'asseoir à côté de lui et, en tailleurs dessus, tu choppes une assiette en carton sur une étagère : vous en aviez tout le temps, Ambros ramenait souvent des trucs à bouffer du club de cuisine. Tu prends une part et, alors que tu commences à bouffer, tu recraches presque tout ce que tu as dans la bouche quand il te dit qu'il t'enverra une lettre la prochaine fois. Tu avales avec difficulté avant de lâcher, riant presque :

— Non ça va, j'devrais m'y habituer maintenant : dix gâteaux égal conversation sérieuse, t'inquiète, c'est noté.

Et alors que tu finis ta part avec une rapidité absolue et que tu vas pour t'en servir une deuxième, tu te dis que tu devrais peut être en amener un à Shion et Arata... en évitant les regards suspicieux de ton meilleur pote parce qu'il allait forcément savoir que quelque chose venait de se passer.

— Merci Rory pour ton aide.  

Tu lui lances un regard et tu hausses les épaules. Ah, t'aurais du enfiler un t-shirt putain. C'était ça que tu devais faire avant de venir bouffer comme un gros la moitié du gâteau qui te rappelle ceux de ta mère. Aaaah, les gâteaux de ta mère, si seulement elle pouvait t'en envoyer quelques uns, tu serais le plus heureux des hommes.

— No problemo, on refait ça quand tu veux. Mais prépare les gâteaux avant, que je comprenne que la conversation est sérieuse, lâches-tu dans un rire.






HRP : j'ai trop faim je meurs et le temps que je capte que le gâteau était irlandais omg
bon c'est super court et je sais pas si tu veux répondre ? bref voilà tendresse keurkeur






CECI EST UNE FIN DE RP
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Grown up [PV : Rory]
Grown up [PV : Rory]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Shinrin Yoku :: HRP :: Archives :: Rp terminés-

Sauter vers: